Mot de la ministre

Le gouvernement rendait publique en décembre 2017 la Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022. Cette stratégie fait état des priorités établies dans chacune des régions à la suite d'un vaste exercice de réflexion et de concertation des élus régionaux.

Étant donné sa mission de soutien du développement et de la promotion du tourisme au Québec par la concertation et le partenariat des intervenants, dans une perspective de création d'emplois, de prospérité économique et de développement durable, le ministère du Tourisme est interpellé par un grand nombre de ces priorités.

Afin d'appuyer les régions dans la mise en œuvre de leurs priorités, le Ministère présente son plan d'action relatif à l'occupation et à la vitalité des territoires 2018-2020.

La ministre du Tourisme,

Julie Boulet
Québec, mars 2018

Mot du sous-ministre

Depuis sa création, le ministère du Tourisme travaille en synergie avec ses partenaires régionaux, sectoriels et gouvernementaux pour favoriser l'essor économique et touristique des régions.

Ce travail s'est notamment traduit par des engagements dans le Plan d'action 2016-2020 – Appuyer les entreprises, enrichir les régions, dont le déploiement de stratégies sectorielles. Ces stratégies témoignent du souci constant du Ministère de s'adapter aux réalités sectorielles et régionales et d'accompagner les acteurs du milieu dans la réalisation de leurs projets de développement. La mise en œuvre du Plan d'action s'est aussi traduite par le dévoilement d'engagements en matière d'accueil touristique et le positionnement du Ministère au cœur du réseau de partenaires relatif aux connaissances stratégiques dans le domaine du tourisme.

Le Ministère favorise également l'essor des régions par ses différents leviers financiers, son soutien aux associations touristiques sectorielles et régionales ainsi que le respect de ses engagements en matière de main-d'œuvre touristique.

Par ailleurs, le Ministère met deux outils à la disposition des associations touristiques régionales leur permettant de soutenir les entreprises touristiques de leur territoire dans le développement de l'offre et le développement numérique. Ces outils, l'entente de partenariat régional en tourisme et l'entente de développement numérique des entreprises touristiques, favorisent la concertation des acteurs et la réalisation des priorités régionales.

Les engagements du ministère du Tourisme en réponse aux priorités régionales établies dans la Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 sont présentés dans ce plan d'action 2018-2020.

Le sous-ministre du Tourisme,

Patrick Dubé
Québec, mars 2018

1. Contexte

La Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 a été rendue publique le 11 décembre 2017. En vertu de la Loi pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires, « chaque ministère, organisme et entreprise compris dans l'Administration doit présenter et rendre publique sa contribution à l'atteinte des objectifs de la Stratégie, dans le domaine de ses compétences et en prenant en compte les principes de celle-ci, dans une planification pluriannuelle ».

La Stratégie 2018-2022 comporte quatre objectifs, dont le premier, central, se décline en autant d'objectifs particuliers qu'il y a de priorités régionales. Les quatre objectifs de la Stratégie sont les suivantes :

  1. Exiger de l'administration gouvernementale qu'elle réponde aux priorités des régions et qu'elle travaille à faire avancer les dossiers prioritaires de chaque région.
  2. Que soit mené à terme le chantier de décentralisation avec les municipalités, dont les objectifs sont :
    • d'accomplir les missions du gouvernement du Québec dans une approche de partenariat avec les municipalités en prenant appui sur la reconnaissance de leur autonomie, de leurs compétences, de leur capacité et de leurs spécificités, notamment par la mise en œuvre de la Politique gouvernementale de consultation et de simplification administrative à l'égard des municipalités;
    • de mettre en œuvre l'entente-cadre « Réflexe Montréal » pour la reconnaissance du statut particulier de métropole, lui permettant d'assumer pleinement ce rôle au bénéfice de l'ensemble du Québec;
    • de mettre en œuvre l'entente-cadre avec la Ville de Québec pour la reconnaissance du statut particulier de capitale nationale, lui permettant d'assumer pleinement ce rôle au bénéfice de l'ensemble du Québec.
  3. Que l'administration gouvernementale utilise pleinement les mécanismes de délégation existants pour agir avec les MRC par le biais « d'ententes sectorielles de développement » ou avec des organismes sectoriels régionaux.
  4. Que la marge de manœuvre donnée aux administrateurs responsables des opérations régionales soit examinée et, au besoin, accrue pour que l'administration gouvernementale puisse agir avec plus d'agilité et de célérité dans le traitement des dossiers régionaux prioritaires.

La réponse du Ministère à ces quatre objectifs est présentée dans les deux chapitres qui suivent.

2. Actions se rapportant aux priorités régionales

Le premier objectif de la Stratégie consiste à apporter une réponse aux priorités des régions établies au terme d'un exercice de réflexion et de concertation des élus régionaux.

L'analyse de ces priorités met en lumière l'importance de l'industrie touristique comme vecteur de développement économique au Québec, en raison des emplois créés et des retombées économiques dans toutes les régions. En effet, l'industrie touristique est une source reconnue de diversification économique pour les régions et les municipalités du Québec et elle fait écho à de nombreuses priorités régionales. Conscient que les entreprises sont au cœur de la croissance de l'industrie, le ministère du Tourisme s'assurera de mettre en place les mesures nécessaires de soutien aux entrepreneurs afin de renforcer la position concurrentielle des PME touristiques et de contribuer à l'amélioration de leur performance.

À cet effet, le Ministère appuie financièrement les associations touristiques sectorielles qui ont le mandat d'offrir un accompagnement adapté aux entreprises touristiques de leur secteur. Elles doivent ainsi favoriser la création d'un environnement propice à l'investissement en encourageant l'adoption de meilleures pratiques d'affaires et l'innovation pour accroître la rentabilité et la compétitivité des entreprises touristiques.

Stratégies sectorielles et soutien financier1

Dans une perspective de création d'emplois et de prospérité économique, le Ministère a élaboré au cours des dernières années différentes stratégies sectorielles :

  • la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique;
  • la Stratégie de mise en valeur du tourisme hivernal;
  • la Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle;
  • la Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d'aventure;
  • la Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel.

Ces stratégies visent notamment à accroître les retombées économiques du tourisme dans toutes les régions du Québec.

Le Ministère dispose également de plusieurs leviers financiers lui permettant de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux. L'information pertinente sur ces leviers financiers est disponible sur le site institutionnel du Ministère.

Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique

La Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique, lancée en février 2014 par le ministère du Tourisme, a été intégrée à la Stratégie maritime du gouvernement du Québec, annoncée en juin 2015. Elle fait dorénavant partie intégrante de cette stratégie dont elle constitue le volet touristique.

La Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique, qui a notamment pour objectif de faire du Saint-Laurent une icône touristique de calibre international, compte quatre axes d'intervention :

  • hausser l'attractivité des dix pôles du Saint-Laurent (définis ci-après) et de leurs produits prioritaires;
  • développer les sept produits prioritaires du Québec de façon durable;
  • relier entre eux les dix pôles du Saint-Laurent par des circuits terrestres et maritimes;
  • parfaire les connaissances dans le domaine du tourisme par l'élaboration d'un plan d'affaires pour le développement de croisières fluviales et maritimes, en concertation avec les acteurs du milieu, et d'un plan d'affaires pour le développement du tourisme nautique dans les voies d'entrée navigables du Saint-Laurent, de façon à établir le potentiel, les pistes de croissance et les conditions de réalisation de ce projet.

Les dix pôles du Saint-Laurent désignés dans la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique sont : Montréal, Trois-Rivières, Québec, le Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, Baie-Comeau, Sept-Îles, Havre-Saint-Pierre, Gaspé, les Îles-de-la-Madeleine.

Stratégie de mise en valeur du tourisme hivernal

La Stratégie de mise en valeur du tourisme hivernal, lancée en mars 2014, vise à faire du Québec l'une des principales destinations touristiques hivernales, une destination qui se démarque et affiche son originalité par rapport aux autres grandes destinations de réputation internationale. Cette stratégie mise sur le développement d'une offre variée d'activités permettant aux visiteurs de vivre une expérience totale de l'hiver.

En améliorant la compétitivité du tourisme hivernal québécois, l'objectif est d'augmenter les recettes touristiques du Québec et le nombre de visiteurs l'hiver. La diversification et la stimulation de l'économie des régions ayant un potentiel international font également partie des grandes cibles de la stratégie.

Pour atteindre ces buts, neuf mesures ont été structurées autour de deux axes :

  • hausser l'attractivité des cinq zones d'activité hivernale et de leurs produits prioritaires;
  • développer les produits hivernaux stratégiques de façon durable.

Les cinq zones d'activité hivernale établies dans la stratégie sont :

  • zone A : Outaouais, Laurentides, Lanaudière et Mauricie;
  • zone B : Montréal;
  • zone C : Cantons-de-l'Est;
  • zone D : Québec, Charlevoix et Saguenay–Lac-Saint-Jean;
  • zone E : Gaspésie.

Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle

La Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle, lancée en 2011, vise à renouveler l'offre touristique en développant des produits et des attraits pour stimuler la croissance des petites et moyennes entreprises du secteur. Ce faisant, elle permettra de diversifier l'économie des régions nordiques.

Les régions visées par la stratégie sont le Nunavik, la Baie-James et Eeyou Istchee, la Côte-Nord et le nord du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

La stratégie vise également le développement du tourisme autochtone et culturel, l'écotourisme et le tourisme d'aventure. Ses efforts porteront principalement sur :

  • les infrastructures;
  • la mise sur pied d'attraits et de produits touristiques;
  • la formation des ressources humaines;
  • la promotion;
  • la mise en marché.

Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d'aventure

La Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d'aventure, dévoilée en mars 2017, vise à faire du Québec une destination reconnue qui mise sur ses grands espaces et se distingue par son offre multi‑activités. Cette stratégie est le fruit d'un travail concerté avec la Société des établissements de plein air du Québec et les associations touristiques régionales et sectorielles.

Cette stratégie s'articule autour de trois axes d'intervention :

  • favoriser l'investissement privé pour développer des produits distinctifs et compétitifs;
  • offrir un accompagnement adapté aux entrepreneurs pour consolider un réseau d'entreprises performantes;
  • soutenir la structuration d'une offre de séjours multiactivités et multisaisons pour offrir aux visiteurs une expérience enrichie et intégrée.

Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel

En mars 2017, le Ministère a lancé la Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel qui se décline en trois axes d'intervention :

  • favoriser l'investissement privé pour le développement de produits distinctifs et compétitifs (sont priorisés les festivals et événements, l'agrotourisme et le tourisme gourmand ainsi que l'expérience autochtone);
  • offrir un accompagnement adapté aux entrepreneurs pour consolider un réseau d'entreprises performantes;
  • soutenir la structuration d'une offre multiproduit et multirégion pour proposer aux visiteurs une expérience enrichie et intégrée.

Soutien aux associations touristiques régionales et signature d'ententes

Les associations touristiques régionales (ATR) sont des organismes privés à but non lucratif qui exercent un rôle de concertation des intervenants sur leur territoire, afin de favoriser une convergence des actions touristiques régionales et interrégionales.

Le Ministère leur confie des mandats de promotion de la région, d'accueil, d'information, de signalisation touristique ainsi que de structuration et de développement de l'offre touristique, ce qui inclut la concertation des acteurs régionaux. Les ATR doivent également contribuer au financement des activités de l'Alliance de l'industrie touristique du Québec ainsi qu'aux initiatives collectives d'acquisition et de diffusion des connaissances stratégiques coordonnées par le Ministère.

