Industrie agroalimentaire

Pour l’année 2019-2020, l’industrie bioalimentaire de Montréal comptait 34 exploitations agricoles et 729 entreprises de transformation alimentaire. Elle assurait 139 000 emplois et générait un PIB de 6 886 millions $.

Pour obtenir un portrait bioalimentaire plus détaillé de la région, consultez la page Portraits régionaux de l’agriculture (région de Montréal).

Réalisations

Les orientations et les axes principaux du Plan stratégique 2019-2023 du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (PDF 4.24 Mo) (MAPAQ) guident les actions de la Direction régionale de Montréal-Laval-Lanaudière, sur le territoire de Montréal.

Les réalisations de l’équipe s’inscrivent dans la mission du MAPAQ. Elles convergent vers l’atteinte des cibles définies dans la Politique bioalimentaire 2018-2025 : Alimenter notre monde.

Voici quelques exemples d’actions réalisées en 2019-2020 par cette direction.

Répondre aux besoins des consommateurs

Les besoins des consommateurs à l’égard du secteur agroalimentaire se transforment au rythme des innovations, des changements dans les habitudes de vie et de l’évolution des valeurs de la société. À titre d’exemple, on remarque que de plus en plus de gens souhaitent connaître la provenance des aliments qu’ils consomment.

La Direction régionale appuie les initiatives qui favorisent le dialogue entre le secteur bioalimentaire et les consommateurs.

Sommaire des réalisations

Voici les principales réalisations de la Direction régionale dans ce secteur :

  • En soutenant Tourisme Montréal pour l’activité « Montréal à table », le MAPAQ a contribué à changer les pratiques dans le milieu de la restauration, de manière à favoriser l’achat local et à stimuler la valorisation des produits du Québec dans l’île de Montréal.
  • Par son engagement dans la manifestation « Montréal en lumière », le MAPAQ a concurru à faire découvrir des entreprises et des produits québécois aux restaurateurs et aux milliers de participants de ce festival gastronomique.
  • Le Ministère a appuyé techniquement et financièrement  la réalisation d'un plan de développement et de mise en valeur de la gastronomie montréalaise, coordonné par Tourisme Montréal. L’initiative permet de faire connaître les produits de Montréal et de développer de nouveaux marchés.

Soutenir les entreprises du secteur agroalimentaire

Pour développer un secteur bioalimentaire prospère orienté vers l’innovation, il est essentiel de soutenir les entreprises. Pour ce faire, l’équipe de la Direction régionale appuie l’investissement et la gestion des risques dans les entreprises. Elle favorise le partage des connaissances, l’amélioration des compétences et l’offre de formation.

Sommaire des réalisations

Voici les principales réalisations de la Direction régionale dans ce secteur :

  • Le Ministère a financé la 1re Journée sur l’innovation bioalimentaire, organisée par le Conseil des industries bioalimentaires de l’île de Montréal (CIBIM). Cette activité a mobilisé 90 entreprises.
  • Le MAPAQ a appuyé le Conseil des industries bioalimentaires de l’île de Montréal (CIBIM) dans l’organisation des « Rendez-vous bioalimentaires de Montréal », qui visent à faciliter le transfert de connaissances diverses dans les entreprises de transformation alimentaire de la région de Montréal.

Favoriser l'attractivité et la responsabilité des entreprises

Pour prospérer et pour maintenir la confiance des consommateurs, le secteur et les entreprises agroalimentaires doivent attirer et retenir la main-d’œuvre, y compris la relève.

La Direction régionale réalise diverses actions en ce sens. Elle appuie aussi les entreprises dans leurs efforts en vue d’adopter des pratiques d’affaires responsables. Ces pratiques visent notamment à protéger la santé et l’environnement et à assurer la santé et le bien-être des animaux.

