Le gouvernement du Québec est en action pour prendre soin du personnel du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS). Ce plan d’action contient des mesures exceptionnelles qui s’adressent au personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires (toujours en poste, retraité ou qui a quitté le réseau). En plus d’offrir de bonnes conditions de travail et d’exercice permettant d’améliorer la conciliation travail-vie personnelle, ces mesures visent à atténuer les effets de la pénurie de main-d’œuvre.

Mise en place de mesures d'exception et concrètes dès maintenant

Des mesures d’exception sont présentement en vigueur, d’autres seront déployées au cours des prochains mois. Elles sont destinées au personnel et portent sur différents volets :

Mesures pour améliorer le quotidien

Les mesures suivantes visent à agir positivement sur le quotidien du personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires :

  • Diminution du temps supplémentaire obligatoire;
  • Diminution du recours aux agences de placement privées (le personnel provenant des agences de placement privées se verront offrir principalement les plages horaires défavorables, c’est-à-dire les soirs, nuits, fins de semaine);
  • Horaires plus stables et autogestion de l’horaire en donnant plus d’autonomie au personnel pour la conception des horaires de travail;
  • Ajout de personnel et rehaussement de postes à temps complet;
  • Augmentation de la semaine régulière de travail à 37,5 heures par semaine;
  • Recrutement d’infirmières diplômées hors du Canada.

Incitatifs financiers pour le retour

Les incitatifs financiers suivants visent à favoriser le retour du personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires dans le réseau de la santé et des services sociaux, incluant le personnel retraité :

  • À l’embauche, un montant forfaitaire de 2 000 $ et un montant de 10 000 $ supplémentaire après 12 mois de travail à temps complet pour les personnes salariées des régions suivantes :
    • Bas-Saint-Laurent,
    • Saguenay–Lac-Saint-Jean,
    • Capitale-Nationale,
    • Mauricie–Centre-du-Québec,
    • Estrie,
    • Montréal,
    • Chaudière-Appalaches,
    • Laval,
    • Lanaudière,
    • Laurentides,
    • Montérégie.
  • À l’embauche, un montant forfaitaire de 5 000 $ et un montant de 10 000 $ supplémentaire après 12 mois de travail à temps complet pour les personnes salariées des régions suivantes :
    • Abitibi-Témiscamingue,
    • Côte-Nord,
    • Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine,
    • Outaouais,
    • Nord-du-Québec,
    • Nunavik,
    • Terres-Cries-de-la-Baie-James.

Ces incitatifs pourront également être octroyés partiellement en fonction des heures travaillées pour la personne salariée qui effectue un retour dans le RSSS.

Incitatifs financiers pour favoriser le maintien en emploi

Les incitatifs financiers suivants visent à favoriser le maintien en emploi du personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires :

  • Montant forfaitaire pour la personne salariée qui s’engage à travailler à temps complet pendant un an :
    • 5 000 $ à l’entrée en vigueur des mesures et 10 000 $ supplémentaires après 12 mois de travail à temps complet pour les régions suivantes :
      • Bas-Saint-Laurent,
      • Saguenay–Lac-Saint-Jean,
      • Capitale-Nationale,
      • Mauricie–Centre-du-Québec,
      • Estrie,
      • Montréal,
      • Chaudière-Appalaches,
      • Laval,
      • Lanaudière,
      • Laurentides,
      • Montérégie;
    • 8 000 $ à l’entrée en vigueur des mesures et 10 000 $ supplémentaires après 12 mois de travail à temps complet pour les régions suivantes :
      • Abitibi-Témiscamingue,
      • Côte-Nord,
      • Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine,
      • Outaouais,
      • Nord-du-Québec,
      • Nunavik,
      • Terres-Cries-de-la-Baie-James;
    • Cet incitatif pourra également être octroyé partiellement à la personne salariée en fonction des heures travaillées ou qui bénéficie d’un aménagement de temps de travail ou qui enseigne en soins infirmiers et cardiorespiratoires.
  • Prime de référencement de 500 $;
  • Montant forfaitaire de 2 000 $ pour un changement de quart de travail pour la personne salariée de jour qui s’engage à travailler à temps complet de soir ou de nuit durant quatre semaines consécutives;
  • Montant forfaitaire, de 200 $ ou 400 $ selon la région, pour chaque quart de travail additionnel travaillé les jours de fin de semaine de congé;
  • Possibilité de travailler en prêt de service dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord, de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, du Nord-du-Québec, du Nunavik, des Terres-Cries-de-la-Baie-James et de l’Outaouais (de type fly in / fly out), avec un montant forfaitaire de 1 000 $ par mois, pour une période de quatre mois consécutifs.
  • Montant forfaitaire additionnel de 12 000 $ par année pour la personne salariée qui fait le choix de s’établir en région éloignée pour deux ans et d’y travailler, soit à temps complet, à temps complet avec réduction du temps de travail ou à temps partiel. Les régions sociosanitaires visées sont :
    • l’Abitibi-Témiscamingue;
    • la Côte-Nord;
    • la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine;
    • le Nord-du-Québec;
    • le Nunavik;
    • l’Outaouais;
    • les Terres-Cries-de-la-Baie-James.

Objectifs des mesures

Ces mesures visent à augmenter rapidement la main-d’œuvre pour maintenir l’offre de service, et de réduire le recours aux heures supplémentaires et le recours à la main-d’œuvre indépendante.

Les mesures mises en place permettront également de diminuer immédiatement la pression sur les équipes de travail et de rééquilibrer la charge de travail du personnel en place.

Elles amélioreront aussi la situation dans les régions où la pénurie est la plus critique.

Ces mesures temporaires sont une façon concrète d’assurer les soins et services à la population.

Avantages de travailler en santé et services sociaux

Le réseau de la santé et des services sociaux comprend du personnel d’exception et de qualité. Depuis de nombreuses années, le Québec est fier de compter sur des travailleuses et travailleurs dévoués qui, par leur expertise et leurs compétences, contribuent grandement aux efforts communs du réseau public. En travaillant dans le réseau, en plus de faire partie de ces équipes professionnelles, vous profiterez des avantages suivants :

  • Profiter d’excellentes perspectives d’emploi;
  • Vous accomplir dans un travail stimulant;
  • Profiter d’une diversité des tâches;
  • Profiter de programmes de parrainage et de mentorat pour le personnel débutant;
  • Accéder à de la formation continue;
  • Concilier votre travail et votre vie personnelle.

Pour en apprendre plus sur les métiers et les professions en santé et services sociaux, consultez Québec.ca/carrieresensante Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..