À titre de partenaires régionaux privilégiés par le ministère du Tourisme, les ATR jouent un rôle de concertation et d'expertise auprès des intervenants de leur territoire afin de favoriser une convergence des actions touristiques régionales et interrégionales.

De plus, elles ont pour mission d'orienter et de favoriser l'essor de l'industrie touristique régionale et de contribuer activement à sa prospérité économique en faisant, de façon coordonnée et intégrée, sa promotion et sa mise en marché, son développement et l'accueil des touristes.

Le Ministère soutient financièrement l'ensemble des ATR, notamment en leur versant les revenus issus de la taxe sur l'hébergement (TSH).

La reconnaissance des ATR comme partenaires privilégiés dans le développement de l'industrie touristique se traduit par la signature d'ententes de partenariat régional en tourisme 2016-2020 et d'ententes de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Entente de partenariat régional en tourisme

L'Entente de partenariat régional en tourisme (EPRT) a pour but de conjuguer l'action du Ministère, de l'ATR et d'autres partenaires régionaux pour la réalisation de projets de développement de l'offre touristique régionale qui contribueront à l'atteinte des cibles de performance touristique indiquées au Plan de développement de l'industrie touristique 2012-2020 et à son plan d'action 2016-2020.

Les EPRT visent la concertation des investissements de l'industrie touristique en fonction des stratégies sectorielles et des priorités régionales ainsi que le renforcement de la synergie de tous les partenaires régionaux. Les projets retenus contribuent à renouveler l'offre touristique et favorisent l'atteinte des objectifs suivants :

  • mettre en place une offre touristique originale, complémentaire et respectueuse du développement durable;
  • stimuler l'économie des régions par :
    • l'augmentation du nombre de visiteurs,
    • la création d'emplois,
    • l'accroissement des recettes touristiques.

Entente de développement numérique des entreprises touristiques

L'Entente de développement numérique des entreprises touristiques (EDNET) vise la réalisation de projets concordant avec les priorités établies dans la Stratégie numérique du Québec et contribuant au Plan de développement de l'industrie touristique 2012-2020 et à son plan d'action 2016-2020.

Plus particulièrement, les projets réalisés dans le cadre de cette entente doivent avoir une composante numérique permettant la présence commerciale en ligne de l'offre touristique et la conversion des intentions en achats.

Intelligence d'affaires2

En matière de recherche et de connaissance, le Ministère produit divers documents d'analyse statistique et tableaux de données sur la performance touristique du Québec et de ses régions. Cette documentation fournit à l'industrie touristique une information stratégique qui l'aide à acquérir des connaissances. Voici une liste non exhaustive :

  • banque de données dynamiques sur les établissements d'hébergement et les entrées aux frontières;
  • Le Tourisme au Québec en bref;
  • Fréquentation des terrains de camping en bref;
  • état des lieux de stratégies sectorielles;
  • sondages auprès des croisiéristes.

Le Ministère fait aussi produire divers documents de veille touristique :

  • bulletins de veille thématiques/sectoriels (nordique, hivernal, festivals et événements, nature et aventure, Saint-Laurent touristique, affaires et congrès);
  • bulletin de veille stratégique Le Belvédère.

Il voit à améliorer ses outils de diffusion et à renseigner davantage le milieu sur divers sujets relatifs à l'industrie touristique. Enfin, les travaux du Comité d'orientation en développement de la connaissance stratégique en tourisme (CODCST), sous la coordination du Ministère, permettront de poursuivre les efforts déployés quant à la priorisation des actions collectives en intelligence d'affaires, et ce, dans l'optique de favoriser la participation des partenaires associatifs, tel qu'il a été indiqué dans le Plan stratégique 2017‑2020 du Ministère.

Engagements à l'égard de la main-d'œuvre touristique3

Le 25 avril 2017, une série d'engagements étaient rendus publics pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant. Huit mesures, représentant des investissements d'environ 3 millions de dollars jusqu'en 2020, seront mises en œuvre par différents partenaires de l'industrie touristique afin de répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre. Elles poursuivent trois grands objectifs :

  1. Appuyer le développement et la diffusion de la veille stratégique en matière de main-d'œuvre touristique.
  2. Valoriser l'industrie ainsi que les carrières en tourisme dans une optique d'attraction et de rétention des travailleurs.
  3. Accompagner les entrepreneurs touristiques dans le perfectionnement de leurs compétences de gestion ainsi que dans leurs démarches de relève et de transfert.

Engagements en matière d'accueil touristique 2017-20204

Le Ministère a rendu publics, le 7 novembre 2017, des engagements en matière d'accueil ayant pour objectif général de faire du Québec une destination d'excellence sur le plan de l'accueil touristique dans laquelle le visiteur est au cœur des interventions. Ces engagements misent sur la synergie de tous les acteurs concernés et la fierté de la population. Ils consistent plus spécialement à accroître la qualité de l'expérience et le niveau de satisfaction des visiteurs en ce qui a trait à l'accueil reçu avant, pendant et après leur séjour au Québec.

Ainsi, l'accueil étant l'affaire de tous, ces engagements comportent vingt mesures qui s'inscrivent tout au long du cycle du visiteur et qui interpellent une multitude d'acteurs : les entreprises, les services d'information touristique et les entreprises touristiques pour n'en nommer que quelques-uns.

Participation du Ministère à un groupe de travail sur le transport aérien régional

Le Plan économique du Québec dévoilé en mars 2018 prévoit des investissements pour favoriser les déplacements aériens régionaux. En effet, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports formera un groupe de travail avec le ministère du Tourisme, l'Alliance de l'industrie touristique du Québec et les compagnies aériennes présentes sur le territoire québécois dans le but de mettre au point rapidement une initiative qui permettra aux Québécois de visiter les régions à plus faible coût. Ce groupe de travail aura comme mandat :

  • de proposer une mesure temporaire visant à augmenter la demande de vols intérieurs, ce qui accroîtra l'offre de services et, ultimement, réduira les tarifs aériens;
  • d'évaluer la mesure au terme d'une période de cinq ans relativement, entre autres, à son effet sur les tarifs aériens pour les régions visées.

Une somme de 10 millions de dollars sur cinq ans est prévue pour cette nouvelle mesure.

Le Ministère réalisera les activités suivantes relativement aux priorités régionales qui l'interpellent dans le cadre de la Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022.

2.1 Abitibi-Témiscamingue

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Abitibi-Témiscamingue comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique de l'Abitibi-Témiscamingue, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Abitibi-Témiscamingue une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité2. Accroître le niveau de qualification et de diplomation tout en développant une culture de formation, d'apprentissage et de perfectionnement en continu

Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

La région s'attend à un appui du gouvernement dans la mise en œuvre de mesures concrètes. On insistera pour mettre en œuvre des projets visant notamment à offrir sur l'ensemble du territoire un accès à une formation diversifiée dans laquelle figureront par ailleurs des éléments propices à l'identité régionale. On souhaite également maintenir une capacité de formation, de recherche et d'innovation de calibre international et ainsi assurer le partage et le transfert des savoirs issus de la recherche et de l'innovation. L'offre de formation régionale devra être connue tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la région.

Réponse du ministère du Tourisme

Les projets d'embauche de consultants en accompagnement relatifs à des services-conseils visant l'adoption de meilleures pratiques d'affaires, le développement des compétences de la main-d'œuvre, l'amélioration de la qualité des services à la clientèle ainsi que le développement d'un nouveau projet ou d'une nouvelle activité peuvent être soumis dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de l'Abitibi-Témiscamingue.

Par ailleurs, cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.
Priorité5. Consolider et diversifier les filières agricole, forestière, minière, touristique et d'avenir au sein de l'économie régionale
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeAu cours des prochaines années, les intervenants de l'Abitibi-Témiscamingue souhaitent disposer d'outils leur permettant de valoriser les atouts du territoire notamment par la mise en valeur intégrée des ressources naturelles et du territoire pour le citoyen et la collectivité. Cette valorisation passe aussi par la préservation de la qualité des milieux naturels et de la ressource hydrique. Finalement, on entend renforcer la culture entrepreneuriale et d'innovation en plus de favoriser la création, l'expansion et la transmission des entreprises régionales.
Réponse du ministère du TourismeLes leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

2.2 Bas-Saint-Laurent

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Bas-Saint-Laurent comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique du Bas-Saint-Laurent, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Bas-Saint-Laurent une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité3. Agir pour un environnement sain et une vie de qualité
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLe soutien à l'industrie touristique à longueur d'année figure également dans les actions à mettre en œuvre.
Réponse du ministère du TourismeLes leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.
Priorité4. Agir pour un entrepreneuriat et une main-d'œuvre dynamiques et diversifiés
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLe Bas-Saint-Laurent entend notamment accroître les retombées économiques locales liées aux richesses naturelles, intellectuelles et culturelles ainsi qu'améliorer la mise en marché des produits et services.

Afin de concrétiser ses objectifs, la région envisage la mise en place de différentes actions en lien avec cette priorité. Elle prévoit finalement favoriser la relève entrepreneuriale dans les organisations par des mesures d'accompagnement adéquates.
Réponse du ministère du TourismeCette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Plus spécialement, les projets de mise en valeur touristique d'atouts naturels et culturels ainsi que les projets d'accompagnement des entreprises dans l'amélioration des pratiques d'affaires et de développement des compétences de la main-d'œuvre peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme du Bas-Saint-Laurent.
Priorité6. Agir pour faire du Bas-Saint-Laurent un leader innovant dans ses domaines identitaires tels que le bioalimentaire, le forestier, le maritime et l'eau, la tourbe, l'environnement et les énergies vertes et renouvelables
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLes intervenants régionaux souhaitent faire du Bas-Saint-Laurent un leader innovant en agriculture, en agroalimentaire, en agrotourisme, en agroforesterie et en acériculture.

Enfin, la région souhaite tirer profit de sa position géographique aux abords du Saint-Laurent pour devenir une référence dans le domaine de l'eau. En ce sens, elle compte effectuer des concertations régionales dans le secteur maritime, construire un modèle de développement et d'innovation régionale et, finalement, mettre à niveau, puis maintenir les infrastructures portuaires.
Réponse du ministère du TourismeLes leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté deux stratégies sectorielles, soit la Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel et la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Les projets de développement en agrotourisme peuvent être soumis dans le cadre des leviers cités précédemment et de l'Entente de partenariat régional en tourisme du Bas-Saint-Laurent.

2.3 Capitale-Nationale

La ministre du Tourisme reconnaît l'Office du tourisme de Québec et Tourisme Charlevoix comme ses partenaires régionaux privilégiés pour le développement de l'industrie touristique de la capitale nationale et de Charlevoix, dans le respect des particularités de ces régions et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec l'Office du tourisme de Québec et Tourisme Charlevoix des ententes de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi que des ententes de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité3. Développer les infrastructures touristiques
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLa région de la Capitale-Nationale demeure un des lieux phares du tourisme au Québec. Plusieurs attractions, que ce soit dans la ville de Québec ou dans les territoires des MRC, font sa renommée et attirent annuellement des milliers de visiteurs venant des quatre coins du monde. Cependant, la concurrence est internationale et l'offre doit sans cesse se renouveler pour demeurer distinctive.

