1. Accueil  
  2. Gouvernement  
  3. Ministères et organismes  
  4. Directeur des poursuites criminelles et pénales  
  5. Emplois et stages au DPCP  
  6. Emplois de procureur aux poursuites criminelles et pénales

Emplois de procureur aux poursuites criminelles et pénales

Emplois de procureur offerts en ce moment

Vous êtes qualifié(e) à la fonction de procureur? Posez votre candidature pour un emploi de procureur offert en ce moment.

Les procureures et les procureurs aux poursuites criminelles et pénales sont des avocates et des avocats travaillant pour le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). 

On les désigne parfois sous le nom d’avocats de la poursuite. On les appelait autrefois les procureurs de la Couronne. 

Les procureurs jouent un rôle unique et important en contribuant à maintenir et à améliorer le sentiment de confiance de la population dans le système de justice criminelle et pénale.

Emplois de procureur offerts en ce moment

Fonctions des procureurs

Pour réaliser la mission du DPCP, son directeur nomme des procureurs aux poursuites criminelles et pénales qui ont le pouvoir de le représenter dans l’exercice de leurs fonctions. 

Notamment, dans vos fonctions à titre de procureure ou de procureur, vous :

  • examinerez les documents se rapportant aux infractions et aux actes criminels prévus au Code criminel et dans les lois provinciales ou fédérales applicables au Québec;
  • autoriserez les poursuites contre les contrevenants devant les tribunaux, au nom de l’État québécois, et déposerez les actes d’accusation; 
  • agirez et plaiderez devant les tribunaux de première instance et d’appel;
  • fournirez des conseils juridiques aux agents de la paix et aux autres personnes responsables de l’application des lois;
  • s’il y a lieu, vous leur demanderez les compléments d’enquête nécessaires dans les affaires dont vous serez saisie ou saisi;
  • agirez avec considération envers les personnes victimes et dans le respect de leurs intérêts légitimes et adapterez votre approche en fonction des circonstances particulières de chaque dossier;
  • pourrez être appelée ou appelé à intervenir publiquement et à vous adresser aux médias afin d’informer la population sur les procédures judiciaires et sur la mission du DPCP.

Connaître la mission du DPCP et sa structure
 

Défis à relever dans les bureaux du DPCP

De nombreux procureurs se spécialisent dans différents types de dossiers : agression sexuelle, stupéfiants, capacités affaiblies, crimes économiques et appel.

Les procureurs œuvrant au sein de nos bureaux se démarquent par leur polyvalence, qualité essentielle pour mener de front plusieurs types de dossiers.

Avec les partenaires, notamment les Centres d’aide aux victimes d’actes criminels et les services de police, ils forment un filet de sécurité et de bienveillance autour des victimes et des témoins et répondent à leurs besoins d’information et de protection. 

Le droit pénal ou les affaires de la jeunesse vous intéressent? Joignez vos forces à celles des procureurs spécialisés de ces bureaux à vocation particulière. Ils sont à l’avant-garde du droit en ces matières et collaborent avec de nombreux acteurs de la société.

Le Bureau de la grande criminalité et des affaires spéciales a pour mission de traiter les dossiers jugés spéciaux en raison de leur complexité, de leur ampleur, de leur sensibilité ou de leur intérêt sociétal.

L’équipe de ce bureau travaille en collaboration avec les policiers dans l’application de méthodes d’enquête poussées et parfois inusitées, et mène des procédures qui impliquent souvent une preuve volumineuse, complexe et technique. Les dossiers traités impliquent le développement de réponses à des questions juridiques nouvelles, mettant en jeu des notions de droit criminel, civil et constitutionnel.
 

Rémunération

Au 1er avril 2022, le traitement minimal est fixé à 70 286 $ le traitement maximal est fixé à 162 939 $ pour un horaire hebdomadaire à 37,5 heures par semaine. 

Une rémunération additionnelle peut être accordée selon les conditions de travail. En effet, des primes ou des allocations sont versées aux procureurs œuvrant au sein de certains ports d’attache (en région éloignée, par exemple) ou sont déterminées en fonction des attributions qui, dans certaines situations, peuvent être cumulatives. 

Par exemple :

  • une allocation d’isolement (montant annuel);
  • une allocation de rétention à certains ports d’attache (8 % du traitement annuel);
  • des primes pour les procureurs œuvrant à la cour itinérante (5 % du traitement annuel);
  • des primes pour travailler sur des mandats spéciaux (entre 5 % et 10 % du traitement annuel);
  • des primes d’éloignement; 
  • la possibilité d’accéder au niveau de procureure experte ou de procureur expert dès l’entrée en fonction (pourcentage de 115 % du taux maximal de l’échelle) ;
  • une prime de 10 % du traitement annuel, qui s’ajoute automatiquement au traitement des procureurs œuvrant au Bureau de la grande criminalité et des affaires spéciales.

Autres avantages :

  • la flexibilité de l’horaire de travail;
  • le paiement ou le cumul des heures supplémentaires;
  • l’accès à des congés pour événements familiaux;
  • l’accès à 20 jours de vacances annuelles dès la première année, évolutives en fonction du service continu;
  • la participation de l’employeur à un régime de retraite avantageux;
  • la reconnaissance de la scolarité (à l’embauche et en cours d’emploi);
  • l’accès à des formations à la fine pointe de l’évolution du droit;
  • le programme de mentorat; 
  • le paiement ou le remboursement de la cotisation professionnelle au Barreau du Québec.
     

Recrutement des procureurs

Le DPCP recrute ses procureurs par un processus de qualification à des emplois permanents et occasionnels.

Vous répondez aux critères d’admissibilité et réussissez les évaluations prévues? Votre candidature sera inscrite dans une banque de personnes qualifiées.

Suivez le DPCP sur les médias sociaux pour connaître la date de notre prochain processus de qualification.

Pour obtenir des renseignements sur le processus de recrutement des procureurs aux poursuites criminelles et pénales

Dernière mise à jour : 15 août 2022