Lauréats Hommage Aînés 2021

Le Prix Hommage Aînés du gouvernement du Québec vise à souligner l’apport d’une personne aînée œuvrant bénévolement dans sa région pour favoriser le mieux-être des personnes aînées ainsi que leur participation accrue à la société.

Les candidatures régionales pour ce prix sont recueillies par chacune des 18 tables régionales de concertation des aînés (TRCA), puis analysées par un comité de sélection indépendant. La candidature d’une personne par région est ensuite recommandée par chaque TRCA au ministre responsable pour la remise de ce prix.

La personne aînée engagée dans son milieu laisse une empreinte positive à travers le temps. La réussite, l’innovation, l’énergie et l’honneur sont les qualificatifs évoqués et transmis par le visuel du Prix Hommage Aînés.

2021

De manière exceptionnelle, en raison de la pandémie, le Prix Hommage Aînés 2021 s’est déroulé de façon virtuelle. L’adjointe parlementaire du ministre de la Santé et des Services sociaux (volet santé), madame Marilyne Picard, a souligné, aux noms de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, madame Marguerite Blais, et du ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Christian Dubé, l’engagement bénévole exceptionnel de 18 personnes aînées provenant de toutes les régions du Québec. Découvrez ces lauréates et lauréats!

1 – Bas-Saint-Laurent – Antonine Michaud

Femme d’action généreuse de son temps et débordante de positivisme, Antonine Michaud continue à avoir des projets plein la tête, et cela, même après plus de 50 ans d’engagement bénévole.

Sa longue feuille de route témoigne de sa bienveillance et de sa volonté à faire une réelle différence au sein de sa communauté. Elle démontre un attachement inestimable pour sa paroisse, et ses concitoyens sont pour elle une deuxième famille.

Depuis 2007, elle est active au sein du Club des 50 + de Saint-Yves, dont elle a d’ailleurs assumé la présidence durant une douzaine d’années. Elle est une personne appréciée et connue de tous, ayant été notamment animatrice bénévole de la radio communautaire CKMN-FM, monitrice bénévole de ski, secouriste, marguillère et porte-parole des aînés à différentes tables de concertation, tant universitaires que gouvernementales.

Parmi les réalisations dont elle est le plus fière, mentionnons la création d’un jardin et d’une cuisine communautaires, de cours adaptés à la condition physique des aînés, de repas de groupe à prix modique ainsi que de cours de danse en ligne.

Bénévole infatigable au grand cœur, Antonine Michaud fait partie de ces femmes qui ont bâti le Québec d’aujourd’hui et qui ont pavé la route aux futures générations de femmes et de bénévoles. Pour tous ceux qu’elle côtoie, elle est un exemple inspirant qui démontre que la vie ne s’arrête pas avec l’avancée en âge.

2 – Saguenay–Lac-Saint-Jean – Gaëtane Simard

Pour Gaëtane Simard, aller vers l’autre et aider son prochain, c’est assurément une manière de vivre.

Très jeune, elle a été témoin de l’implication de son père dans sa communauté. Celui-ci était pour elle un modèle à suivre. Elle a emprunté cette voie à son tour afin de faire du bien autour d’elle.

Son engagement bénévole a débuté en 1980 à titre de responsable à la préparation au baptême et du soutien aux baptêmes communautaires à l’église Saint-Alexis de Grande-Baie. Elle a œuvré comme bénévole auprès d’un nombre impressionnant d’organismes de la région, mais s’est particulièrement illustrée au club Bon temps de La Baie, le club de la FADOQ région Saguenay-Lac-Saint-Jean-Ungava.

Autodidacte et soucieuse du bon fonctionnement et de l’efficacité des projets auxquels elle participe, Mme Simard est toujours à la recherche de ce qui pourrait améliorer le mandat qui lui est confié. Où il y a un problème, elle trouve une solution ! Déterminée et débrouillarde, elle a innové dans plusieurs secteurs d’activité à l’intérieur desquels elle s’est investie, notamment lors des Jeux FADOQ.

Timide de nature, elle a surmonté beaucoup d’obstacles et s’est démarquée en démontrant des aptitudes qu’elle-même ne soupçonnait pas et qui lui ont donné beaucoup de confiance en elle. Les personnes qui l’entourent se considèrent très chanceuses de pouvoir travailler et compter sur une personne aussi généreuse, humaine et loyale.