Les intervenants de la région souhaitent donc appuyer les promoteurs dans la création de produits qui miseront sur les particularités de la région et l'innovation. En ce sens, la région souhaite que le projet du Club Med au Massif de Charlevoix se concrétise.
Réponse du ministère du TourismeLes leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, le projet du Club Med au Massif de Charlevoix représente un investissement de 120 millions de dollars bénéficiant d'une aide financière du gouvernement du Québec de 26,3 millions de dollars.
Priorité4. Assurer le déploiement du numérique
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

L'accès à Internet et au réseau cellulaire est à géométrie variable sur le territoire de la région de la Capitale-Nationale. Il est donc nécessaire qu'ils soient améliorés pour la population, les entreprises et les gens de passage.

Les intervenants s'attendent à recevoir les appuis nécessaires de la part des instances gouvernementales concernées pour que les services soient efficients dans l'ensemble des secteurs. Une vision nationale du déploiement du numérique devra être élaborée. De plus, les programmes d'infrastructure devront inclure l'accès à Internet haute vitesse et la téléphonie cellulaire.

Réponse du ministère du TourismeLes projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre des ententes conclues à cet effet avec l'Office du tourisme de Québec et Tourisme Charlevoix.

2.4 Centre-du-Québec

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Centre-du-Québec comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique du Centre-du-Québec, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Centre-du-Québec une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité1. Faire de nos collectivités des communautés entrepreneuriales
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Pour ce faire, la région œuvrera à mobiliser les collectivités pour en faire des communautés entrepreneuriales. On veut ainsi renforcer l'accompagnement des entrepreneurs et des responsables de projets dans les entreprises des secteurs des ressources, du manufacturier, des services, de l'économie sociale et des organismes à but non lucratif, et ce, particulièrement pour les projets en démarrage (0-5 ans).

L'accent sera également mis pour compléter l'offre de formation en entrepreneuriat dans tous les secteurs d'activité et sur tout le territoire, notamment en agriculture, en économie sociale et en culture ainsi que pour favoriser l'initiative, l'innovation et les valeurs entrepreneuriales dans tous les secteurs d'activité et auprès de publics diversifiés (femmes, immigrants, jeunes, etc.).

Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Les projets de développement touristique d'entreprises mettant en valeur les atouts régionaux peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme du Centre-du-Québec.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Les ressources du Ministère sont disponibles pour l'accompagnement professionnel de promoteurs touristiques.

Priorité3. Prendre le virage technologique et compléter les infrastructures de télécommunication
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'enjeu des infrastructures de télécommunication est fondamental tout comme les mesures et l'accompagnement qui permettront aux administrations, entreprises, groupes et communautés d'opérer ce virage vers la nouvelle économie.
Réponse du ministère du TourismeLes projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Centre-du-Québec.
Priorité6. Développer la notoriété de la région
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'élaboration d'une approche commune propre à conférer une notoriété distincte au territoire est un enjeu central.Plus particulièrement, le milieu établira une stratégie globale de promotion, partagée par les intervenants, ce qui lui permettra de se doter d'une identité propre et d'une image distinctive. Suivra une stratégie pour diffuser l'information sur les initiatives et les enjeux auprès des intervenants, des partenaires et de la population en vue de favoriser la connaissance mutuelle des diverses communautés de la région.
Réponse du ministère du TourismeDans le cadre des mandats qui lui sont confiés par le Ministère, Tourisme Centre-du-Québec réalise une planification stratégique pluriannuelle ainsi qu'une stratégie de promotion touristique de la région.

2.5 Chaudière-Appalaches

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Chaudière-Appalaches comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique de la Chaudière-Appalaches, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Chaudière-Appalaches une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité6. Faire du tourisme un moteur économique de développement des communautés en Chaudière-Appalaches
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

En plus de compter sur une offre touristique quatre saisons, la région de la Chaudière-Appalaches jouit d'une situation géographique enviable. Cependant, l'accès aux infrastructures et à l'offre d'activités touristiques et culturelles est inégalement réparti sur le territoire.

La région attend une participation gouvernementale à la mise en place d'infrastructures touristiques et à l'amélioration des infrastructures existantes. On souhaite plus précisément favoriser et accroître l'accès au fleuve, aux rivières et aux plans d'eau de même que consolider les réseaux de pistes cyclables et de véhicules hors route. La région priorisera aussi un développement touristique concerté, innovant et structurant entre MRC.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique. Le Ministère poursuivra sa mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, dans le cadre des mandats qui lui sont confiés par le Ministère, Tourisme Chaudière-Appalaches joue un rôle de concertation et d'expertise auprès des intervenants de son territoire afin de favoriser une convergence des actions touristiques régionales et interrégionales.

L'organisme a également pour mission d'orienter et de favoriser l'essor de l'industrie touristique régionale et de contribuer activement à sa prospérité économique en favorisant, de façon coordonnée et intégrée, sa promotion et sa mise en marché, son développement et l'accueil des touristes.

Enfin, l'Entente de partenariat régional en tourisme de la Chaudière-Appalaches vise entre autres le renforcement de la synergie de tous les partenaires régionaux.

Priorité7. Mettre en valeur et donner accès à la culture
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeAu cours des prochaines années, la région œuvrera pour accroître l'accès à la culture autant pour la population que pour les touristes. On veut aussi favoriser les pratiques innovantes en art et en culture. Une collaboration est attendue des ministères concernés.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté la Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel. Le Ministère poursuivra sa mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Priorité10. Placer l'innovation et la culture entrepreneuriale au cœur du développement économique de la région
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Certains secteurs de l'économie devront opérer une transformation profonde pour demeurer performants et compétitifs alors que d'autres auront besoin de sources de financement non traditionnel.

Pour mettre en œuvre cette priorité, la région mise sur le développement de projets en entrepreneuriat collectif et l'appui au transfert d'entreprise. Le développement de centres de recherche de même que la promotion et l'accès au financement non traditionnel sont aussi des avenues à explorer. La Chaudière-Appalaches s'attend à un soutien en ce sens.

Réponse du ministère du Tourisme

Le Ministère s'engage à collaborer avec les acteurs régionaux d'ici 2020 afin de préciser leur demande.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Rappelons que les organismes légalement constitués, dont les coopératives, sont des clientèles admissibles à ces différents leviers.

2.6 Côte-Nord

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Duplessis et Tourisme Manicouagan comme ses partenaires régionaux privilégiés pour le développement de l'industrie touristique de Duplessis et de Manicouagan, dans le respect des particularités de ces régions et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Duplessis et Tourisme Manicouagan des ententes de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi que des ententes de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité2. Désenclaver la Côte-Nord et ses communautés en agissant sur les fronts du transport et des télécommunications
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Le réseau de téléphonie cellulaire est lacunaire sur l'étendue du territoire et l'Internet haute vitesse est déployé de façon inégale, les communautés les plus éloignées étant les moins bien desservies.

Au cours des prochaines années, la région veut que le développement du transport adapté et collectif, le déploiement et le développement des infrastructures numériques et de téléphonie ainsi que le rapprochement entre les MRC et les municipalités locales par les technologies de l'information et de la communication soient favorisés.

Réponse du ministère du Tourisme

Les projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre des ententes conclues à cet effet avec Tourisme Duplessis et Tourisme Manicouagan.

Priorité3. Soutenir le développement et la diversification de l'économie de la Côte-Nord
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLa région souhaite maximiser les retombées de l'exploitation des ressources naturelles et consolider les activités de première transformation tout en favorisant le développement de la deuxième et troisième transformation. Elle vise la diversification de son économie en favorisant la recherche, l'innovation et l'acquisition de connaissances, et leur transfert vers les entreprises ainsi qu'en soutenant, entre autres, le secteur de l'industrie touristique.
Réponse du ministère du Tourisme

Le Ministère poursuivra ses activités en intelligence d'affaires et maintiendra son soutien à la région dans sa démarche d'acquisition de connaissances dans le domaine du tourisme.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté trois stratégies sectorielles, soit la Stratégie de mise en valeur du tourisme hivernal, la Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d'aventure ainsi que la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Les ressources du Ministère sont disponibles pour l'accompagnement professionnel de promoteurs touristiques.

Priorité4. Développer l'entrepreneuriat sous toutes ses formes et renforcer la capacité d'agir des entrepreneurs
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'augmentation de l'initiative entrepreneuriale est un enjeu majeur pour dynamiser et diversifier l'économie. Il est donc nécessaire de susciter l'intérêt des entrepreneurs et de la relève. Les mesures d'aide et de soutien, la formation, la mise en commun de services d'aide et de soutien au volet administratif, les activités de réseautage et de mentorat ainsi que la valorisation de l'entrepreneuriat sont des outils que la région entend favoriser.
Réponse du ministère du Tourisme

Les projets d'embauche de consultants en accompagnement relatifs à des services-conseils visant l'adoption de meilleures pratiques d'affaires, le développement des compétences de la main-d'œuvre, l'amélioration de la qualité des services à la clientèle ainsi que le développement d'un nouveau projet ou d'une nouvelle activité peuvent être soumis dans le cadre des ententes de partenariat régional en tourisme de Duplessis et de Manicouagan.

Par ailleurs, cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Priorité5. Rendre la Côte-Nord attractive pour ses emplois, son mode de vie, sa culture et son environnement
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLa région veut aussi améliorer les milieux de vie ainsi qu'accroître la fierté et le sentiment d'appartenance à la Côte-Nord. Les initiatives pour favoriser l'attraction de la main-d'œuvre et l'accès à des services d'accueil doivent être soutenues et un suivi constant des besoins des entreprises doit être assuré. La culture régionale doit également être mise en valeur et la culture, sous toutes ses formes, doit être soutenue. Finalement, l'ensemble du Québec doit avoir une image positive, évoluée et ouverte de la Côte-Nord.
Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Le Ministère s'engage à collaborer avec les acteurs régionaux d'ici 2020 afin de préciser leur demande.

Par ailleurs, les projets de tourisme culturel peuvent être soumis dans le cadre des ententes de partenariat régional en tourisme de Duplessis et de Manicouagan.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Les ressources du Ministère sont disponibles pour l'accompagnement professionnel de promoteurs touristiques.

Priorité6. Renforcer la capacité d'agir des Nord-Côtières et Nord-Côtiers ainsi que de leurs communautés
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeIl faut reconnaître les acquis et la compétence de la main-d'œuvre, favoriser le partage de la main-d'œuvre saisonnière entre les diverses entreprises et reconnaître la saisonnalité des emplois. L'accès aux terres publiques doit également être soutenu en raison de la vitalité économique et sociale de la région tant sur le plan des loisirs et de la villégiature que sur celui de l'exploitation des ressources.
Réponse du ministère du Tourisme

Les projets de développement d'attraits touristiques, notamment les projets de villégiature situés sur les terres publiques, peuvent être soumis dans le cadre des ententes de partenariat régional en tourisme de Duplessis et de Manicouagan.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté trois stratégies sectorielles, soit la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique, la Stratégie de mise en valeur du tourisme hivernal ainsi que la Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d'aventure. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Enfin, cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Priorité8. Agir en synergie
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Ces forces sont réparties entre les municipalités locales, les MRC, les communautés autochtones, les ministères et organismes, les organisations parapubliques, les entreprises privées et la société civile. Tous doivent travailler de façon concertée pour arrimer les actions de chacun et éviter la décroissance économique.

Les activités de réseautage et de concertation devront ainsi être encouragées. Les planifications locales, régionales et gouvernementales devront s'harmoniser.

