Industrie agroalimentaire

Pour l’année 2020-2021, l’industrie bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent comptait 1 882 exploitations agricoles et 92 entreprises de transformation alimentaire. Elle a généré 14 300 emplois et un PIB de 739 millions $.

Pour le portrait bioalimentaire complet de la région, consultez la page Portraits régionaux de l’agriculture (région du Bas-Saint-Laurent).

Réalisations

Les orientations et les axes du Plan stratégique 2019-2023 du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (PDF 4.24 Mo) (MAPAQ) guident les actions de la Direction régionale du Bas-Saint-Laurent.

Les réalisations de l’équipe s’inscrivent dans la mission du MAPAQ. Elles convergent vers l’atteinte des cibles définies dans la Politique bioalimentaire 2018-2025 : Alimenter notre monde.

Voici quelques exemples d’actions réalisées en 2020-2021 par cette direction.​

Répondre aux besoins des consommateurs

Les besoins des consommateurs à l’égard du secteur agroalimentaire se transforment au rythme des innovations, des changements dans les habitudes de vie et de l’évolution des valeurs de la société. À titre d’exemple, on remarque que de plus en plus de gens souhaitent connaître la provenance des aliments qu’ils consomment.

La Direction régionale appuie les initiatives qui permettent un dialogue entre le secteur bioalimentaire et les consommateurs.

Sommaire des réalisations

Voici les principales réalisations de la Direction régionale dans ce secteur :

  • Soutien financier de 37 projets d’adaptation à la COVID-19 pour la mise en marché de proximité et la transformation alimentaire.
  • Soutien financier de 12 marchés publics en ce qui a trait à la promotion collective et de six marchés publics pour la promotion individuelle.
  • Accompagnement à la création d’une carte géolocalisée pour l’identification des entreprises offrant l’autocueillette de petits fruits Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..
  • Soutien du Marché public de Rimouski dans la transition numérique pour la commande en ligne et la livraison sans contact.
  • Soutien financier de neuf projets qui permettent de maintenir une offre de produits accessibles répondant aux besoins des consommateurs.
  • Accompagnement financier des Saveurs du Bas-Saint-Laurent dans leurs actions pour la promotion de l’achat local.

Soutenir les entreprises du secteur agroalimentaire

Pour développer un secteur bioalimentaire prospère tourné vers l’innovation, il est essentiel de soutenir les entreprises.

Pour ce faire, l’équipe de la Direction régionale appuie l’investissement dans les entreprises et soutient la gestion des risques. Elle favorise le partage des connaissances, l’amélioration des compétences et l’offre de formation.

Sommaire des réalisations

Voici les principales réalisations de la Direction régionale dans ce secteur :

  • Accompagnement financier de 129 entreprises pour des projets d’investissement totalisant 2 462 887 $.
  • Appui à la mise en œuvre d’une activité virtuelle sur le transfert des entreprises de transformation alimentaire à laquelle 33 personnes ont participé.
  • Organisation d’une semaine d’activités de transfert de connaissances offerte en ligne (huit capsules vidéo et deux balados).
  • Soutien financier de huit clubs-conseils en agroenvironnement pour l’organisation d’activités d’information virtuelles.
  • Accompagnement et soutien financier d’Élyme conseils dans la poursuite du déploiement du Club en développement durable.
  • Accompagnement du milieu dans le développement de cultures émergentes, dont le quinoa, et partage de connaissances aux producteurs agricoles sur ces cultures.

Favoriser l'attractivité et la responsabilité des entreprises

Pour prospérer et pour maintenir la confiance des consommateurs, le secteur et les entreprises agroalimentaires doivent attirer et retenir la main-d’œuvre, incluant la relève.

La Direction régionale réalise diverses actions en ce sens. Elle appuie aussi les entreprises dans leurs efforts d’adopter des pratiques d’affaires responsables. Ces pratiques visent notamment à protéger la santé et l’environnement et à assurer la santé et le bien-être des animaux.

Sommaire des réalisations

Voici les principales réalisations de la Direction régionale dans ce secteur :

  • Création d’un service centralisé d’accueil et d’accompagnement de la relève agricole.
  • Reconduction de l’Entente sectorielle visant à soutenir la commercialisation des produits bioalimentaires du Bas-Saint-Laurent pour une année supplémentaire.
  • Planification et soutien à la mise en œuvre d’un plan d’action régional visant le développement du secteur biologique grâce à l’octroi d’un soutien financier pour l’embauche d’une chargée de projet.
  • Participation à la rédaction ou à la révision de documents de référence, dont le chapitre 10 du Guide vache-veau du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ), le chapitre sur la fertilisation du guide de production des plantes fourragères, la fiche synthèse sur la production de lin oléagineux et les coûts de production de cultures émergentes, en collaboration avec le CECPA.
  • Contribution à l’organisation d’un salon de la relève virtuel regroupant 93 aspirants agriculteurs et 33 intervenants.
  • Soutien financier de 76 projets de démarrage et de transfert pour un total de 1 156 486 $.
  • Soutien financier de 26 entreprises agricoles du secteur biologique à la hauteur de 69 197 $, en vertu du Programme d’appui à la conversion à l’agriculture biologique.
  • Accompagnement de 62 entreprises dans la mise en place de 1 915 hectares de cultures de couverture et de cultures intercalaires en vue d’améliorer la santé des sols et sa conservation.
  • Collaboration au projet Agriclimat visant à mieux comprendre l’impact des changements climatiques sur l’agriculture et à identifier les meilleurs moyens de s’y préparer.
  • Soutien de 18 projets collectifs visant à implanter ou à accroître des pratiques agricoles permettant notamment de protéger la qualité de l’eau ou de l’air et à améliorer la santé des sols ou la biodiversité.
  • Coordination régionale des clubs-conseils en agroenvironnement et suivi de plus de 15 sites pour le Réseau d’avertissements phytosanitaires afin d’outiller les entreprises agricoles dans leur démarche de lutte intégrée des ravageurs en grandes cultures.

