Orientation 1 – Promouvoir un environnement qui stimule la prospérité

Des défis

Dans une société axée sur le savoir, la recherche, la science, la technologie et l'innovation sont essentielles pour dynamiser la croissance économique, pour assurer la compétitivité des entreprises d’ici et à l’international, et pour soutenir la création d'emplois de qualité.

Le renforcement des réseaux, l'efficacité des organismes qui accompagnent les entreprises et la création de synergies entre les acteurs sont des défis constants à relever pour favoriser le développement d'une culture de l'innovation en vue d'accroître l'activité économique.

La collaboration et l'efficience au sein du système de recherche et d'innovation québécois, l'accès à des équipements adéquats et la disponibilité d'une main-d'œuvre qualifiée sont des prérequis pour relever ces défis.

C'est notamment le cas pour l'accession à la propriété intellectuelle qui est une étape importante dans la création et la consolidation de nouvelles occasions d'affaires et un excellent indicateur pour apprécier la capacité d'innover des entreprises.

Enfin, il faut reconnaître que les innovations dans le domaine des technologies numériques ont bouleversé les façons de faire dans la société et les entreprises. Que ce soit les changements provoqués par le commerce électronique, l'arrivée de l'impression 3D, les données massives ou l'Internet des objets, il convient de constater que ces technologies transforment les modèles d'affaires et procurent des gains de productivité considérables.

Ainsi, les entreprises du Québec, tout comme le fait le gouvernement par sa Stratégie gouvernementale en technologies de l'information : Rénover l'État par les technologies de l'information, ont tout à gagner en prenant le virage numérique pour assurer leur plein essor.

Nos actions

Au cours des trois prochaines années, les équipes du Ministère travailleront à encourager les entreprises à innover, notamment par l'entremise d'un éventail de ressources et de services en innovation offerts par les multiples organismes et centres de recherche présents sur le territoire.

La mise en place du réseau QuébecInnove Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., la révision du nombre d'organismes de recherche et d'innovation soutenus par le Ministère et de leur rôle (afin d'éliminer les chevauchements possibles avec d'autres organismes ou universités et d'assurer un niveau d'autofinancement de ces organismes) ainsi que le plein déploiement de la mesure Passeport innovation Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. favoriseront et faciliteront un accès adéquat à ces services.

Le Ministère offrira également du soutien aux entreprises qui désirent protéger adéquatement leurs innovations à l'aide de brevets ou de dessins industriels. Il prévoit aussi poursuivre la mise en place et le maintien et d'infrastructures de recherche de pointe afin de répondre aux besoins d'innovation des entreprises ainsi qu’à ceux des chercheurs qui visent l'excellence et qui souhaitent s'intégrer aux réseaux mondiaux de recherche.

Toujours en raison de l'importance de l'innovation pour les entreprises et de leurs besoins croissants en main-d'œuvre hautement qualifiée, le développement de la relève en sciences et en technologie ainsi que l'émergence de nouvelles générations d'innovateurs constituent une priorité pour le Ministère.

La mise en œuvre des mesures Stages d'innovation Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et Premier emploi en recherche Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. en est un bon exemple. De plus, des appels à projets en fonction des nouveaux besoins permettront de favoriser l'intégration d'une relève innovante dans les organisations québécoises.

Les technologies numériques constituent un vecteur majeur pour la croissance de l'économie et de la productivité du Québec. C'est pourquoi il faut faire de ces technologies un véritable levier de transformation et d'innovation. Au cours des trois prochaines années, le Ministère travaillera avec ses partenaires afin d'assurer un environnement favorable au développement et à la croissance des entreprises.

Pour ce faire, il appuiera également l'appropriation du numérique par les entreprises, dont celles du secteur manufacturier, en mettant en œuvre un plan d'action en économie numérique. Il soutiendra aussi la ministre responsable de la Stratégie numérique dans son rôle de coordination gouvernementale en la matière.

Des objectifs stratégiques

  1. Stimuler la capacité d'innover des entreprises et des organisations
  2. Contribuer à l'émergence de nouvelles générations d'innovateurs
  3. Favoriser l'appropriation du numérique par les entreprises