Réponse du ministère du Tourisme

Dans le cadre des mandats qui leur sont confiés par le Ministère, Tourisme Duplessis et Tourisme Manicouagan jouent un rôle de concertation et d'expertise auprès des intervenants de leur territoire afin de favoriser une convergence des actions touristiques régionales et interrégionales.

Tourisme Duplessis et Tourisme Manicouagan ont notamment réalisé une planification stratégique touristique pour la Côte-Nord pour la période 2013-2020.

Par ailleurs, les ressources professionnelles du Ministère collaborent avec les divers ministères et organismes régionaux.

2.7 Estrie

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Cantons-de-l'Est comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique des Cantons-de-l'Est, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Cantons-de-l'Est une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité1. Soutenir des stratégies pour répondre aux besoins de main-d'œuvre qualifiée des entreprises
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'Estrie fait face à un manque criant sur le plan de la main-d'œuvre spécialisée et des métiers. Des difficultés de recrutement et de rétention dans des emplois non qualifiés, notamment de manutention, sont observables. Afin de relever ces défis, la région souhaite, entre autres, offrir un accompagnement aux entreprises pour réduire leur vulnérabilité à la pénurie de main-d'œuvre. Elle entend également réaliser des actions proactives de recrutement afin de répondre aux besoins.
Réponse du ministère du TourismeCette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.
Priorité3. Mettre en place les conditions gagnantes pour favoriser l'attraction d'entreprises
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'entrepreneuriat est aussi une voie importante sur laquelle les intervenants veulent miser pour assurer la vitalité et la prospérité des milieux de vie estriens. La région s'assurera par ailleurs de rendre disponibles les outils favorisant l'amélioration du transport terrestre, du transport aérien et des infrastructures numériques et cellulaires.
Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

De plus, les projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Cantons-de-l'Est.

Enfin, le Ministère participera aux travaux du groupe de travail sur le transport aérien régional.

Priorité5. Maintenir et développer des initiatives régionales et concertées en matière de développement culturel, touristique, sportif et de loisir, et faciliter l'offre d'activités
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

La région possède des attraits récréotouristiques majeurs tels les parcs du Mont Orford, du mont Mégantic, de Frontenac et de la gorge de Coaticook. On y retrouve aussi la première réserve internationale de ciel étoilé. L'expérience gourmande est également de plus en plus prisée.

Le développement et la structuration des actifs et infrastructures touristiques reconnues seront privilégiés en Estrie. On souhaite miser sur la particularité identitaire de l'Estrie telle que le patrimoine paysager, le patrimoine bâti et l'histoire. Compte tenu des difficultés d'accès à la culture, on veut soutenir le développement dans la chaîne de création de valeurs par le soutien aux artistes et organismes, l'adoption de politiques culturelles, l'accessibilité aux activités et le développement de publics. On entend finalement s'assurer de l'accessibilité aux activités par le transport collectif ainsi que par les infrastructures numériques et cellulaires.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, les projets de développement d'attraits touristiques, notamment les projets de tourisme gourmand et de nature et d'aventure, peuvent être présentés dans le cadre des leviers financiers cités précédemment et de l'Entente de partenariat régional en tourisme des Cantons-de-l'Est.

Priorité7. Augmenter l'accessibilité aux milieux naturels pour la pratique d'activités récréatives par les citoyens et les visiteurs
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLes intervenants du milieu souhaitent donc un appui des instances gouvernementales pour le développement et la pérennisation des sentiers pédestres, des pistes cyclables et du corridor bleu dans des territoires structurés et identifiés comme étant des zones à fort potentiel de développement. On entend aussi mettre en place des projets pour accroître l'accessibilité aux milieux naturels et aux activités de plein air ainsi que mettre l'accent sur la complémentarité des différentes offres.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, les projets de développement d'attraits touristiques, notamment les projets de tourisme de nature et d'aventure, peuvent être présentés dans le cadre des leviers cités précédemment et de l'Entente de partenariat régional en tourisme des Cantons-de-l'Est.

Priorité9. Augmenter le niveau de connaissance dans les entreprises et les organisations contribuant au développement de l'Estrie
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLes organisations qui s'occupent du développement de l'Estrie doivent également avoir un meilleur accès à de l'information afin d'être plus efficaces dans leurs décisions et leurs interventions.
Réponse du ministère du TourismeLe Ministère poursuivra ses activités en intelligence d'affaires et maintiendra son soutien à la région dans sa démarche d'acquisition de connaissances dans le domaine du tourisme.
Priorité14. Améliorer la disponibilité de services de télécommunication partout en Estrie et favoriser leur utilisation pour l'information et la formation des citoyens
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'accès à Internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire pose problème et est déficient dans plusieurs municipalités. Un appui à l'implantation de meilleurs services de télécommunication sur l'ensemble du territoire est à privilégier.
Réponse du ministère du TourismeLes projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Cantons-de-l'Est.
Priorité16. Conserver et protéger les milieux naturels
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'Estrie est une région prisée particulièrement pour ses milieux naturels qui offrent un environnement magnifique, en plus d'offrir un potentiel économique important sur les plans forestier, énergétique et touristique. Il est donc incontournable de protéger de façon durable ces milieux naturels, que ce soient les cours d'eau, les forêts ou les paysages, et de les rendre plus accessibles.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Les projets de développement d'attraits touristiques, notamment de nature et d'aventure, peuvent être présentés dans le cadre des leviers cités précédemment et de l'Entente de partenariat régional en tourisme des Cantons-de-l'Est.

2.8 Gaspésie

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Gaspésie comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique de la Gaspésie, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Gaspésie une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité1. Dynamiser l'occupation et la vitalité du territoire en vue de renverser la tendance démographique de la région
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeMalgré sa reconnaissance internationale comme destination touristique incontournable, la Gaspésie doit renforcer son image, tant auprès de ses citoyens que des gens d'ailleurs, en se dotant d'un plan de communication. La région entend notamment maintenir une offre de logements suffisante et de qualité, soutenir des entreprises et des projets qui amélioreront la qualité de vie des citoyens et mettre en place des mesures favorisant la création d'emplois ou proposant des modèles de gestion des ressources humaines innovants et adaptés.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Priorité4. Participer au développement des activités de loisirs, de sports et de culture en région
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

La région souhaite la mise à niveau et le développement de ses infrastructures en favorisant un aménagement concerté de l'offre sur le territoire.

Les intervenants gaspésiens entendent en outre élaborer un plan régional de développement avec les partenaires gouvernementaux pour se positionner comme chefs de file de destinations plein air au Québec. Le développement de saines habitudes de vie, principalement en encourageant la saine alimentation et la pratique d'activités physiques, est aussi à privilégier.

Sur le plan culturel, la région s'attend à être appuyée pour soutenir les municipalités désirant mettre en valeur leur potentiel culturel, encourager l'utilisation des arts et de la culture en dehors des institutions et miser sur le patrimoine culturel, matériel et immatériel dans le développement des territoires, et finalement, à soutenir les offres culturelles et événementielles.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, les projets en tourisme de nature et d'aventure ainsi qu'en tourisme culturel, incluant la tenue de festivals et d'événements touristiques, peuvent être présentés dans le cadre de ces leviers et de l'Entente de partenariat régional en tourisme de la Gaspésie.

Priorité5. Participer au développement économique et à la création d'emplois
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Des moyens devront donc être mis en œuvre pour faciliter le transfert d'entreprise et pour concevoir un modèle d'affaires favorisant l'entrepreneuriat collectif.

La région s'attend aussi à être soutenue en vue d'offrir aux entreprises un environnement d'affaires favorable à leur croissance. Les actions privilégiées sont, entre autres, d'appuyer les services de soutien à l'entrepreneuriat, de soutenir les entreprises dans leurs démarches sur le marché de l'exportation et de l'innovation, de créer des infrastructures numériques adéquates pour les entreprises, de miser sur des mesures propres à optimiser l'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans les entreprises et d'offrir des allègements normatifs et fiscaux adaptés à la région.

Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Dans ce contexte, spécialement en ce qui a trait à l'enjeu de la relève et du transfert d'entreprise, le ministère du Tourisme a établi un partenariat avec le Centre de transfert d'entreprise du Québec afin d'offrir un service adapté à l'industrie touristique. Ce service consiste à accompagner les cédants et les repreneurs de l'industrie touristique pendant tout le processus de reprise afin :

  • d'en assurer la qualité et l'intégrité;
  • de favoriser la continuité des entreprises;
  • de participer positivement au bilan entrepreneurial du Québec.

Les projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Gaspésie.

Priorité6. Assurer, de façon fiable et efficace, le transport des personnes, des marchandises et des informations sur l'ensemble du territoire
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

La stratégie devra favoriser l'accessibilité au transport aérien en région. On vise en ce sens la réduction des coûts et la mise à niveau des infrastructures aéroportuaires. La région souhaite aussi privilégier le multiple usage des routes pour favoriser tant le transport que l'activité physique dans un environnement sécuritaire, et ce, en respectant l'intégrité des paysages.

Dans le contexte des changements climatiques et de leur impact sur le réseau de transport gaspésien, une expertise de pointe dans l'adaptation des infrastructures de transport doit être acquise.

La région disposant par ailleurs d'un plan numérique, elle s'attend à un appui pour en réaliser la mise en œuvre afin de répondre aux besoins des entreprises et d'assurer le déploiement optimal de réseaux de télécommunication adaptés aux besoins du milieu.

Réponse du ministère du Tourisme

Le ministère du Tourisme s'engage à collaborer avec les acteurs régionaux d'ici 2020 afin de préciser leur demande.

Les projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Gaspésie.

La réduction des tarifs aériens et la mise à niveau des infrastructures aéroportuaires sont des enjeux qui seront pris en compte par le groupe de travail sur le transport aérien régional auquel participera le Ministère.

Priorité7. Soutenir les secteurs d'activité phares de la région que sont l'exploitation et l'aménagement forestier, l'agroalimentaire, les pêches et l'aquaculture, l'industrie éolienne et le tourisme
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

La région veut notamment soutenir le développement de ses trois créneaux d'excellence que sont le récréotourisme, l'éolien et les ressources, sciences et technologies marines, et poursuivre les efforts de recherche et d'innovation dans ces secteurs.

L'industrie touristique gaspésienne s'est forgé une place enviable au Québec comme destination de choix « mer et montagnes ». La région a l'intention de consolider sa position et de soutenir la mise en place de stratégies relatives au développement d'activités touristiques d'appel, notamment par le soutien des attraits touristiques, du tourisme gourmand et de l'agrotourisme.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Les projets d'attraits touristiques, de tourisme gourmand et d'agrotourisme peuvent être présentés dans le cadre des leviers cités précédemment et de l'Entente de partenariat régional en tourisme de la Gaspésie.

2.9 Îles-de-la-Madeleine

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Îles-de-la-Madeleine comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique des Îles-de-la-Madeleine, dans le respect des particularités de l'archipel et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Îles-de-la-Madeleine une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité2. Assurer des liens de transport et de communication efficaces entre l'archipel et le continent
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Les liens de transport avec le continent constituent un outil de développement essentiel pour l'économie des Îles-de-la-Madeleine.

Afin d'assurer des liens de transport et de communication efficaces, on vise, entre autres, à sécuriser et à améliorer l'accès au territoire et à optimiser la logistique du transport. En ce sens, le réaménagement du modèle de desserte aérienne est à privilégier, tout comme la modernisation de la flotte de la CTMA (Coopérative de transport maritime et aérien).

