Présentation

  • Ministre responsable de la Langue française : Simon Jolin-Barrette
  • Sous-ministre associée chargée du Secrétariat à la promotion et à la valorisation de la langue française : Juliette Champagne
  • Directeur : Guillaume Savard

La langue française est un dossier transversal et la mise en œuvre de la Charte de la langue française (CLF) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. relève de différents ministères et organismes.

La cohérence gouvernementale en matière linguistique repose, ultimement, sur la concordance d’action des organismes créés par la Charte de la langue française, qui relèvent du ministre responsable de la Langue française, à savoir :

  • L’Office québécois de la langue française (OQLF) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., qui est notamment responsable de la francisation des entreprises et de l’Administration, ainsi que de la politique québécoise en matière d’officialisation linguistique et de terminologie; il assure par ailleurs le suivi de la situation linguistique du Québec et veille à l’application de la CLF;
  • La Commission de toponymie (CT) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., rattachée administrativement à l’OQLF, qui est, entre autres, chargée de l’inventaire, du traitement, de l’officialisation et de la diffusion des noms géographiques au Québec;
  • Le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., qui fournit des avis au ministre sur les questions qu’il lui soumet et le saisit de toute question relative à la langue française au Québec qui appelle l’action ou l’attention du gouvernement.

Rôle du secrétariat

Le Secrétariat à la promotion et à la valorisation de la langue française a pour mission :

  • de conseiller le ministre responsable de la Langue française dans la mise en œuvre de la politique linguistique québécoise et de donner suite aux dossiers qu’il lui confie;
  • de coordonner la conduite des travaux relatifs aux projets de modifications législatives ou réglementaires en matière de langue et d’agir comme soutien dans les dossiers judiciaires concernant la Charte de la langue française;
  • de soutenir et de mettre en œuvre des actions concertées visant l'emploi, la qualité et la promotion du français au Québec;
  • de participer à la consolidation de la politique linguistique et à sa mise en valeur au Québec et à l'étranger;
  • de veiller à la cohérence et au suivi des actions gouvernementales dans le domaine linguistique, et ce, en concertation avec les organismes créés par la Charte de la langue française, soit l'Office québécois de la langue française, qui inclut la Commission de toponymie, et le Conseil supérieur de la langue française.