Le Forum virtuel sur la requalification de la main-d’œuvre et sur l’emploi s’est tenu le 16 octobre 2020. Le tout s’est fait de manière virtuelle et sur invitation.

L'objectif du Forum était de trouver des consensus sur les solutions qui seront non seulement durables, mais aussi adaptées aux besoins actuels et futurs du marché de l’emploi afin d’identifier les stratégies les plus innovantes à mettre en œuvre pour faire face à la crise pandémique. Ces stratégies visent notamment la requalification de la main-d’œuvre et le rehaussement des compétences.

Participation au Forum

Le Forum virtuel sur la requalification de la main-d’œuvre et sur l’emploi a été organisé par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), en collaboration avec la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT).

Cet événement virtuel a réuni les instances partenariales du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale ainsi que celles de plusieurs ministères et organismes. Au total, ce sont près de 225 invités qui se sont réunis pour la relance du Québec.

Objectifs

Le Québec se retrouve donc dans une situation inédite où coexistent :

  • une rareté de main-d’œuvre dans certains secteurs d’activité;
  • une hausse importante de main-d’œuvre dans d’autres secteurs.

Le Forum virtuel sur la requalification de la main-d’œuvre et sur l’emploi a permis aux participants de se pencher sur les défis présents et à venir pour la relance du marché du travail québécois en proposant des moyens pour accélérer la requalification de la main-d’œuvre et le rehaussement des compétences et maximiser le retour en emploi du plus grand nombre de personnes. Il visait aussi à mobiliser l’ensemble du réseau du marché de l’emploi pour accélérer la mise en place des moyens les plus pertinents.

Thèmes abordés

D’importants défis ont fait l’objet d’une attention particulière :

  • La nécessité, pour les employeurs, de recruter de la main-d’œuvre ayant les qualifications nécessaires pour assurer le développement et la croissance de leurs activités en quantité suffisante;
  • Le besoin, pour les travailleuses et travailleurs, de développer leurs compétences afin d’occuper des emplois de qualité, qui répondent à leurs besoins et aspirations;
  • L’importance du développement des compétences de la main-d’œuvre, notamment dans le domaine des nouvelles technologies afin d’assurer la compétitivité économique du Québec (automatisation, numérisation, robotisation).

À cet effet, rappelons les définitions suivantes :

  • La requalification : consiste à développer, sur une base volontaire, de nouvelles compétences pour changer de métier, de profession ou de secteur économique (ex. : formation en usinage pour une personne qui travaillait dans le secteur de la restauration qui veut intégrer le secteur manufacturier).
  • Le rehaussement : consiste à améliorer les compétences existantes dans un contexte d’évolution ou de mutation d’un métier ou d’une profession ainsi que de l’implantation d’une nouvelle technologie, ou à pourvoir un poste à l’interne (ex. : formation sur le marketing numérique pour une personne travaillant dans le commerce de détail dans une optique de promotion).

Contribuer à la réflexion du gouvernement

Vous souhaitez faire part de vos commentaires ou suggestions sur la requalification de la main-d’œuvre et sur l’emploi?

Partagez vos idées avec le Secrétariat de la Commission des partenaires du marché du travail d’ici le 13 novembre, par courriel à commentaires.forum.2020@mtess.gouv.qc.ca.