1. Accueil  
  2. Gouvernement  
  3. Ministères et organismes  
  4. Ministère de la Santé et des Services sociaux  
  5. Organismes et entités liés  
  6. Comité provincial pour la prestation des services de santé et des services sociaux aux personnes issues des communautés ethnoculturelles

Comité provincial pour la prestation des services de santé et des services sociaux aux personnes issues des communautés ethnoculturelles

Rôle et mandat

Le Comité provincial pour la prestation des services de santé et des services sociaux aux personnes issues des communautés ethnoculturelles (Comité provincial) est créé en vertu de l’article 433.1 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSSS).

Il a le mandat de fournir au ministre de la Santé des avis sur la prestation des services de santé et sociaux aux personnes issues des communautés ethnoculturelles du Québec et sur leur accessibilité. Les membres du Comité provincial peuvent, notamment :

  • procéder à des consultations;
  • solliciter des opinions;
  • recevoir et entendre des requêtes de personnes, d’organismes ou d’associations.

Composition

Le Comité provincial se compose de 11 membres, nommés par le ministre, afin de représenter différentes communautés ethnoculturelles du Québec.

Un ou une membre du personnel du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) est désigné(e) par le ministre pour agir à titre de secrétaire. Cette personne participe aux séances du Comité provincial comme si elle en était membre, mais elle n’a pas droit de vote.

Les membres du Comité provincial siègent à titre personnel. Afin d’éviter tout conflit d’intérêts, ils et elles ne représentent en aucun cas une organisation ou un groupe social ou politique. Les membres du Comité provincial ne sont pas rémunérés mais ont droit au remboursement des dépenses effectuées dans l'exercice de leurs fonctions aux conditions et dans la mesure que détermine le gouvernement.

Leur mandat est de trois ans. Ils ou elles ne peuvent exercer plus de deux mandats consécutifs. À l’expiration de leur mandat, les membres demeurent en fonction jusqu’à ce qu’ils soient nommés de nouveau ou remplacés.

Qualification des membres

Une personne ne peut être membre du Comité provincial si :

  • elle ne réside pas au Québec;
  • elle est mineure;
  • elle est sous tutelle ou curatelle;
  • elle a, au cours des trois dernières années, été déchue ou démise de ses fonctions de membre du conseil d’administration d’un établissement de santé ou de services sociaux ou été révoquée du Comité provincial;
  • elle a, au cours des trois dernières années, été déclarée coupable d’une infraction à la Loi sur les services de santé et les services sociaux (chapitre S-4.2) ou à un règlement pris pour son application;
  • elle occupe la fonction de président(e)-directeur(-trice) général(e), président(e)-directeur(-trice) général(e) adjoint(e), hors cadre ou cadre supérieur(e) d’un établissement de santé ou de services sociaux;
  • elle est membre du conseil d’administration d’un établissement de santé ou de services sociaux;
  • elle est membre du conseil d’administration de la Régie de l’assurance maladie du Québec;
  • elle occupe la fonction de président(e), vice-président(e), secrétaire ou trésorier(-ère) d’une fondation d’un établissement de santé ou de services sociaux;
  • elle est à l’emploi du MSSS ou de la Régie de l’assurance maladie du Québec;
  • elle est membre d’un comité régional pour les programmes d’accès à des services de santé et des services sociaux en langue anglaise formé en application de l’article 510 de la Loi sur les services de santé et les services sociaux.

À noter qu’il n’y a aucune limite d’âge pour siéger au Comité provincial. Les personnes à la retraite, tout comme celles en emploi, peuvent être membres.

Sélection des candidats et candidates

Le processus de sélection des candidats et candidates débute par un appel général de candidatures. Par la suite, le ministre constitue un comité de sélection qui fait des recommandations sur les personnes à considérer. Ces recommandations doivent tenir compte de :

  • la compréhension et la connaissance des candidats et candidates sur les enjeux des communautés ethnoculturelles concernant l’offre de services de santé et des services sociaux;
  • l’organisation du réseau de la santé et des services sociaux et sa gouvernance;
  • la composition ethnoculturelle du comité;
  • la représentativité de différentes régions du Québec.

Postuler au Comité provincial

Pour s’inscrire à la banque de candidatures du Comité provincial, il suffit de remplir le formulaire en ligne Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Rencontres

Le Comité provincial doit tenir au moins cinq séances par année financière, dont trois en présence. Lorsqu’elles se déroulent en présence, les rencontres ont lieu dans les bureaux du MSSS à Montréal. Lorsqu’elles se tiennent à distance, elles sont en visioconférence. Des rencontres extraordinaires peuvent être ajoutées selon les besoins.

Les rencontres sont animées en français et se déroulent en journée durant la semaine. Elles durent environ trois heures, en fonction des besoins.

