Le Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits 2017-2022 (PAGDSCPNI) (PDF 6.59 Mo) vise à contribuer au mieux-être des Premières Nations et des Inuits et à améliorer leurs conditions de vie. Il prend acte du contexte politique et historique dans lequel l’action du gouvernement du Québec doit évoluer. L’amélioration des conditions de vie des femmes et des hommes autochtones constitue désormais une priorité.

Dans ce contexte, les conditions de vie des aînés autochtones sont caractérisées par différents facteurs : d’une part, plusieurs d’entre eux composent avec l’héritage des pensionnats autochtones, en plus de la pauvreté et de l’exclusion sociale. D’autre part, les conditions sociales et économiques de certaines communautés tendent à aggraver la maltraitance dont souffrent parfois les personnes aînées. S’il est difficile de recueillir des données précises, les acteurs du milieu s’accordent pour dire que les besoins sont nombreux pour sensibiliser la population, les personnes aînées et leurs proches à la maltraitance.

Pour améliorer les conditions de vie des personnes aînés et de l’ensemble des générations, la valorisation et la transmission des cultures, des langues et des pratiques culturelles autochtones constituent un enjeu identitaire important. À cet égard, les aînés jouent un rôle central dans la transmission de la culture, autant au sein de leur famille qu’à l’intérieur et à l’extérieur de leur communauté. La culture et la langue étant reconnus comme des déterminants sociaux de la santé des Premières Nations et des Inuits, les initiatives visant la transmission des savoirs peuvent contribuer à améliorer le mieux-être des personnes aînées et des populations.

Appel d’intention destiné à soutenir des initiatives pour les personnes aînées autochtones

Depuis plusieurs années, le gouvernement du Québec réitère sa volonté de poursuivre l’amélioration des conditions de vie des personnes aînées, incluant les personnes membres des Premières Nations et les Inuits.

Le Secrétariat aux aînés (SA) du ministère de la Santé et des Services sociaux et le Secrétariat aux affaires autochtones (SAA) financent chaque année des projets destinés à contrer la maltraitance envers les personnes aînées autochtones et à favoriser la bientraitance dans le cadre de la mesure 1.1.19 du PAGDSCPNI « Soutenir des initiatives visant à lutter contre la maltraitance et à favoriser la bientraitance envers les personnes aînées autochtones ».

Parallèlement, le SA finance, dans le cadre de la mesure 3.2.9 du PAGDSCPNI « Encourager la transmission des savoirs traditionnels en soutenant, notamment, des activités intergénérationnelles et des rassemblements d’aînés », des projets destinés à encourager la transmission des savoirs.

Afin de permettre une plus grande flexibilité dans la réponse aux besoins des communautés et des organisations autochtones pour les personnes aînées, ainsi que dans la mise en œuvre des projets, le SAA fusionne le financement de ces deux mesures jusqu’à la fin de la mise en œuvre du PAGDSCPNI. Les communautés et organisations intéressées pourront ainsi soumettre leur projet dans le cadre d’un unique appel d’intention, visant à soutenir des initiatives pour les personnes aînées autochtones.

Le financement octroyé pourrait atteindre jusqu’à 10 000 $ par projet ou par initiative. L’aide pourrait toutefois, selon les disponibilités financières, varier à la hausse ou à la baisse en fonction de la nature et du nombre de projets soumis.

Bien que le soutien financier accordé demeure une aide ponctuelle, la mise en œuvre des projets soumis devra être achevée au plus tard le 31 mars 2022.

Objectifs

Fort de son ancrage dans les principales orientations du PAGDSCPNI, cet appel d’intention a un double objectif : d’une part, mettre en place une offre de services diversifiée, efficace et sécurisante culturellement contribuant à la fois à la lutte contre la maltraitance et au développement de la bientraitance; d’autre part, susciter une réflexion active entre les jeunes et les aînés autochtones sur la place des savoirs traditionnels.

Dans cette perspective, les projets soumis devront répondre aux objectifs de l’un des deux volets de l’appel d’intention :

  • Volet bientraitance
    • Avoir le double objectif de contrer la maltraitance et de promouvoir la bientraitance envers les personnes aînées autochtones.
  • Volet transmission des savoirs traditionnels
    • Valoriser le rôle des aînés au sein des communautés;
    • Permettre aux jeunes de connaître et d’intégrer leur identité culturelle;
    • Mobiliser les aînés afin de favoriser leur inclusion sociale;
    • Favoriser la mise en lien de plusieurs acteurs de la communauté dans l’élaboration et la diffusion du projet;
    • Faire rayonner ce projet au sein de la communauté.

Admissibilité

Les organisations suivantes sont invitées à soumettre des projets :

  • Communautés autochtones (conseils de bande, conseils tribaux, villages nordiques);
  • Organismes à but non lucratif;
  • Regroupements d’OBNL, de nations ou de communautés autochtones.

Projets admissibles

L’aide financière accordée doit permettre la réalisation d’activités répondant aux objectifs du volet « bientraitance » ou du volet « transmission des savoirs traditionnels » de l’appel d’intention, et s’achevant au plus tard le 31 mars 2022. Aucun projet soutenu ne peut être automatiquement reconduit, sans faire l’objet d’une nouvelle demande d’aide financière, au cours d’une année financière ultérieure.

Les dépenses admissibles doivent être directement liées à la réalisation du projet, non pourvues par d’autres moyens et considérées comme raisonnables. L’aide financière octroyée ne peut servir à la mise sur pied ou à la rénovation d’infrastructures, ni à verser une partie de salaire ou des honoraires à une ressource.

Les projets et initiatives devront respecter, dans leur mise en œuvre, les orientations en vigueur en matière de santé publique en contexte de pandémie.

Les projets dont les activités sont similaires ou équivalentes à celles présentement financées par le programme Québec ami des aînés, du Secrétariat aux aînés, ne sont pas admissibles à cet appel d’intention.

Dépôt de la demande

Les organisations intéressées doivent soumettre leur projet au SAA au moyen du formulaire intitulé Demande d’aide financière (DOCX 70 Ko), par voie électronique ou par la poste, en précisant que le projet déposé est en lien avec l’Appel d’intention destinés à soutenir des initiatives pour les personnes aînées autochtones. Le SAA se réserve le droit d’exclure toute initiative amorcée ou terminée avant le dépôt de la demande de soutien.

Les projets peuvent être déposés en tout temps, tant que la réalisation des activités proposées est achevée avant le 31 mars 2022. Le SAA se réserve cependant le droit de modifier les paramètres de l’appel d’intention ou d’y mettre un terme selon l’évolution des disponibilités financières.

Critères d’évaluation

  • Pertinence et qualité du projet, en lien avec les objectifs
  • Retombées probables et significatives pour les aînés autochtones
  • Nombre et qualité des partenariats
  • Appui du milieu autochtone
  • Démonstration du besoin financier
  • Qualité et pertinence du montage financier (montants détaillés, participation financière ou en nature des différentes instances de la communauté, etc.)
  • Nombre d’aînés autochtones concernés

Reddition de comptes

Un rapport simplifié de reddition de comptes (DOCX 43 Ko) comprenant la ventilation des coûts réels ainsi que des revenus devra être remis au SAA au plus tard six mois suivant la réalisation de l’initiative.

Pour obtenir davantage de renseignements concernant cet appel de projets, n’hésitez pas à communiquer avec le SAA. 

Pour déposer une demande ou joindre le Secrétariat aux affaires autochtones

Téléphone

Courriel

Poste

Appel d’intention destiné à soutenir des initiatives pour les personnes aînées autochtones
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage
Québec (Québec)  G1R 5M6