Orientation 2 – Appuyer la création et la croissance durable des entreprises, dont celles du secteur manufacturier

Des défis

Les principaux défis des économies consistent à attirer et à maintenir la présence de grandes entreprises productives et innovantes sur leur territoire. En plus de dynamiser l'économie, ces dernières sont généralement porteuses de projets structurants en partenariat avec les entreprises locales.

En réponse à la pression exercée sur les ressources naturelles, par la volatilité des prix des matières premières, et la croissance des exigences sociales et environnementales des donneurs d'ordres et des marchés étrangers, les entreprises québécoises, notamment celles du secteur manufacturier, doivent aussi travailler à améliorer leur productivité pour renforcer leur performance globale.

Au cours des années à venir, l'internationalisation, notamment l'exportation, demeurera un des éléments clés de la croissance économique puisque le marché intérieur du Québec reste limité. Pour tirer leur épingle du jeu dans un monde où la concurrence est internationale, les entreprises d'ici doivent s'assurer d'offrir des produits et services à valeur ajoutée qui répondent aux besoins de leur clientèle.

Elles doivent aussi être en mesure de cerner les marchés les plus prometteurs, d'évaluer leurs perspectives d'expansion et de prendre des risques calculés afin de profiter des occasions d'affaires sur les marchés mondiaux. Bien que les exportations internationales de marchandises du Québec soient en nette progression depuis 2004, le défi de travailler à la diversification des marchés demeure. Que ce soit à l'international ou dans le commerce interprovincial, le Québec a tout à gagner à ouvrir ses échanges commerciaux au-delà du marché américain.

La croissance économique du Québec et de ses PME passe autant par l'activité de ses régions que par celle des grands centres. Que ce soit en ciblant certains secteurs stratégiques ou en misant sur la capacité des entreprises et des partenaires économiques à jumeler leurs efforts, le Québec doit poursuivre le travail collaboratif afin de mettre en place les conditions favorables à la croissance et à la performance des entreprises d'ici.

Sa compétitivité par rapport à celle des économies émergentes demeure un défi important et le regroupement d'entreprises par grappes industrielles ou par créneaux d'excellence constitue un rempart face à la concurrence mondiale.

Nos actions

Le Ministère jouera pleinement son rôle de facilitateur et d'accompagnateur du développement des entreprises dans leur développement en offrant des services d'accompagnement-conseil et en dispensant de la formation afin de soutenir les entreprises dans l'accélération de leurs projets, et ce, partout au Québec et à l'international.

Ultimement, ces interventions visent à augmenter la productivité des entreprises et leur capacité à innover, de même qu'à les amener à implanter de meilleures pratiques d'affaires, dont celles liées à la gestion écoresponsable.

En matière de soutien à l'exportation, le Ministère ciblera les interventions qui permettront aux entreprises de propulser leur développement d'affaires à l'international en saisissant de nouvelles occasions et en repérant les marchés les plus prometteurs.

Le travail du Ministère favorisera l'établissement de liens avec des entreprises situées à l'étranger afin que les PME et les chercheurs québécois intègrent des chaînes d'approvisionnement et les réseaux stratégiques de recherche, notamment par la création et la consolidation de partenariats.

De plus, le Ministère priorisera ses actions en fonction de la mise en œuvre d'initiatives structurantes, le tout en adéquation avec l'offre sectorielle québécoise et les occasions d'affaires sur les marchés mondiaux afin d'optimiser les effets selon ses ressources.

Quant aux secteurs stratégiques et aux créneaux d'excellence, il demeure essentiel que le Ministère cible ses interventions afin de mobiliser et de concerter l'action des partenaires économiques autour d'objectifs et de modes de soutien performants, axés sur l'innovation et l'exportation.

Des objectifs stratégiques

  1. Soutenir la productivité par des formations adaptées et des interventions ciblées en entreprises
  2. Contribuer à l'augmentation des exportations
  3. Soutenir le développement des secteurs industriels, des pôles, des grappes et des créneaux d'excellence