Par ailleurs, les liens de communication sont également d'une haute importance pour le territoire madelinot. Les intervenants madelinots souhaitent donc donner un meilleur accès aux entreprises et aux citoyens à la fibre optique. Une participation gouvernementale est nécessaire pour mettre en œuvre cette priorité essentielle au développement socioéconomique du territoire.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique. Le Ministère poursuivra sa mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, le Ministère collabore avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, ainsi que le Secrétariat à la stratégie maritime, qui sont concernés par le dossier du renouvellement de la flotte de la CTMA.

Les projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Îles-de-la-Madeleine.

Enfin, le Ministère participera aux travaux du groupe de travail sur le transport aérien régional.

Priorité3. Consolider et diversifier notre économie
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

L'économie des Îles-de-la-Madeleine tourne autour de deux industries principales, la pêche et le tourisme. Celles-ci ont un caractère saisonnier et leur vitalité est tributaire de différents facteurs tels que la stabilité des ressources halieutiques, la qualité de l'environnement et l'accès au territoire. La mine de sel est également importante pour l'économie régionale.

La région prévoit donc mettre en place des mesures visant, entre autres, à soutenir l'établissement de la relève, à stimuler la fibre entrepreneuriale et à accroître l'offre de formation de la main-d'œuvre. On veut aussi s'assurer de créer un environnement propice au développement des entreprises et mettre à profit les atouts découlant de la situation géographique particulière de l'archipel. Le tout pourra se concrétiser dans une stratégie d'attraction des investissements et des entrepreneurs.

Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Enfin, Tourisme Îles-de-la-Madeleine accueille la coordination du créneau d'excellence Récréotourisme, issu du projet ACCORD5. Des projets de développement touristique priorisés par ce créneau, notamment les trois filières Mer et montagne (Nature), Culture et Saveurs, peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme des Îles-de-la-Madeleine.

Priorité5. Créer un milieu de vie enrichissant et accueillant
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Il est primordial qu'une offre accessible et variée d'activités culturelles, sportives et de loisirs soit maintenue afin de créer un milieu de vie attrayant.

Une collaboration gouvernementale est aussi souhaitée pour favoriser l'accès à la culture de même que pour préserver et mettre en valeur le patrimoine.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Plus spécialement, le programme Festivals et événements touristiques du Ministère contribue à la diffusion et à la mise en valeur des talents culturels. De plus, les projets de tourisme culturel, incluant la tenue de festivals et d'événements, peuvent être soumis dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme des Îles-de-la-Madeleine.

2.10 Lanaudière

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Lanaudière comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique de Lanaudière, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Lanaudière une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité1. L'amélioration de la compétitivité et le développement de marché par l'innovation, la recherche, l'incubation et le virage numérique, tout en favorisant le maintien de créneaux porteurs afin de qualifier les entreprises pour la 4e révolution industrielle
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeCertains enjeux régionaux sont sous-jacents à cette priorité. Le recrutement et la rétention de la main-d'œuvre dans le contexte métropolitain, le soutien à la recherche en lien avec le développement des entreprises et à l'innovation ainsi que l'accroissement des exportations de biens et services sont à considérer. La compétitivité des entreprises sur les plans de l'innovation, des ressources humaines, des salaires et de la qualité de vie en plus de l'adhésion des entreprises aux technologies numériques et au commerce électronique sont aussi priorisées par Lanaudière. L'écosystème entrepreneurial nécessite un meilleur soutien sur le plan des infrastructures (dont l'incubation), des approches innovantes et du mentorat.
Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Le Ministère s'engage à collaborer avec les acteurs régionaux d'ici 2020 afin de préciser leur demande.

Par ailleurs, le Ministère poursuivra ses activités en intelligence d'affaires et son soutien à la région dans sa démarche d'acquisition de connaissances dans le domaine du tourisme.

Priorité3. L'accompagnement et le soutien aux entreprises et aux entrepreneurs dans toutes les phases de leur développement (démarrage, consolidation, expansion, transfert, etc.) et dans l'ensemble des secteurs économiques (agroalimentaire, touristique, industriel, services, etc.)
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'accompagnement des entrepreneurs par des ressources spécialisées a été considéré comme prioritaire dans l'ensemble des secteurs économiques de la région. Le soutien et l'accompagnement des releveurs et des cédants afin de favoriser une bonne transition sont également des enjeux régionaux, car un bon nombre d'entreprises verront la première génération de propriétaires prendre leur retraite au cours des prochaines années.
Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Dans ce contexte, spécialement en ce qui a trait à l'enjeu de la relève et du transfert d'entreprise, le ministère du Tourisme a établi un partenariat avec le Centre de transfert d'entreprise du Québec afin d'offrir un service adapté à l'industrie touristique. Ce service consiste à accompagner les cédants et les repreneurs de l'industrie touristique pendant tout le processus de reprise afin :

  • d'en assurer la qualité et l'intégrité;
  • de favoriser la continuité des entreprises;
  • de participer positivement au bilan entrepreneurial du Québec.
Priorité4. La mise en valeur et la promotion des biens et des produits régionaux, de la consommation responsable, de la saine gestion des matières résiduelles et de la valorisation d'une économie circulaire
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLa promotion touristique régionale est également priorisée : on entend mettre l'accent sur la population accueillante, les milieux naturels, les sites patrimoniaux, l'offre en agrotourisme, les événements culturels ainsi que sur la poursuite du développement agrotouristique.
Réponse du ministère du Tourisme

La mesure 17 contenue dans les Engagements en matière d'accueil touristique 2017-2020 concerne l'accueil par la population : « Promouvoir l'accompagnement de la population dans son rôle d'accueil et d'information auprès des voyageurs ».

Cette mesure consiste à promouvoir, lors des journées de l'accueil touristique (JAT) et par les prix azimut, les bonnes pratiques adoptées localement et régionalement en matière d'accompagnement de la population dans son rôle d'accueil et d'information des voyageurs.

Par ailleurs, des projets touristiques de développement et de mise en valeur des milieux naturels, de l'offre en agrotourisme et d'événements culturels peuvent être déposés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de Lanaudière.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Priorité6. Le développement et l'amélioration du réseau routier actuel, le développement d'un axe est-ouest inexistant et la valorisation du potentiel touristique de ceux-ci
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismePour la région de Lanaudière, des défis se posent par rapport au réseau routier. L'amélioration du réseau actuel sur l'axe sud-nord pour augmenter la fluidité de la circulation, le développement adéquat du réseau routier dans un contexte de hausse démographique et la création d'un lien routier est-ouest à vocation touristique en Matawinie (la route 3) sont notamment priorisés.
Réponse du ministère du TourismeCette priorité concerne un aménagement routier qui n'est pas du ressort du ministère du Tourisme. Par contre, les projets de développement des attraits touristiques qui bénéficieront de ce lien routier peuvent être présentés tel qu'il est précisé à la priorité 4.
Priorité8. L'accès à Internet haute vitesse sur l'ensemble du territoire
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

L'accès à Internet haute vitesse est considéré essentiel au développement et au dynamisme du territoire notamment pour favoriser l'attraction de travailleurs et de petites entreprises en milieu rural.

Une attention particulière devra notamment être portée aux infrastructures d'accueil touristique qui n'offrent pas un service Internet haute vitesse sur l'ensemble du territoire.

Réponse du ministère du TourismeLes projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Lanaudière.
Priorité9. Le soutien au développement d'infrastructures et équipements culturels et touristiques
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

La mise à niveau de certains équipements touristiques et culturels et le maintien du rythme élevé de croissance de l'industrie touristique seront également priorisés au cours des prochaines années.

Ainsi, les enjeux régionaux que sont l'accroissement du tourisme d'affaires, l'accroissement des revenus provenant de l'hébergement touristique, l'implantation d'équipements culturels novateurs et le développement des technologies numériques en lien avec la culture et le tourisme seront mis de l'avant.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Priorité10. Le soutien et la bonification des produits d'appels et événements culturels et touristiques comme outil de rayonnement régional
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Ainsi, le positionnement de la région en tant que région touristique et destination culturelle s'inscrit dans cette priorité, tout comme la diffusion de l'identité culturelle lanaudoise.

La sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine, entre autres du patrimoine religieux et du patrimoine immatériel, et le maintien d'une couverture médiatique locale de qualité sont aussi des enjeux pris en considération.

Réponse du ministère du Tourisme

Les projets de tourisme culturel peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de Lanaudière.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

2.11 Laurentides

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Laurentides comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique des Laurentides, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Laurentides une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité1. Assurer la compétitivité économique des Laurentides
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismePour faire face à ces divers défis, la région compte augmenter l'adéquation entre les besoins du marché du travail et la main-d'œuvre disponible. Elle souhaite également favoriser la croissance des entreprises en soutenant leur développement et la culture entrepreneuriale en général. En plus de valoriser les filières économiques particulières de la région, les intervenants régionaux désirent assurer un virage vers une économie du savoir.
Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Priorité2. Valoriser les éléments distinctifs des Laurentides afin d'en rehausser le pouvoir d'attractivité et la fierté de ses citoyens
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismePar des interventions ciblées, les acteurs de la région souhaitent susciter ce sentiment d'appartenance et accroître l'attractivité des Laurentides tout en travaillant à réduire les disparités économiques et sociales. Afin d'accroître ce sentiment, la région compte valoriser ses attraits naturels, ses paysages, ses arts, sa culture, son patrimoine ainsi que ses institutions sportives.
Réponse du ministère du Tourisme

Les projets de tourisme de nature et d'aventure peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme des Laurentides.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

2.12 Laval

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Laval comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique de Laval, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Laval une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité4. Développer un pôle culturel phare à portée internationale au cœur du centre-ville : une culture qui rayonne au-delà de ses frontières
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeAinsi, au cours des prochaines années, les intervenants régionaux attendent un soutien pour mettre en place toutes les conditions pour développer des pôles culturels phares permettant le développement d'événements d'envergure, d'espaces expérientiels, d'une offre culturelle transdisciplinaire et d'attirer des acteurs culturels de renom.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté la Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel. Le Ministère poursuivra sa mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

De plus, les projets de tourisme culturel peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de Laval, tandis que le programme Festivals et événements touristiques du Ministère contribue à la diffusion et à la mise en valeur des talents.

Priorité5. Développer une offre mettant en valeur le caractère unique et distinctif de Laval et le positionnement et rayonnement stratégique de la culture lavalloise
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismePour relever les défis liés à la sauvegarde du patrimoine, à sa transmission et à sa mise en valeur, Laval encourage une approche innovante qui le fera vivre sur les plans identitaire, culturel, touristique, économique, urbanistique et social. Les stratégies de promotion et de valorisation de la région s'appuient sur les acteurs culturels et les richesses du territoire lavallois.
Réponse du ministère du Tourisme

Dans le cadre des mandats qui lui sont confiés par le Ministère, Tourisme Laval a réalisé une planification stratégique 2013-2018 et une stratégie de promotion touristique.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, le programme Festivals et événements touristiques du Ministère contribue à la diffusion et à la mise en valeur des talents culturels. Enfin, les projets de tourisme culturel peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de Laval.