Sommaire des réalisations

Voici les principales réalisations de la Direction régionale dans ce secteur :

  • Le Ministère a financé la mise en place du service L’Arterre à Montréal dans le cadre de l’entente sectorielle de développement de l’agriculture et du secteur bioalimentaire de la Communauté métropolitaine de Montréal 2018-2021. L’Arterre est un service de maillage qui favorise l’accessibilité du monde agricole par l’accompagnement et le jumelage d’agriculteurs, de propriétaires et d’aspirants-agriculteurs.
  • La Direction régionale a participé au comité de suivi mis sur pied par la Ville de Montréal en lien avec la création d’une aire protégée de type « Paysage humanisé » dans l’île Bizard. Cette initiative a pour objet de reconnaître la contribution des activités agricoles à ce paysage exceptionnel.
  • Le MAPAQ a soutenu techniquement les travaux du Conseil du système alimentaire montréalais, notamment en matière de réduction de l’empreinte écologique du système alimentaire.

Contribuer au dynamisme des territoires

Un territoire dynamique se distingue par son attractivité et la façon dont ses terres sont mises en valeur. Il est essentiel de pérenniser les terres agricoles pour les générations futures. Il importe aussi de miser sur le potentiel unique de chacun des territoires en adaptant les interventions à leurs particularités.

La Direction régionale appuie la mobilisation des partenaires du territoire autour des priorités de développement du secteur bioalimentaire. Elle coordonne également les activités du bureau des projets métropolitains, qui vise à protéger et à mettre en valeur le territoire agricole de la région de Montréal.

Sommaire des réalisations

Voici les principales réalisations de la Direction régionale dans ce secteur :

  • Le MAPAQ a conclu une entente de partenariat, d’une durée de deux ans, avec la Ville de Montréal concernant le développement agroalimentaire dans la métropole. À terme, cette entente permettra de mettre en œuvre des projets prévus dans le plan de développement de la zone agricole quant à l’occupation et à la vitalité du territoire.
  • Avec l’appui du MAPAQ, la Ville de Montréal a entamé une démarche de planification en vue de préparer un plan d’intervention pour le développement du secteur bioalimentaire. Cet appui permet à la Ville de coordonner la réalisation d’une étude sur le potentiel économique de l’agriculture urbaine commerciale et l’établissement d’un portrait du secteur.
  • Le Ministère a soutenu financièrement la réalisation d’une étude sur le potentiel de développement de l’agriculture urbaine dans les zones industrielles et commerciales à Montréal. Cette démarche se poursuivra au cours de l’année 2020.
  • La participation du MAPAQ à l’entente sectorielle de développement de l’agriculture et du secteur bioalimentaire de la Communauté métropolitaine de Montréal 2018-2021 permet de soutenir la mise en œuvre de 11 projets structurants; l’un d’entre eux est réalisé sur le territoire de Montréal.

Appui financier

En 2019-2020, plus de 12 millions $ ont été investis sur le territoire de Montréal par l’entremise de la Direction régionale de Montréal-Laval-Lanaudière du MAPAQ, en majorité sous la forme d’une aide financière accordée aux entreprises agroalimentaires.

Voici les sommes versées pour chacun des domaines d’intervention.


Activités à portée collective : 107 606 $

Phytoprotection : 28 928 $

Total : 136 534 $


Appui financier accordé aux entreprises agricoles : 27 295 $

Services-conseils : 22 127 $

Appui fourni au développement de partenariats d’affaires : 90 500 $

Appui financier accordé aux entreprises de transformation alimentaire : 4 594 248 $

Essai et innovation en agriculture : 1 200 154 $

Essai et innovation dans la transformation alimentaire : 1 285 514 $

Appui apporté à la relève et à l’établissement : 6 039 $

Total : 7 225 877 $


Appui pour la concertation régionale : 100 000 $

Appui accordé aux initiatives régionales : 134 794 $

Total : 234 794 $


Appui apporté à la valorisation de l'agroalimentaire régional : 615 182 $

Appellations réservées et termes valorisants : 909 700 $

Promotion des produits régionaux : 116 871 $

Total : 1 641 753 $


Programme de crédit de taxes foncières agricoles : 82 777 $

Appui à la formation : 1 511 592 $

Centres de recherche et d’expertise : 1 446 795 $

Autres mesures : 369 703 $

Total : 3 410 867 $