Charge de travail et responsabilités des membres

La charge de travail varie en fonction des préoccupations relatives aux sensibilités des personnes issues des communautés ethnoculturelles qui souhaitent aviser le ministre d’un problème particulier ainsi que des moyens qu’ils veulent mettre en place pour y parvenir.

Si des sous-comités sont instaurés, la charge de travail peut augmenter considérant que les membres participants se réuniront en dehors des rencontres du Comité provincial.

Les responsabilités attendues de la part des membres sont, par exemple :

  • soumettre pour appréciation au Comité provincial des sujets relatifs à l’amélioration de la prestation et l’accessibilité aux services de santé et sociaux auprès des personnes issues des communautés ethnoculturelles;
  • participer activement aux rencontres et sous-comités (s’il y a lieu) en prenant la parole pour alimenter les discussions;
  • lire les comptes rendus des rencontres en vue de leur résolution;
  • planifier la réception d’invité(e)s en réfléchissant aux questions pertinentes à soulever lors des présentations;
  • valider et commenter les avis rédigés par le ou la secrétaire;
  • prendre connaissance de la documentation utile liée aux sujets prioritaires identifiés par le Comité provincial;
  • commenter des propositions de documents;
  • proposer des façons de travailler ainsi que participer à leur mise en œuvre.

Membres actuels

Le Comité provincial est composé des membres suivants :

Titulaire d'un baccalauréat en éducation préscolaire et primaire ainsi que d'un certificat en intervention psychosociale de l'UQAM, Perpétue Mukarugwiza compte 35 ans d'engagement dans l'intervention sociale. Fondatrice de Famille pour l’entraide et l’éducation des jeunes et des adultes (FEEJAD) à Montréal, elle promeut des valeurs telles que l'honnêteté et l'estime de soi. Son organisation vise à rendre plus autonomes les familles du quartier Faubourg Saint-Laurent. Son travail a été récompensé par le Prix québécois de la citoyenneté en 2009, reconnaissant son dévouement et son impact social. Depuis mai 2024, Perpétue Mukarugwiza siège au Comité provincial.

Jean Baptiste Volcy a plusieurs cordes à son arc. Mentor, motivateur et spécialiste de l’entrepreneuriat et du développement communautaire, il est auteur de plusieurs ouvrages de développement personnel à saveur entrepreneuriale et motivationnelle. ll est titulaire d’un DESS en planification territoriale et développement local de l’UQAM, d’un diplôme d’études supérieures en développement économique communautaire de l’Université Concordia et d’une maîtrise en gestion de HEC Montréal. Son parcours professionnel est riche et varié. Il intervient sur plusieurs enjeux entrepreneuriaux et communautaires en faisant notamment la promotion des principes de l’action communautaire autonome. Il est aussi directeur général d’un organisme à but non lucratif à Montréal. Jean Baptiste Volcy siège au Comité provincial depuis mai 2024.

Titulaire d’une maîtrise en administration de la santé option qualité (QUEOPS-I) délivrée par l’Université de Montréal en 2012, Elfi Esther Aldana Perez est une professionnelle de la santé depuis 1996. Originaire de la Colombie, elle y a travaillé en tant que médecin généraliste et spécialiste en management de la qualité et audit en santé. Depuis 2011, elle est conseillère cadre en qualité et gestion des risques au CHUM et fait également partie de l’équipe de visiteurs d’Agrément Canada. En tant qu'immigrante de première génération, elle a personnellement vécu avec sa famille le processus d’intégration à une nouvelle culture et l’apprentissage d’une nouvelle langue. Depuis son arrivée au Québec, elle s’implique dans plusieurs activités d’aide et d’intégration auprès de nouveaux arrivants issus de communautés latino-américaine. Elfi Esther Aldana Perez est membre du Comité provincial depuis le 26 septembre 2019.

Actuellement conseiller cadre aux affaires ethnoculturelles en hébergement au CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, Rocco Famiglietti a également occupé les fonctions de commissaire adjoint aux plaintes et à la qualité des services et de chef de service de la gestion intégrée des risques et de prestation sécuritaire. Il détient une maîtrise en administration de la santé de l’Université de Montréal avec diplôme complémentaire sur l'évaluation du système de santé et a récemment obtenu la certification Ceinture verte Lean Six Sigma et un certificat en santé publique. Très impliqué dans sa communauté, il a entre autres siégé à l’exécutif national et provincial du Congrès national des Italo-Canadiens. Pendant plusieurs années, il a aussi été commissaire à la Commission de l’immigration et du statut de réfugié. Fervent promoteur d’activités de rapprochement interculturel, Rocco Famiglietti poursuit ses implications depuis septembre 2019 au Comité provincial.

