Contexte de l'ambition

C’est en misant sur la mobilisation et la créativité de ses employés que l’administration publique réussira son virage numérique. L’ouverture, la collaboration, le travail en réseau, le partage et la réutilisation seront appelés à faire partie des réflexes numériques de tous.

Les employées et employés seront au cœur de la transformation des façons de faire. Cette dernière implique inévitablement une révision en profondeur des processus administratifs et une modernisation des environnements de travail, la plupart ayant été conçus à l’époque où le papier était omniprésent.

Ces adaptations auront un effet positif sur la productivité et la capacité d’innovation ainsi que sur l’attraction et le perfectionnement des talents, un facteur déterminant pour la livraison de services publics de qualité dans un contexte de rareté de main-d’œuvre. Ainsi, l’administration publique s’assurera de miser sur son expertise interne en la développant et en favorisant la rétention des talents.

Par ailleurs, la transformation numérique entraînera la nécessité d’accueillir de nouvelles professions au sein des organisations publiques, comme les praticiens en expérience utilisateur et en sciences comportementales, les scientifiques de données et d’autres spécialités qui découlent du recours aux technologies numériques émergentes.

Une attention particulière sera également portée à l’égard du développement continu des compétences numériques de l’ensemble du personnel en place, de manière à maximiser les retombées de la transformation numérique. Cela sollicite, bien entendu, les équipes en technologies de l’information, entre autres pour soutenir la maîtrise des projets de développement des systèmes informatiques, l’implantation de technologies émergentes, le recours aux approches agiles ainsi que la sécurité de l’information. Ce développement continu des compétences numériques vise également appuyer notamment les juristes, les législateurs ainsi que les spécialistes en protection des renseignements personnels ou en gestion des contrats et des ressources matérielles dans leur appropriation du numérique.

Cibles de transformation

100 % des organisations déploient des mesures pour réaliser la transformation numérique

Le numérique et la culture qui l’accompagne amènent une manière différente d’envisager les solutions et de concevoir les processus de travail.

Les organisations publiques seront donc appelées à élaborer un plan de transformation numérique qui prévoira le déploiement de mesures pour soutenir et accélérer leur transformation, notamment par le développement continu des compétences numériques des employés.

Effet recherché de la cible : Que les organisations publiques articulent des mesures de transformation au sein d’un plan afin de se mobiliser de manière structurée vers l’atteinte de cibles de transformation.

60 % des employés bénéficient d’un milieu de travail et de façons de faire transformés

Progressivement, les façons de faire traditionnelles seront revues et transformées afin de tirer profit des possibilités découlant du numérique. Les milieux de travail doivent s’harmoniser aux nouvelles pratiques de gestion et méthodes de travail, comme l’agilité et la formation d’équipes multidisciplinaires. La réduction majeure de l’utilisation du papier minimisera l’espace nécessaire à son entreposage, tant dans les bureaux du personnel que dans les zones d’archivage.

La modernisation des outils de travail contribuera, quant à elle, à l’accroissement de l’efficience et à la réduction des coûts, notamment liés aux déplacements. Elle permettra également la téléprésence ainsi que la capacité à réunir différentes expertises, sans égard à la distance géographique, par des moyens numériques performants, au profit de la qualité des services offerts à la population.

Effet recherché de la cible : Que les organisations publiques soient en migration vers un environnement de travail et des façons de faire favorisant l’agilité et la collaboration (même à distance), exploitant les outils de travail modernes pour favoriser une organisation du travail efficiente et l’attractivité de l’administration publique.