Priorité8. Mettre en valeur le parc de la Rivière-des-Mille-Îles, les berges publiques et les boisés
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLe parc de la Rivière-des-Mille-Îles est reconnu pour ses activités écotouristiques. C'est un joyau unique d'espaces naturels, de plans d'eau, de rives et d'îles, bordant neuf municipalités et fréquenté par 150 000 visiteurs par année. Il s'étend sur 42 km de berges, de marais et d'îles et présente une valeur patrimoniale exceptionnelle. La région s'emploiera au cours des prochaines années à consolider ce parc en concertation avec les trois MRC situées au nord de la rivière. Elle souhaiterait faire une étude de faisabilité sur une navette interrives qui relierait les divers attraits touristiques des municipalités bordant la rivière et qui favoriserait le transport actif. Des actions sont aussi envisagées afin de sensibiliser et d'éduquer les citoyens à l'importance de la protection de la diversité. En outre, on entend intervenir pour favoriser l'accessibilité aux berges publiques afin que les citoyens bénéficient des emplacements exceptionnels qui se trouvent le long de la rivière des Mille-Îles et de la rivière des Prairies. De plus, on vise à mettre en valeur les boisés de la région de Laval.
Réponse du ministère du Tourisme

Les projets d'étude de faisabilité peuvent être soumis dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de Laval.

De plus, les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

2.13 Mauricie

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Mauricie comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique de la Mauricie, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Mauricie une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité4. Développer la fierté et le sentiment d'appartenance à la Mauricie
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeAu cours des prochaines années, les acteurs régionaux devront se concerter pour définir et valoriser l'identité culturelle mauricienne, accroître la cohésion et la solidarité sociale, et promouvoir les forces de la région de même que ses attraits et ses richesses.
Réponse du ministère du TourismeLa promotion des richesses et des attraits régionaux est incluse systématiquement dans les campagnes intra et interrégionales que réalise Tourisme Mauricie dans le cadre des mandats qui lui sont confiés par le Ministère.
Priorité6. Intensifier la diversification de l'économie, notamment au sein des secteurs porteurs et d'avenir
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLe développement de l'économie sociale de même que des secteurs touristique et culturel devront être valorisés et soutenus.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, les projets de tourisme culturel peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de la Mauricie.

Priorité8. Créer des conditions favorables à de nouveaux investissements
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeAfin de créer des conditions favorables à de nouveaux investissements, la région devra optimiser l'organisation des services et des infrastructures en plus de favoriser la complémentarité et la mise en commun des expertises. Des activités concertées de prospection devront être réalisées afin de répondre à cette priorité.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Priorité9. Mettre en valeur le territoire de la Mauricie tout en favorisant la production et la transformation des ressources naturelles et agricoles de façon durable
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'accroissement des retombées de la production et de la transformation des ressources est souhaité en Mauricie. On devra faciliter l'accès aux ressources et au territoire tout en favorisant la cohabitation des différents utilisateurs. Un soutien gouvernemental en vue de stimuler la deuxième et troisième transformation des ressources est également à privilégier.
Réponse du ministère du Tourisme

Le ministère du Tourisme s'engage à collaborer avec les acteurs régionaux d'ici 2020 afin de préciser leur demande.

Par ailleurs, la cohabitation des usages est un enjeu du développement touristique notamment quant à l'accès au territoire pour la chasse, la pêche et l'utilisation de véhicules hors route. Cet enjeu est pris en compte dans les mandats confiés à Tourisme Mauricie par le Ministère.

Priorité10. Assurer la relève et le transfert d'entreprise
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLa région devra améliorer les démarches d'accompagnement existantes et les faire connaître de sorte que les entrepreneurs puissent y avoir recours pour planifier le transfert de leur entreprise.
Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Dans ce contexte, spécialement en ce qui a trait à l'enjeu de la relève et du transfert d'entreprise, le ministère du Tourisme a établi un partenariat avec le Centre de transfert d'entreprise du Québec afin d'offrir un service adapté à l'industrie touristique. Ce service consiste à accompagner les cédants et les repreneurs de l'industrie touristique pendant tout le processus de reprise afin :

  • d'en assurer la qualité et l'intégrité;
  • de favoriser la continuité des entreprises;
  • de participer positivement au bilan entrepreneurial du Québec.
Priorité11. Améliorer la qualification de la main-d'œuvre
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

La disponibilité de main-d'œuvre qualifiée constitue une contrainte importante au développement des entreprises.

Une mobilisation des principaux acteurs concernés est nécessaire pour instaurer une culture de formation continue et assurer une adéquation entre la formation et les besoins du marché du travail mauricien.

Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Le Ministère s'engage à collaborer avec les acteurs régionaux d'ici 2020 afin de préciser leur demande.

Priorité14. Favoriser l'établissement de pratiques innovantes en matière de gestion des ressources humaines
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Le défi des prochaines décennies consistera sans doute à favoriser cette conciliation pour l'ensemble du personnel dans tous les secteurs de l'activité économique.Par conséquent, des initiatives devront être déployées pour faciliter le recrutement, l'intégration et la rétention de la main-d'œuvre.

Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

2.14 Montérégie

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Montérégie comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique de la Montérégie, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Montérégie une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité2. Développer une identité rassembleuse par la culture
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeAinsi, au cours des cinq prochaines années, la Montérégie entend assurer le développement et la promotion de la culture sur le plan matériel, immatériel et paysager, notamment par la mise sur pied d'un fonds culturel. De leur côté, la protection et la mise en valeur des richesses patrimoniales de la région pourront débuter par la sensibilisation de la population et l'acquisition de connaissances. Par la suite, il est projeté d'élaborer des circuits thématiques historiques.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, les projets de tourisme culturel ou de développement de circuits touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de la Montérégie.

Priorité3. Créer la richesse par l'économie et l'innovation
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLa Montérégie doit donc se positionner dans une stratégie globale qui lui permettra de tirer le meilleur parti de sa situation géostratégique, de ses compétences reconnues dans plusieurs créneaux économiques et de la place qu'elle peut prendre dans la Stratégie maritime.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique. Le Ministère poursuivra sa mise en œuvre et son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Priorité4. Miser sur une main-d'œuvre compétente et sur la relève entrepreneuriale
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeDes défis se posent également en matière de relève entrepreneuriale puisqu'une minorité de chefs d'entreprise sont actuellement préparés à assurer leur relève. On souhaite donc promouvoir la culture et la relève entrepreneuriales entre autres par le mentorat d'affaires.
Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Dans ce contexte, spécialement en ce qui a trait à l'enjeu de la relève et du transfert d'entreprise, le ministère du Tourisme a établi un partenariat avec le Centre de transfert d'entreprise du Québec afin d'offrir un service adapté à l'industrie touristique. Ce service consiste à accompagner les cédants et les repreneurs de l'industrie touristique pendant tout le processus de reprise afin :

  • d'en assurer la qualité et l'intégrité;
  • de favoriser la continuité des entreprises;
  • de participer positivement au bilan entrepreneurial du Québec.
Priorité7. Promouvoir et développer le tourisme
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLes acteurs de la région désirent contribuer à l'établissement des mesures visant à constituer une offre touristique cohérente pour l'ensemble de la Montérégie et en faire la promotion. La création de partenariats est donc essentielle. Par ailleurs, la Montérégie souhaite se distinguer dans certains secteurs précis. Le soutien au développement du cyclotourisme, de l'agrotourisme et de l'offre récréotouristique nautique est en outre à privilégier.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté deux stratégies sectorielles, soit la Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel et la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, les projets de cyclotourisme, d'agrotourisme et de tourisme nautique peuvent être présentés dans le cadre des leviers cités précédemment et de l'Entente de partenariat régional en tourisme de la Montérégie.

Enfin, dans le cadre des mandats qui lui sont confiés par le Ministère, Tourisme Montérégie a réalisé une planification stratégique pour la période 2016-2020, précisant ses objectifs en matière de développement du tourisme pour la région.

2.15 Montréal

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Montréal comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique de Montréal, dans le respect des particularités de la métropole et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Montréal une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité1. Instituer le « Réflexe Montréal » dans tous les programmes et politiques du gouvernement du Québec ayant un impact sur la métropole
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeEn concluant une entente-cadre avec la Ville de Montréal en décembre 2016, le gouvernement du Québec s'est engagé à reconnaître un statut particulier à la métropole et à prendre en compte ses spécificités en instituant le « Réflexe Montréal » au sein de l'appareil gouvernemental.
Réponse du ministère du Tourisme

Montréal est présentée dans le Plan de développement de l'industrie touristique 2012-2020 comme une porte d'entrée majeure pour les touristes internationaux. De nombreux projets touristiques hors normes de la région sont accompagnés par le bureau des projets majeurs du Ministère.

Le Ministère confie à Tourisme Montréal des responsabilités régionales en matière de promotion, d'accueil et de signalisation de même qu'en matière de développement et de structuration de l'offre touristique. L'entente liant Tourisme Montréal au Ministère tient compte des particularités de la région.

Priorité3. Favoriser l'essor des entreprises montréalaises
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Une majorité d'entreprises de petite taille composent toujours le tissu économique montréalais, et celles-ci gagneraient à innover davantage et à se tourner vers l'international.

Il importe ainsi que les entreprises montréalaises continuent d'être soutenues pour accroître leur compétitivité, notamment par l'innovation, l'internationalisation et l'intégration des chaînes de valeur.

Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

De plus, les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Priorité8. Favoriser la croissance d'un réseau d'infrastructures performant
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeMontréal vise par ailleurs à devenir un chef de file mondialement reconnu parmi les villes intelligentes et numériques. Elle souligne l'importance de développer l'infrastructure numérique pour permettre l'émergence d'industries de pointe. Elle souhaite ainsi accélérer la numérisation des services aux citoyens et l'ouverture des données.
Réponse du ministère du TourismeLes projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Montréal.
Priorité9. Contribuer au positionnement et au rayonnement de Montréal comme métropole culturelle
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

La culture et l'industrie créative sont au cœur du dynamisme et du caractère distinctif de Montréal. Les œuvres des artistes et créateurs montréalais rayonnent à travers le monde et font de Montréal une véritable métropole culturelle.

Il importe en outre de soutenir les efforts de préservation, de mise en valeur et de promotion des atouts culturels de Montréal. L'encouragement et le soutien à la propriété intellectuelle montréalaise et québécoise sont des facteurs de grande importance pour la différenciation des atouts de la métropole.

Le rayonnement, la découverte des artistes et de leurs œuvres, et le tourisme culturel de la métropole doivent être promus. La région s'attend par ailleurs à ce que l'on stimule de façon structurante l'éclosion d'espaces de recherche et de rencontres citoyennes qui agiront comme incubateurs et accélérateurs d'entreprises culturelles et créatives. Enfin, le patrimoine montréalais doit être mis en valeur, en contribution aux travaux de rénovation et à la requalification des grands ensembles institutionnels.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté la Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel. Le Ministère poursuivra sa mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, les projets de tourisme culturel peuvent être soumis dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de Montréal.

De plus, le Ministère confie à Tourisme Montréal des responsabilités en matière de promotion, d'accueil et de signalisation de même qu'en matière de développement et de structuration de l'offre touristique. C'est dans ce cadre que Tourisme Montréal met en valeur les atouts et le tourisme culturels et qu'il a contribué à la mise en place de MT Lab, le premier incubateur d'innovations en tourisme, culture et divertissement d'Amérique du Nord.

Enfin, le Ministère poursuivra son accompagnement auprès de la Régie des installations olympiques dans ses interventions visant la protection et la mise en valeur des installations sous sa responsabilité, dont le projet de remplacement de la toiture du stade olympique. Ces installations font partie intégrante du patrimoine architectural de la métropole.