3 – Capitale-Nationale – Godelieve De Koninck

Se reposer à la retraite? Très peu pour Godelieve De Koninck. Au contraire, elle en a plutôt profité pour s’investir dans des causes qui lui tenaient à cœur. Pendant sa remarquable carrière, elle s’est notamment démarquée en participant à la création de la Maison de la littérature de Québec ou comme présidente de l’Association des femmes diplômées des universités de Québec pendant sept ans. Elle a d’ailleurs été nommée l’une des 100 femmes les plus remarquables au Canada en raison de leur engagement communautaire.

Mais pour l’orthopédagogue de formation, un projet lui tenait particulièrement à cœur : celui d’apporter plaisir et réconfort aux personnes aînées fragilisées. Et c’est en fondant l’organisme Liratoutâge, en 2008, qu’elle a pu s’y consacrer. Liratoutâge offre des services de lecture à voix haute aux personnes aînées et isolées, et ce, partout dans la province, grâce à l’implication d’une centaine de bénévoles. Mme De Koninck occupe toujours une place active au sein du conseil d’administration de l’organisme et fait la lecture dans trois milieux d’hébergement chaque semaine. Et pas question d’abandonner sa clientèle pendant la pandémie : inébranlable et déterminée, elle a proposé d’enregistrer les lectures afin de briser l’isolement encore plus marqué des aînés durant ces longs mois. C’est donc 53 séances de lectures virtuelles qui ont été transmises chaque semaine à plus de 70 milieux d’hébergement à travers le Québec !

Altruiste et dotée d’une grande humanité, Godelieve De Koninck fait une grande différence dans la vie de plusieurs personnes aînées du Québec. Elle est une inspiration pour quiconque la croise. Assurément, elle laissera un riche héritage aux Québécois et Québécoises.

4 – Mauricie – Roger Saucier

Roger Saucier est une personne d’exception et un véritable pilier dans sa communauté.

D’abord attiré par le bénévolat pour bouger et demeurer actif, il s’implique depuis plus de 40 ans dans de nombreuses activités sportives. Hockey, ballon-balai, baseball, club de pétanque : il est partout, toujours le cœur sur la main et disponible pour prêter main-forte. Il est également un membre actif du club FADOQ depuis plus de 10 ans, et siège notamment au conseil d’administration de la section Mauricie afin de défendre les droits des aînés de sa communauté. Il répond chaque fois présent lorsqu’on a besoin de lui, que ce soit pour collaborer aux levées de fonds pour la maison des jeunes ou pour la conservation de l’église, ou encore pour aider avec la réception des dons de matériel à la friperie du village.

Également, il a su créer un fort sentiment d’appartenance dans l’immeuble où il réside. Il ne ménage aucun effort pour s’occuper de chacun des résidents et pour s’assurer de leur bien-être. Il a d’ailleurs créé un club de marche afin de les inciter à garder la forme.

M. Saucier a également fait preuve d’un grand altruisme durant la pandémie. En plus d’agir comme agent sanitaire pour son église, il s’est porté volontaire pour faire les courses de plusieurs des résidents de son immeuble afin que ceux-ci n’aient pas à sortir et qu’ils se sentent en sécurité.

5 – Estrie – Lucienne Gosselin Gravel

Depuis plus de 40 ans, Lucienne Gosselin Gravel est l’initiatrice et la réalisatrice de projets qui visent à améliorer les conditions de vie des personnes de tous les âges dans son milieu.

Son engagement bénévole a débuté en 1980 à titre de bénévole au sein du Club Lions, où elle a œuvré pendant 20 ans.

Madame Gosselin Gravel, avec ses qualités de rassembleuse et son leadership, a su s’entourer d’alliés, tant jeunes que moins jeunes, pour mener à terme des projets d’envergure. Toujours motivée à partager son expérience avec les autres générations, elle a d’ailleurs œuvré au Théâtre de la vieille crèmerie avec une équipe de jeunes pour offrir du divertissement culturel dans un milieu éloigné des grands centres.

Son parcours est particulièrement teinté par sa préoccupation de maintenir les aînés dans leur milieu de vie le plus longtemps possible. Accompagnée d’un groupe de citoyens, elle a contribué, avec sa ténacité, à maintenir des services pour les aînés de sa communauté. Elle estime d’ailleurs que sa plus grande réalisation est d’avoir participé à la création de La Coopérative d’habitation du Ruisseau pour la construction de logements pour personnes âgées. Elle a également mis à profit ses talents artistiques et embelli le quotidien des citoyens et des aînés vivant au CHSLD de Weedon par la conception et la réalisation de décors pour diverses occasions.

Mme Gosselin Gravel mérite toute notre reconnaissance pour son implication afin d’améliorer le bien-être des gens de sa communauté.

