Attentes et confiance des consommateurs

Les attentes des consommateurs sont élevées et leurs besoins sont de plus en plus précis. Ils sont davantage sensibilisés aux aspects nutritionnels et à la provenance des aliments. Intéressés par le prix et la qualité des produits, ils portent une attention particulière à l’étiquetage pour faire leurs choix.

Leurs exigences envers les entreprises bioalimentaires sont aussi croissantes. Ils sont conscientisés aux modes de production et de transformation responsables et aux impacts environnementaux. Ils souhaitent avoir accès à des produits sains, locaux et écoresponsables.

L’offre de produits alimentaires est donc appelée à suivre l’évolution des besoins des consommateurs. Par leurs décisions d’achat, les consommateurs ont un impact majeur sur la demande alimentaire et le développement des entreprises bioalimentaires.

Répondre aux préoccupations

Voici quelques exemples d’objectifs ou de pistes de travail de la Politique bioalimentaire qui sont liés aux préoccupations des consommateurs :

  • Accroître les connaissances alimentaires et le dialogue avec les consommateurs;
  • Promouvoir et valoriser les produits bioalimentaires d’ici;
  • Accroître la présence et favoriser l’achat d’aliments québécois dans les institutions publiques;
  • Soutenir l’accès et l’offre d’aliments de qualité favorables à la santé;
  • Promouvoir la santé et le bien-être des animaux;
  • Poursuivre la croissance du secteur biologique;
  • Réduire le gaspillage et les pertes alimentaires;
  • Appuyer le développement d’initiatives liées à la mise en marché de proximité et au tourisme gourmand.

Mesurer le niveau de confiance

La confiance des consommateurs à l’égard des aliments et de leurs modes de production et de transformation est influencée par :

  • la réponse à leurs demandes et à leurs attentes;
  • l’information accessible à propos de l’alimentation et de ses effets sur la santé;
  • la façon dont ils filtrent l’information en fonction de leurs valeurs.

Baromètre

Dans le cadre de la Politique bioalimentaire, le niveau de confiance des consommateurs est suivi périodiquement à l’aide du Baromètre de la confiance des consommateurs québécois à l’égard des aliments et leurs modes de production et transformation. Cet outil de mesure a été développé par une équipe de chercheurs du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO).

Une première lecture a eu lieu en 2019. Les résultats préliminaires ont été présentés lors de la rencontre annuelle des partenaires de la Politique, le 31 mai 2019.

Principaux constats tirés du Baromètre 
  • Un peu moins des trois quarts (71 %) des Québécois considèrent que les entreprises alimentaires québécoises améliorent en continu leurs façons de faire et leurs pratiques pour répondre aux demandes des consommateurs.
  • Sept Québécois sur dix (70 %) ont plus confiance dans les aliments du Québec que dans les aliments importés.
  • Une très grande majorité (91 %) des Québécois considèrent qu’il est sécuritaire de consommer les aliments cultivés ou produits au Québec.
  • La moitié (50 %) des Québécois affirment qu’il y a beaucoup d’information disponible, qu’elle est parfois contradictoire, et qu’ils ne savent pas laquelle choisir.

Consultez l'Analyse préliminaire des résultats du Baromètre de la confiance des consommateurs québécois à l’égard des aliments (PDF 5,88 Mo).