2.16 Nord-du-Québec

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Baie-James, Tourisme Eeyou Istchee et Tourisme Nunavik comme ses partenaires régionaux privilégiés pour le développement de l'industrie touristique du Nunavik, d'Eeyou Istchee et de la Baie-James, dans le respect des particularités de ces régions et des orientations gouvernementales.

La région Nord-du-Québec est directement visée par les investissements et les actions de la Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle qui vise d'ici 2021 à faire du nord du 49e parallèle une destination de tourisme durable de classe mondiale qui procure une expérience touristique authentique, exceptionnelle et sécuritaire, alliant la cohabitation des peuples nordiques et le respect de la nature, dans une perspective de développement entrepreneurial et d'enrichissement collectif.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Eeyou Istchee et Tourisme Baie-James des ententes de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi que des ententes de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité1. Positionner le tourisme et l'identité culturelle comme levier de développement socioéconomique
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Conformément à la réalité sociodémographique particulière de la région, trois organisations représentent le secteur touristique de la Jamésie et d'Eeyou Istchee. Ces organisations, de par leur proximité, ont naturellement établi un partenariat leur permettant de mener des projets conjoints.

Une grande part de l'activité touristique régionale est directement liée à l'exploitation des ressources fauniques. Ainsi, l'arrêt de la chasse au caribou, prévu en 2018, aura d'importantes répercussions économiques autant pour les pourvoyeurs que pour les secteurs de l'hébergement et de la restauration. Malgré tout, la situation pourrait s'avérer une occasion de penser différemment l'offre touristique régionale.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté deux stratégies, soit la Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle et la Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d'aventure. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Rappelons que la région Nord-du-Québec est directement visée par les investissements et les actions de la Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie, le Ministère travaille actuellement à la mise en place d'une cellule régionale dans la région du Nunavik afin de mieux définir les priorités régionales en développement touristique et de convenir d'un plan d'action pour chaque priorité. La diversification des pourvoiries sera sans doute un sujet jugé prioritaire par les partenaires dans les discussions à venir.

Enfin, le ministère du Tourisme a mandaté la Chaire de tourisme Transat pour réaliser une recherche auprès du réseau de distribution afin de connaître les principaux produits nordiques vendus par les agences étrangères ainsi que les besoins et les attentes de la clientèle. Les résultats sont attendus au printemps 2018.

Priorité3. Diminuer l'isolement de la Jamésie, ses villes et localités en agissant sur les fronts du transport et des nouvelles technologies
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Le numérique constitue un important catalyseur d'innovation et d'entrepreneuriat pour diminuer l'isolement de la Jamésie. Le passage au numérique des entreprises et du travail autonome constitue un important levier de croissance. Par exemple, les effets de l'éloignement des marchés peuvent être atténués par le commerce en ligne.

Réponse du ministère du TourismeLes projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre des ententes conclues à cet effet avec Tourisme Eeyou Istchee et Tourisme Baie-James.
Priorité4. Favoriser le développement viable du territoire et de ses ressources naturelles
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLa région doit encourager les projets et les initiatives visant une utilisation responsable et durable des ressources naturelles afin de les protéger, de les mettre en valeur et d'en améliorer la gestion.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté deux stratégies, soit la Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle et la Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d'aventure. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Rappelons que la région Nord-du-Québec est directement visée par les investissements et les actions de la Stratégie touristique québécoise au nord du 49e parallèle.

De plus, les projets de tourisme culturel pouvant être présentés dans le cadre des leviers financiers cités précédemment contribuent à mettre en valeur le territoire. Ces projets s'inscrivent également dans le cadre des ententes de partenariat régional en tourisme de la Baie-James et d'Eeyou Istchee.

Priorité5. Soutenir le développement et la diversification de l'économie
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeL'arrimage entre le secteur de la formation et celui de l'emploi est cependant grandement bénéfique pour la région, principalement en ce qui a trait à la rétention des jeunes.
Réponse du ministère du TourismeCette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

2.17 Outaouais

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Outaouais comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique de l'Outaouais, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Outaouais une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité5. Développer l'offre culturelle et assurer son accessibilité
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLa culture est l'un des vecteurs de l'identité et de l'appartenance au territoire, en plus de contribuer à la création d'emplois et à la diversification économique. Il importe donc de mettre en valeur la diversité du patrimoine culturel de la région, marqué par la présence des Premières Nations et de différentes communautés culturelles, mais aussi d'encourager la création artistique et sa diffusion, particulièrement auprès de la population locale. Le soutien à la création artistique et sa diffusion fera aussi en sorte d'attirer et de retenir des artistes, assurant ainsi la présence d'une offre culturelle sur l'ensemble des territoires.
Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté la Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel. Le Ministère poursuivra sa mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Par ailleurs, des projets de tourisme culturel, incluant la tenue de festivals et d'événements, peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme de l'Outaouais. De plus, le programme Festivals et événements touristiques du Ministère contribue à la diffusion et à la mise en valeur des talents culturels.

Priorité7. Soutenir la diversification économique et l'innovation
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeAinsi, la région s'entend pour implanter de nouveaux créneaux économiques de même qu'encourager la recherche et le développement en partenariat avec le milieu institutionnel et les centres de recherche. L'établissement des conditions propices au virage numérique et au déploiement de la fibre optique dans les territoires est aussi privilégié ainsi que la prise en compte des occasions avantageuses découlant de la proximité de la région avec l'Ontario et la capitale canadienne.
Réponse du ministère du Tourisme

Le Ministère poursuivra ses activités en intelligence d'affaires et maintiendra son soutien à la région dans sa démarche d'acquisition de connaissances dans le domaine du tourisme.

Les projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Outaouais.

Priorité8. Favoriser le développement touristique de la région
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

La proximité de l'Outaouais avec la capitale du pays, qui attire annuellement autour de huit millions de visiteurs, lui permet de bénéficier d'un fort potentiel de développement touristique, un créneau porteur pour la diversification économique de la région.

L'Outaouais est d'ailleurs considérée comme « porte d'entrée » du Québec. Il importe ainsi de mettre en place des mesures permettant de tirer pleinement profit de ce potentiel et de mettre en valeur les nombreux attraits culturels, historiques et naturels de notre territoire. Bref, le renforcement du positionnement et de la notoriété de l'Outaouais est stratégique.

Réponse du ministère du Tourisme

Dans le cadre des mandats qui lui sont confiés par le Ministère, Tourisme Outaouais réalise une planification stratégique du marketing et du développement pour la période 2014-2020.Tourisme Outaouais vise également à jouer un rôle de porte d'entrée en faisant de la Maison du tourisme un lieu d'accueil et de diffusion d'information sur l'ensemble des régions touristiques du Québec.

La mesure 11 contenue dans les Engagements en matière d'accueil touristique 2017-2020 concerne cet objectif : « Accentuer la diffusion d'information portant sur l'ensemble du Québec ». Cette mesure comporte un projet pilote de trois ans donnant à Tourisme Outaouais et à sa Maison du tourisme de l'Outaouais, à Gatineau, un mandat d'information touristique élargi à l'ensemble du Québec.

Ce projet pilote permettra une bonification des services offerts à la Maison du tourisme de l'Outaouais. Cette dernière offrira ainsi un service d'information touristique national s'apparentant à ceux des centres Infotouriste de Montréal et de Québec.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Les ressources du Ministère sont disponibles pour l'accompagnement professionnel de promoteurs touristiques.

2.18 Saguenay–Lac-Saint-Jean

La ministre du Tourisme reconnaît Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean comme son partenaire régional privilégié pour le développement de l'industrie touristique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, dans le respect des particularités de cette région et des orientations gouvernementales.

La ministre du Tourisme a signé avec Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean une entente de partenariat régional en tourisme 2016-2020 ainsi qu'une entente de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020.

Priorité2. Premières Nations – S'assurer que Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, l'entité administrative et politique des Pekuakamiulnuatsh, soit un intervenant prioritaire dans tous les projets d'exploitation et de mise en valeur des ressources naturelles au Saguenay–Lac-Saint-Jean; renforcer la culture de partenariat entre les Premières Nations et les acteurs socioéconomiques de la région
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Les Pekuakamiulnuatsh sont partie prenante du développement régional et des partenaires dans de nombreux projets, notamment ceux qui ont à voir avec l'énergie communautaire, le tourisme, la valorisation de la fourrure et la mise en valeur du territoire. Le maintien et le renforcement des relations harmonieuses avec les communautés autochtones favorisent la mise en place de partenariats d'affaires bénéfiques pour tous et toutes.

En vertu des lois en vigueur, les projets d'exploitation et de mise en valeur des ressources naturelles sur le territoire ancestral innu (Nitassinan) des Pekuakamiulnuatsh doivent faire l'objet d'ententes de répercussions et d'avantages entre la communauté et les promoteurs.

Réponse du ministère du Tourisme

Le ministère du Tourisme s'engage à collaborer avec les acteurs régionaux d'ici 2020 pour préciser leur demande.

Par ailleurs, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan participe à l'Entente de partenariat régional en tourisme du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Priorité6. Entrepreneuriat – Promouvoir la culture entrepreneuriale; favoriser la relève entrepreneuriale et le transfert d'entreprise et diffuser des outils élaborés pour soutenir la diversification et la croissance des petites et moyennes entreprises
Extrait de la priorité interpellant le ministère du TourismeLe soutien financier des petites et moyennes entreprises constitue un enjeu majeur de développement économique des milieux. Le développement des compétences financières des entrepreneurs faciliterait leur accès au financement. Le manque d'accompagnement est le frein principal au développement des affaires. Le manque de liquidités et d'expertise constitue un autre frein important. Les intervenants de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean entendent donc soutenir des projets en faveur de l'entrepreneuriat.
Réponse du ministère du Tourisme

Cette priorité s'inscrit dans le cadre des engagements rendus publics en avril 2017 par le Ministère pour répondre aux enjeux en matière de main-d'œuvre touristique. Élaborés avec plusieurs acteurs de l'industrie, ils comportent diverses initiatives contribuant à assurer une main-d'œuvre touristique productive, qualifiée et en nombre suffisant.

Dans ce contexte, spécialement en ce qui a trait à l'enjeu de la relève et du transfert d'entreprise, le ministère du Tourisme a établi un partenariat avec le Centre de transfert d'entreprise du Québec afin d'offrir un service adapté à l'industrie touristique. Ce service consiste à accompagner les cédants et les repreneurs de l'industrie touristique pendant tout le processus de reprise afin :

  • d'en assurer la qualité et l'intégrité;
  • de favoriser la continuité des entreprises;
  • de participer positivement au bilan entrepreneurial du Québec.
Priorité7. Transports – Assurer la pérennité des chemins multiusages; maximiser le potentiel ferroviaire et optimiser les installations portuaires

Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Il importe alors de consolider l'offre de transport, d'autant plus que le Saguenay–Lac-Saint-Jean constitue le point de convergence de la Stratégie maritime et des projets de développement situés sur le territoire du Plan Nord.

Réponse du ministère du Tourisme

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique. Le Ministère poursuivra sa mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Priorité9. Tourisme – Consolider, structurer et organiser l'offre touristique régionale; réaliser la promotion concertée auprès de la clientèle extrarégionale; maintenir et améliorer les infrastructures récréotouristiques
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Les acteurs doivent miser sur leurs forces pour concrétiser la vision de l'industrie touristique : être un acteur économique mobilisé, cohérent et performant chez qui le client vit une expérience mémorable, et ce, à travers toute la région. Un développement structurant de l'industrie implique une cohérence et une cohésion des interventions sur le territoire.

