Plan d’action gouvernemental de lutte contre l’homophobie et la transphobie 2017-2022

Le Plan d’action gouvernemental de lutte contre l’homophobie et la transphobie 2017-2022 : Pour un Québec riche de sa diversité vise à favoriser le respect des droits des personnes de minorités sexuelles et à sensibiliser davantage la population à leurs réalités. Une attention particulière est accordée aux groupes les plus vulnérables comme les jeunes, les aînés, les trans et les Autochtones, de même qu’aux clientèles situées dans les régions et les milieux où les ressources sont moins nombreuses.

Priorités et objectifs

Cinq priorités sont établies :

  • l’ouverture à la diversité sexuelle;
  • le respect des droits et le soutien des personnes de minorités sexuelles;
  • la création de milieux sécuritaires et inclusifs;
  • l’adaptation de services publics;
  • la cohérence et l’efficacité des actions.

Le Plan d’action compte aussi huit objectifs qui se déclinent en 38 mesures issues des recommandations et de la collaboration de nombreux partenaires gouvernementaux, communautaires et universitaires ainsi que d’organismes de la société civile.

Retour sur les consultations

Les journées d’échanges qui ont alimenté la réflexion et l’élaboration du nouveau plan d’action ont eu lieu en juin 2016. Les groupes, les organisations et les personnes qui souhaitaient faire part de leurs observations ou de leurs recommandations avaient jusqu’à l’automne pour le faire.

Document de consultation - Plan d'action gouvernemental de lutte contre l'homophobie et la transphobie 2017-2022 (PDF 2.11 Mo)

Bilan des réalisations du Plan d’action gouvernemental de lutte contre l’homophobie 2011-2016

Le Bilan des réalisations du Plan d’action gouvernemental de lutte contre l’homophobie 2011-2016 a été rendu public le 3 avril 2017.

Le Plan d’action a permis la réalisation de plusieurs mesures, dont :

  • la création du Bureau de lutte contre l’homophobie pour coordonner la mise en œuvre de l’action gouvernementale, ainsi que pour administrer le programme Lutte contre l’homophobie;
  • la mise sur pied de la Chaire de recherche sur l’homophobie, financée à hauteur de 475 000 $ sur cinq ans, pour mieux connaître les réalités des personnes de minorités sexuelles;
  • la diffusion de deux campagnes médiatiques de sensibilisation ayant joint en moyenne 75 % de la population québécoise;
  • le lancement du programme Lutte contre l’homophobie, dont les investissements de plus de 1,3 million de dollars ont favorisé la réalisation de 64 projets d’organismes en majorité issus du milieu communautaire;
  • l'aide complémentaire à 23 organismes communautaires, soit 1,84 million de dollars pour accroître leur capacité d’agir. 

Le Plan d’action présentait 60 mesures issues de la concertation et de l’engagement de onze ministères. Il visait à soutenir les personnes de minorités sexuelles dans les domaines social, communautaire et professionnel, ainsi qu’à accroître les connaissances de la population québécoise en matière de diversité sexuelle.

Bilan des réalisations • Plan d'action gouvernemental de lutte contre l'homophobie 2011-2016 (PDF 769 Ko)

Programme d'aide financière

Le programme Lutte contre l'homophobie et la transphobie vise à soutenir des organismes communautaires qui réalisent des projets pouvant contribuer à prévenir et à combattre les préjugés et la discrimination fondés sur l’orientation sexuelle, l’identité ou l’expression du genre, de même qu’à favoriser la pleine reconnaissance des personnes de minorités sexuelles dans la société. Il fonctionne sous forme d'appels de projets publics et découle du Plan d'action gouvernemental de lutte contre l'homophobie et la transphobie 2017-2022. 

Depuis 2011, ce programme d’aide financière a contribué à la réalisation de 168 projets, issus de 55 organismes, pour des investissements de près de 4,1 millions de dollars. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Barbara Sousa au 514 490-2383, poste 53759.

Dernière mise à jour : 10 novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec