Nos familles à cœur
Nos familles à cœur
  1. Accueil  
  2. Gouvernement  
  3. Politiques et orientations  
  4. Actions pour nos familles

Actions pour nos familles

La famille est au cœur des priorités du gouvernement. C’est pourquoi il met en place des conditions favorables à l’épanouissement de toutes les familles du Québec.

Les principes à la base de nos actions :

  • La famille, sous ses différentes formes, est au cœur de la société québécoise;
  • Les parents sont les premiers responsables de leurs enfants et des décisions qui les concernent;
  • L’entraide entre les générations contribue au bien-être des familles;
  • L’État, avec l’aide de ses partenaires, doit appuyer les parents dans leur responsabilité. Il doit également soutenir l’entraide entre les générations.

Valeurs phares

Les actions gouvernementales destinées aux familles sont guidées par les valeurs suivantes :

  • L’égalité des chances pour tous les enfants;
  • L’égalité entre les femmes et les hommes;
  • Le respect de l’autonomie des familles;
  • La solidarité intergénérationnelle;
  • L’équité.

Le gouvernement du Québec respecte les familles quant aux décisions qu’elles prennent pour le bien-être de leurs membres. Elles sont les mieux placées pour connaître leurs besoins et trouver la façon d’y répondre.

Objectifs

Au cours des deux dernières décennies, les mesures mises en œuvre pour soutenir les familles dans la plupart des pays industrialisés ont visé principalement :

  • À réduire la pauvreté des familles;
  • À améliorer le développement des jeunes enfants;
  • À permettre aux parents de mieux concilier travail et vie familiale.
  • Nos actions s’inscrivent dans cette tendance :

    • Créer des conditions favorables à la parentalité et à l’exercice des responsabilités familiales;
    • Soutenir financièrement les familles, particulièrement celles en situation de pauvreté ou ayant des besoins particuliers;
    • Favoriser le bien-être et le développement optimal de tous les enfants;
    • Faciliter la conciliation famille-travail-études;
    • Faciliter les transitions vécues par les familles tout au long de leur parcours.

Programmes et mesures

Le gouvernement du Québec, avec l’aide de ses partenaires, a établi un ensemble de programmes et de mesures pour assurer le mieux-être des familles. Ceux-ci sont liés aux axes d’intervention suivants :

Soutien financier aux familles

Plusieurs mesures sont mises en œuvre pour appuyer les familles sur les plans fiscal et financier. Une aide accrue est accordée aux familles en situation de pauvreté ou ayant des besoins particuliers.

Mesures liées à cet axe Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Soutien aux rôles familiaux

Le gouvernement met en œuvre un ensemble de mesures pour soutenir la famille et ses membres dans l’exercice de leurs rôles (parent, enfant, frère, sœur, grands-parents, conjoint, etc.), à différentes étapes de la vie.

Mesures liées à cet axe Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Création d’environnements favorables aux familles

Les familles québécoises doivent pouvoir évoluer dans un milieu de vie répondant à la diversité de leurs besoins. Il s’agit des services de proximité, des infrastructures et des équipements qui peuvent avoir un effet sur l’état de santé et l’épanouissement des familles.

Mesures liées à cet axe Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Conciliation famille-travail-études

La conciliation famille-travail, à laquelle s’ajoutent les études pour plusieurs parents, est au cœur des préoccupations des familles québécoises. Les travailleuses et les travailleurs expérimentés doivent également concilier travail et responsabilités familiales liées au rôle de parents, de grands-parents ou de proches aidants.

Mesures liées à cet axe Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Portrait statistique

Depuis 2009, le nombre de naissances a diminué au Québec. En 2017, le nombre moyen d’enfants par femme est évalué à 1,54 comparativement à 1,73 en 2008. Les Québécoises donnent naissance, pour la première fois, vers l’âge de 29 ans, soit deux ans et demi plus tard qu’il y a vingt ans.

Vieillissement de la population

Le vieillissement de la population s’accélère. Entre 1996 et 2017, la proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus est passée de 12 % à 18,5 %. Dès 2031, on évalue qu’une personne sur quatre sera âgée de 65 ans ou plus au Québec. D’ailleurs, l’espérance de vie croît tant chez les hommes que chez les femmes.

Différents modèles familiaux

Le modèle traditionnel de la famille composée d’un couple marié formé d’un père, d’une mère et de leurs enfants s’est transformé.

Aujourd’hui, les unions se forment majoritairement en dehors du mariage. D’ailleurs, depuis une décennie, plus de six naissances sur dix surviennent hors mariage.

En 2016, environ 75 % des familles québécoises ayant un enfant mineur étaient biparentales alors que près du quart étaient monoparentales. Trois fois sur quatre, les familles monoparentales étaient dirigées par la mère.

Selon le recensement de 2016 :

  • environ 16 % des familles comptant au moins un enfant de moins de 25 ans sont recomposées;
  • moins de 1 % des familles ayant des enfants mineurs au Québec se composent de conjoints de même sexe.

Les parents sur le marché du travail

La majorité des parents sont actifs sur le marché du travail et occupent un emploi à temps plein. Plus de la moitié des parents d’enfants mineurs en emploi ont indiqué se sentir pressés tous les jours. Plusieurs font face à une surcharge de responsabilités.

Comme les personnes aînées ont une espérance de vie plus longue que les générations qui les ont précédées, elles peuvent demeurer sur le marché du travail plus longtemps.

Dernière mise à jour : 13 mai 2019