La population locale joue un rôle clé dans l'expérience touristique et la qualité de l'accueil. L'accueil touristique est l'affaire de tous. Chaque citoyen devrait être conscient de son apport économique et des retombées qu'il occasionne lorsqu'il oriente convenablement un touriste.

En plus de posséder une offre touristique diversifiée et intéressante, Mashteuiatsh est la seule communauté autochtone du Saguenay–Lac-Saint-Jean, ce qui en fait un produit d'appel à exploiter.

Réponse du ministère du Tourisme

Dans le cadre des mandats qui lui sont confiés par le Ministère, Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean réalise une planification stratégique et met en œuvre une stratégie marketing pour la région.

Les leviers financiers du ministère du Tourisme permettent aussi de soutenir des entreprises dont les projets de développement touristique sont conformes aux stratégies sectorielles et mettent en valeur les atouts touristiques régionaux.

À cet égard, le Ministère a adopté cinq stratégies sectorielles au cours des dernières années. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et maintiendra son soutien aux acteurs régionaux dans leurs démarches.

Les projets mettant en valeur l'expérience autochtone sont notamment visés dans la Stratégie de mise en valeur du tourisme événementiel.

De plus, les projets de mise en valeur de la culture autochtone peuvent être présentés dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Enfin, la mesure 17 contenue dans le cadre des Engagements en matière d'accueil touristique 2017-2020 concerne l'accueil par la population : « Promouvoir l'accompagnement de la population dans son rôle d'accueil et d'information auprès des voyageurs ».

Cette mesure consiste à promouvoir, lors des journées de l'accueil touristique (JAT) et par les prix azimut, les bonnes pratiques adoptées localement et régionalement en matière d'accompagnement de la population dans son rôle d'accueil et d'information des voyageurs.

Priorité10. Numérique – Favoriser l'appropriation du numérique et des nouvelles technologies par les entreprises; stimuler l'essor de l'industrie du cinéma court et de la créativité numérique
Extrait de la priorité interpellant le ministère du Tourisme

Faire en sorte que les entreprises régionales ainsi que les travailleurs autonomes effectuent avec succès la transformation au numérique est un enjeu de développement économique essentiel.

Les infrastructures de télécommunication haute vitesse sont aussi stratégiques et cruciales pour le maintien de la compétitivité des entreprises que le sont les infrastructures routières, aéroportuaires ou ferroviaires. L'accès à un réseau Internet haut débit mobile (cellulaire) en plus d'un accès à un réseau fixe haut débit doivent être priorisés, car ils offrent aux entreprises la possibilité de demeurer constamment connectées au reste du territoire.

Réponse du ministère du TourismeLes projets de développement numérique des entreprises touristiques peuvent être présentés dans le cadre de l'entente conclue à cet effet avec Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean.

3. Actions relatives à la décentralisation, à la délégation et à la régionalisation

La Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 présente trois autres objectifs, soit en matière de décentralisation, de délégation et de régionalisation.

3.1 Décentralisation

La décentralisation se définit comme le processus qui consiste à transférer des fonctions, des pouvoirs et des responsabilités du gouvernement vers une instance autonome et distincte. Cette instance décentralisée dispose de sources de revenus autonomes, et ses dirigeants sont élus. En cette matière, la Stratégie poursuit l'objectif suivant :

Que soit mené à terme le chantier de décentralisation avec les municipalités, dont les objectifs sont :

  • d'accomplir les missions du gouvernement du Québec dans une approche de partenariat avec les municipalités en prenant appui sur la reconnaissance de leur autonomie, de leurs compétences, de leur capacité et de leurs spécificités, notamment par la mise en œuvre de la Politique gouvernementale de consultation et de simplification administrative à l'égard des municipalités;
  • de mettre en œuvre l'entente-cadre « Réflexe Montréal » pour la reconnaissance du statut particulier de métropole, lui permettant d'assumer pleinement ce rôle au bénéfice de l'ensemble du Québec;
  • de mettre en œuvre l'entente-cadre avec la Ville de Québec pour la reconnaissance du statut particulier de capitale nationale, lui permettant d'assumer pleinement ce rôle au bénéfice de l'ensemble du Québec.

Le ministère du Tourisme souscrit aux principes énoncés dans la Politique gouvernementale de consultation et de simplification administrative à l'égard des municipalités et participe, à cet égard, aux travaux du réseau des répondants ministériels découlant du Plan d'action gouvernemental pour alléger le fardeau administratif des municipalités.

3.2 Délégation

La délégation vise le transfert par le gouvernement d'une partie d'une responsabilité ou de la gestion d'une ressource sur la base d'une entente, d'un contrat ou d'une convention et impliquant un suivi des activités par le gouvernement. En cette matière, la Stratégie poursuit l'objectif suivant :

Que l'administration gouvernementale utilise pleinement les mécanismes de délégation existants pour agir avec les MRC par le biais « d'ententes sectorielles de développement » ou avec des organismes sectoriels régionaux.

La ministre du Tourisme reconnaît les 22 ATR comme ses partenaires régionaux privilégiés pour le développement de l'industrie touristique sur leur territoire, dans le respect de leurs particularités et des orientations gouvernementales. À ce titre, le Ministère a conclu une entente avec l'ensemble des ATR afin de leur déléguer divers mandats en matière de promotion, d'accueil, d'information, de signalisation touristique ainsi que de structuration et de développement de l'offre touristique. Ces ententes, couvrant la période 2016-2020, assurent aux ATR un financement associé aux mandats qui leur sont confiés.

Par ailleurs, le Ministère a signé avec 21 ATR6 une entente de partenariat régional en tourisme. Ces ententes, couvrant la période 2016-2020, ont pour but de conjuguer l'action du Ministère, des ATR et d'autres partenaires régionaux pour la réalisation de projets de développement de l'offre touristique régionale. Elles visent également la concertation des investissements de l'industrie touristique en fonction des priorités régionales et le renforcement de la synergie de tous les partenaires régionaux.

Enfin, le Ministère a signé avec les 22 ATR une entente de développement numérique des entreprises touristiques. Ces ententes, couvrant la période 2018-2020, ont pour but de permettre aux ATR d'accompagner les entreprises touristiques de leur territoire dans la formulation des défis de développement numérique auxquels elles sont confrontées de même que dans la réalisation de projets de développement numérique.

Dans le cadre de ces ententes, le Ministère accompagne les ATR signataires et les soutient administrativement dans l'exécution de leurs responsabilités.

3.3 Régionalisation

La régionalisation s'entend de la déconcentration de certaines responsabilités gouvernementales, du siège social vers les directions régionales, et de la mise en œuvre, à cette échelle, de services, de politiques et de programmes. En cette matière, la Stratégie poursuit l'objectif suivant :

Que la marge de manœuvre donnée aux administrateurs responsables des opérations régionales soit examinée et, au besoin, accrue pour que l'administration gouvernementale puisse agir avec plus d'agilité et de célérité dans le traitement des dossiers régionaux prioritaires.

Le ministère du Tourisme ne dispose pas de directions régionales. Tel qu'il a été présenté précédemment, les ATR agissent à l'échelle régionale en tant que mandataires du Ministère relativement à plusieurs de ses responsabilités. Les ATR disposent d'une marge de manœuvre dans l'exercice de ces mandats, dans la mesure où elles respectent les orientations gouvernementales et ministérielles.

Par ailleurs, le Ministère s'assure que chaque région est sous la responsabilité d'un conseiller en développement touristique7. Cette attribution procure aux conseillers une connaissance accrue des particularités et des enjeux de chaque région.

Ces conseillers représentent la porte d'entrée au Ministère pour tous les partenaires et les promoteurs. Ils ont également pour rôle de représenter le Ministère dans différentes rencontres avec les partenaires, notamment les rencontres des conférences administratives régionales et des centres locaux de développement. Par ailleurs, les conseillers font partie du comité de gestion, présidé par l'ATR, dans le cadre des ententes de partenariat régional en tourisme.

4. Conclusion

Par son Plan d'action 2016-2020 – Appuyer les entreprises, enrichir les régions découlant du Plan de développement de l'industrie touristique 2012-2020 : un itinéraire vers la croissance, et ses stratégies sectorielles, le ministère du Tourisme s'était déjà engagé à soutenir le développement économique des régions.

Le Ministère reconnaît les ATR comme des partenaires régionaux privilégiés, ce qui s'est traduit par la délégation de certains mandats dans des ententes 2016-2020, assurant une prise en compte des priorités et des enjeux régionaux, tout en assurant la concertation des différents partenaires.

Par ailleurs, reconnaissant les problématiques qui se rapportent à la main-d'œuvre touristique, le Ministère s'est engagé à réaliser diverses mesures visant le soutien aux entrepreneurs, notamment en lien avec la relève et le transfert d'entreprise.

Enfin, la Stratégie numérique du Québec, dévoilée en décembre 2017, vise à faire du numérique un moteur de croissance pour les entreprises de tous les secteurs d'activité. En appui aux entreprises touristiques, le Ministère a conclu 22 ententes de développement numérique des entreprises touristiques 2018-2020. Ces ententes sont accompagnées d'une enveloppe de 10 millions de dollars.

Ainsi, les actions déjà menées par le ministère du Tourisme répondent en grande partie aux priorités établies dans chacune des régions. Le Ministère poursuivra leur mise en œuvre et s'engage à soutenir les acteurs régionaux dans leurs démarches en ce sens.

Le Ministère s'engage également à travailler avec les acteurs régionaux afin de préciser certaines de leurs demandes.

Le Ministère assurera le suivi de ses actions relatives à l'occupation et à la vitalité des territoires dans son rapport annuel de gestion.

Notes et références

Note 1. De l'information supplémentaire au sujet des stratégies sectorielles et des programmes d'aide financière du Ministère est disponible à l'adresse http://www.tourisme.gouv.qc.ca/programmes-services/index.php Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Note 2. L'information relative au domaine de l'intelligence d'affaires et les documents produits par le Ministère se trouvent sur le site Web ministériel à l'adresse  http://www.tourisme.gouv.qc.ca/intelligence-affaires/index.php Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Note 3. De l'information supplémentaire concernant les engagements à l'égard de la main-d'œuvre touristique peut être consultée à l'adresse http://www.tourisme.gouv.qc.ca/organisation/strategies/engagements-main-doeuvre/index.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Note 4. De l'information relative aux engagements en matière d'accueil touristique est disponible à l'adresse http://www.tourisme.gouv.qc.ca/organisation/strategies/engagements-accueil/index.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Note 5. La démarche ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement) s'appuie sur les forces régionales et la recherche d'excellence dans les secteurs clés du Québec. Dans toutes les régions du Québec, elle favorise le regroupement de gens d'affaires et d'entrepreneurs qui ont une vision commune de leur secteur d'activité et qui définissent une stratégie à long terme pour le mettre en valeur.

Note 6. L'Association touristique du Nunavik n'a pas signé d'entente de partenariat régional en tourisme avec le Ministère.

Note 7. La liste des conseillers en développement touristique et des régions sous leur responsabilité est disponible sur le site Web du Ministère, à l'adresse http://www.tourisme.gouv.qc.ca/repertoires/developpement/conseillers.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..