Détentrice d’une maîtrise en éducation, Isabelle Hemlin axe sa carrière autour de l’importance de comprendre et d’être compris. D’abord professeure en classe d’accueil, elle œuvrera ensuite quelque 30 années au sein du réseau de la santé et des services sociaux montréalais à défendre ce même enjeu. C’est pour elle la clef d’accès pour chaque Québécois à des services de qualité et sécuritaires. L’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec lui décerne en 2010 le prix Mérite OTTIAQ pour ses réalisations dans le domaine de l’interprétation en milieu social au bénéfice des allophones et de l’ensemble de la société québécoise. Elle siège au Comité provincial depuis septembre 2019.

Phuong Hua détient un baccalauréat en microbiologie et une maîtrise en sciences cliniques et spécialisation en santé communautaire. Pendant près de 13 ans, elle a œuvré dans le secteur de l'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé. Elle a également travaillé dans les domaines de la recherche et du contrôle de la qualité. Au fil des ans, elle a participé à divers comités sociaux. Depuis mai 2021, Phuong Hua s’implique au Comité provincial en mettant à profit ses expériences personnelles relatives aux difficultés vécues par les immigrants allophones dans l’accès aux services de santé et de services sociaux.

Détentrice d’une maîtrise et d’un baccalauréat en service social, Murielle Mabialah a été travailleuse sociale au CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal dès son arrivée au Québec en 2016. Forte de son expérience d’immigration et d’intégration, elle s’est engagée comme bénévole de 2019 à 2021, dans le groupe Francophones immigrant(e)s au Québec exerçant dans le domaine du social pour partager, informer et réseauter avec les personnes immigrées ou ayant le projet d’immigrer au Québec pour exercer dans le service social. Actuellement en poste au CISSS de Lanaudière, elle continue à s’impliquer auprès des personnes issues des communautés ethnoculturelles en ayant rejoint le Comité provincial depuis février 2023.

Originaire du sud de la France, Émilie Mogno immigre au Québec et commence sa carrière dans le domaine de la santé en 2012, à l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. Elle coordonne les dossiers de qualité et de gestion des risques pour la région montréalaise, et ce, jusqu'en 2015, ou elle occupe les mêmes fonctions au sein du MSSS, puis au CHUM. Grâce à ses habiletés communicationnelles et ses compétences organisationnelles développées par la gestion de dossiers à différents paliers territorials (local, régional et provincial), elle met à présent à profit ses connaissances au MSSS pour améliorer l’accès aux services auprès des personnes issues des communautés ethnoculturelles. Émilie Mogno est un membre sans droit de vote et siège au Comité provincial depuis septembre 2019.

Denise Charline Teikeu est directrice générale de La Porte Ouverte Montréal, un organisme qui offre des services et accompagne les personnes vulnérables et en situation d'itinérance dans leur cheminement vers un mieux-être physique, mental et émotionnel. Elle est médecin de santé publique avec une spécialisation en évaluation des programmes et en implantation de politiques de santé. Consultante internationale auprès d'organismes de renommée mondiale dans le cadre de son expertise en politiques de santé publique, elle a occupé plusieurs fonctions clinico-administrative et de gestionnaire au sein d’hôpitaux. Denise Charline Teikeu accompagne les organismes qui le désirent dans la mise en œuvre des programmes en lien avec leur mission . Elle continue d'agir pour le rayonnement des services de santé et services sociaux auprès des personnes issues des communautés ethnoculturelles et sur l'accessibilité des services pour ces personnes vulnérables. Elle siège au Comité provincial depuis février 2023.

Titulaire d’une licence en relations internationales et d’une maîtrise en politiques publiques à l’Université du Québec à Montréal, Alpha Touré dirige actuellement le dossier en matière de diversité ethnoculturelle auprès du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal. Il est un jeune leader d’organisations associatives avec plusieurs années d’implication sociale en Guinée et au Québec. Alpha Touré est le fondateur et président du Conseil d’administration de la plateforme Jeunes Solidaires. Il a été par ailleurs délégué national du programme des jeunes leaders de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture et coordinateur à l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires. Depuis février 2023, Alpha Touré siège au Comité provincial.

À venir

Bilkis Vissandjée est professeure titulaire à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal. Elle est chercheuse à l’Institut universitaire SHERPA, ainsi qu’au Centre de recherche en santé publique, au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal et au Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec. Elle est engagée au sein de diverses instances impliquées dans le réseau de la santé et des services sociaux visant l’élaboration et la mise en place de stratégies de renforcement des compétences en matière d’interventions cliniques en présence de distance dite « culturelle » ou linguistique. Bilkis Vissandjée siège au comité provincial depuis septembre 2019.

Coordonnées de la secrétaire

La secrétaire du Comité provincial est madame Émilie Mogno. On peut la joindre à :

  • Personne responsable

    Madame Émilie Mogno
    Coordonnatrice à l’accès aux services des communautés ethnoculturelles
    Secrétariat à l’accès aux services en langue anglaise et aux communautés ethnoculturelles

  • Adresse

    2021, avenue Union, 12e étage
    Montréal (Québec)  H3A 2S9

  • Courriels

Dernière mise à jour : 17 juin 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec