Contexte de l'ambition

L’une des richesses du numérique est l’usage innovant d’une quantité croissante de données, rendant possibles les gains de performance et d’agilité, en plus de permettre une transparence accrue de l’administration publique. Les organisations publiques seront donc appelées à accorder une importance plus grande aux données afin d’en extraire le plein potentiel. L’utilisation optimale de ces données permettra aux organisations de réaliser leurs objectifs stratégiques en offrant des services de qualité qui répondent pleinement aux attentes exprimées par les citoyennes et citoyens.

Le partage sécuritaire des données favorise l’innovation en permettant le croisement de données de différents secteurs, tout en respectant la protection des renseignements personnels et confidentiels. De plus, les avancées technologiques rendent désormais possible l’analyse simultanée de quantités phénoménales de données, aussi appelées données massives, lesquelles permettent notamment de contribuer à la performance globale des organisations publiques et de soutenir la prise de décision éclairée dans les pratiques d’intelligence d’affaires.

Par ailleurs, l’ouverture des données publiques (pouvant être téléchargées et utilisées) contribue indéniablement à la transparence gouvernementale ainsi qu’à la réutilisation et à la valorisation des données par des acteurs de l’écosystème, comme les organismes communautaires, les entreprises, les étudiants, les chercheurs et les médias. Cette valorisation des données publiques peut soutenir le développement économique et donner naissance à de nouveaux services numériques à valeur ajoutée Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. dans de nombreux secteurs d’activité, comme le transport et la santé. Par exemple, les citoyens peuvent déjà recourir à ces nouveaux services pour estimer le temps d’attente à l’urgence ou connaître les établissements alimentaires ayant reçu des infractions au code de la santé publique.

Cible de transformation

60 % des organisations diffusent la majorité de leurs données à haut potentiel de réutilisation

Parmi les données à haut potentiel de réutilisation par l’administration publique et l’écosystème figurent notamment les données de performance et de référence.

Puisque le partage des données nécessite généralement des efforts, entre autres, pour assurer leur qualité, leur sécurité et leur transposition dans un format facilement utilisable, une priorisation est nécessaire. Ainsi, les organisations publiques seront appelées à déterminer, parmi les données qu’elles détiennent, celles qui seront partagées en priorité.

Effet recherché de la cible : Que les organisations publiques collectent, mettent à profit et rendent disponibles, en toute transparence, leurs données à haut potentiel de réutilisation au sein de l’administration publique (dans une perspective d’efficience) et diffusent davantage de données publiques.