Contribuer au dynamisme des territoires

Un territoire dynamique se démarque par son attractivité et la façon dont ses terres sont mises en valeur. Il est essentiel de pérenniser les terres agricoles pour les générations futures. Il importe aussi de miser sur le potentiel unique de chacun des territoires en adaptant les interventions à leurs spécificités.

La Direction régionale appuie la mobilisation des partenaires du territoire autour des priorités de développement du secteur bioalimentaire.

Sommaire des réalisations

Voici les principales réalisations de la Direction régionale dans ce secteur :

  • Collaboration à la mise sur pied de l’incubateur d’entreprises agricoles du Bas-Saint-Laurent, porté par la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent, de concert avec les acteurs du milieu, afin de favoriser l’établissement en agriculture par un modèle entrepreneurial.
  • Planification d’une démarche visant la réalisation d’un inventaire de bâtiments inutilisés à l’échelle des MRC du Bas-Saint-Laurent en partenariat avec les agents de développement agricole.
  • Accompagnement du comité d’agrotourisme dans la réalisation du plan d’action 2018-2023 du Bas-Saint-Laurent.
  • Collaboration avec le comité d’agrotourisme du Bas-Saint-Laurent pour le développement de l'offre agrotouristique et gourmande de la région.
  • Participation à la réalisation de neuf projets collectifs pour le développement du territoire agricole et de l’agrotourisme par l’entremise du programme Proximité.
  • Appui technique et financier à la réalisation du Plan régional de développement du bioalimentaire 2020-2025.
  • Soutien à la MRC de Rivière-du-Loup dans la réalisation de son premier Plan de développement de la zone agricole (PDZA).
  • Accompagnement et soutien financier de 39 projets collectifs dans le cadre du programme Territoires : priorités bioalimentaires, pour un total de 1 539 795 $ (ex. : soutien à la Petite usine alimentaire de Pohénégamook, mise en œuvre d’un projet pilote de défibrage du lin dans la MRC de La Mitis, implantation d’un incubateur d’entreprises agricoles, soutien à la filière noisetier du Bas-Saint-Laurent).
  • Soutien technique et financier dans la mise en œuvre d’un modèle de groupement agricole dans la MRC du Témiscouata visant la remise en culture de terres agricoles dévalorisées.

Appui financier

En 2020-2021, 22 174 533 $ ont été investis par l’entremise du MAPAQ dans le secteur bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent. Les sommes attribuées avaient pour la majorité la forme d’aides financières consenties à des entreprises bioalimentaires.

Voici les sommes versées pour chacune de nos orientations.

Accroître l’achat d’aliments québécois dans les réseaux d’approvisionnement du Québec : 151 314 $

Appuyer la responsabilisation des établissements alimentaires dans la maîtrise des risques sanitaires : 251 300 $

Soutenir l’offre québécoise d’aliments transformés de qualité : 57 300 $

Total : 459 915 $

Accroître l’investissement dans les entreprises bioalimentaires : 4 086 490 $

Stimuler la recherche et l’innovation comme levier du développement du secteur bioalimentaire : 2 301 869 $

Accompagner les entreprises dans le développement de leur prospérité et de leur durabilité : 2 636 735 $

Former une main-d’œuvre qualifiée pour les employeurs du secteur bioalimentaire : 541 980 $

Total : 9 567 074 $

Contribuer à l’atténuation de la rareté de la main-d’œuvre dans le secteur bioalimentaire : 5 741 $

Soutenir la relève entrepreneuriale dans le démarrage et l’acquisition d’entreprises dans les secteurs agricole et de la capture : 1 156 486 $

Soutenir la croissance du secteur biologique : 69 197 $

Appuyer la responsabilisation des éleveurs dans l’implantation de bonnes pratiques reconnues en matière de santé et de bien-être des animaux : 1 612 243 $

Renforcer l’accompagnement permettant l’adoption de pratiques durables pour les entreprises agricoles : 1 182 469 $

Total : 4 026 136 $

Appuyer la mobilisation des partenaires des territoires autour des priorités de développement du secteur bioalimentaire : 1 064 769 $

Total : 1 064 769 $

Crédit de taxes foncières agricoles : 6 967 689 $

Autres subventions : 88 950 $

Total : 7 056 639 $

Pour plus de précisions, vous pouvez joindre la Direction régionale du Bas-Saint-Laurent.