6 – Montréal – Sylvio Loffredi

Depuis maintenant 18 ans, Sylvio Loffredi donne généreusement de son temps pour aider les personnes de sa communauté. Homme d’action, il œuvre au sein du Centre d’action bénévole de Montréal-Nord (CABMN), offrant son aide à titre de bénévole responsable des impôts et des formulaires.

Mû par ses valeurs d’entraide et de don de soi, il a toujours eu à cœur de mettre à profit son expertise pour en faire bénéficier des personnes dans le besoin de son milieu et de son quartier. La générosité, l’humilité, l’écoute et le respect font également partie des nombreuses qualités qui font de lui la personne-ressource idéale pour bien soutenir celles et ceux qui font appel aux services et au soutien de l’équipe du CABMN.

Ces personnes savent qu’elles peuvent toujours compter sur lui et qu’elles pourront trouver en lui un formidable exemple de patience et de persévérance, deux forces qui en font un bénévole idéal, en plus d’être une personne agréable et sympathique qu’il fait bon côtoyer au quotidien.

Pour toutes ces raisons, M. Loffredi constitue un atout inestimable pour le CABMN et pour toute la communauté. Cette belle contribution, de par sa durée et la qualité de l’engagement dont elle découle, mérite d’être mise en lumière, car elle est une source d’inspiration pour l’ensemble de la collectivité québécoise.

7 – Outaouais – Pierre Laflamme

Pierre Laflamme a eu la piqûre du bénévolat en 1981, lors des Jeux du Québec à Gatineau. En 1982, il devient trésorier et président du Conseil des loisirs de l'Outaouais, où il œuvre pendant quatre ans.

Dès le début de sa retraite, M. Laflamme s’investit dans plusieurs milieux pour le bien-être des aînés.

D’abord, à l'Association des retraités de la fonction publique fédérale, il permet la dissolution de la section incorporée et l'élaboration des règlements administratifs sous l'égide de l'Association nationale des retraités fédéraux. En outre, grâce à des solutions financières et budgétaires innovantes, il facilite le recrutement des bénévoles pour le poste de trésorier.

À la table de concertation des aînés et des retraités de l'Outaouais, M. Laflamme a été membre du comité exécutif de 2014 à 2020. Il y a été la bougie d'allumage de plusieurs dossiers corporatifs.

Depuis 2002, il œuvre comme membre du Conseil diocésain pour les affaires économiques de l’archidiocèse catholique de Gatineau. Il contribue également à la mise en place d’une fondation pour l’archidiocèse, Novatio, afin de soutenir les projets de 53 paroisses en Outaouais.

Aimable et doté d’une grande persévérance, Pierre Laflamme ne recule devant rien pour mener à bien les projets entrepris. Il est un partenaire clé pour les organismes communautaires de sa région travaillant à améliorer le bien-être des aînés.

Comme il aime le répéter : « On est plus heureux en partageant et en propageant le bonheur autour de nous! »

8 – Abitibi-Témiscamingue – Réjean Perreault

Préposé aux bénéficiaires pendant une quinzaine d’années, Réjean Perreault est décrit par ceux qui le côtoient comme une personne altruiste et dévouée, qui aime côtoyer l’humain. Attiré vers le bénévolat pour pouvoir s’impliquer socialement, rencontrer de nouvelles personnes et redonner au suivant, il s’implique depuis plus de 50 ans dans plusieurs organismes communautaires et municipaux.

Par-dessus tout, M. Perreault aime côtoyer les personnes présentant une déficience intellectuelle et les personnes aînées pour améliorer leur qualité de vie. C’est pourquoi, depuis 2009, il s’implique sans compter au sein du conseil d’administration de l’Hébergement La Maisonnée, une résidence pour personnes aînées de Normétal, et en est le président depuis septembre 2013. Ses efforts pour assurer la pérennité de la résidence sont sans commune mesure. Il mobilise toutes les ressources nécessaires pour parvenir à ses fins, et ne refuse jamais d’aider le personnel auprès des résidents, même en pleine nuit!

Rassembleur et doté d’un bon leadership, M. Perreault n’hésite jamais à rendre service. Honnête et toujours respectueux, il est impliqué notamment dans les Chevaliers de Colomb comme archiviste et trésorier, dans la troupe de théâtre de la Slam, comme membre fondateur de la Société de la culture, de l’histoire et du patrimoine de Normétal, et au sein de la Corporation du transport public adapté. Il a également été conseiller municipal pendant trois mandats.

Encore aujourd’hui, Réjean Perreault demeure un exemple d’engagement pour sa communauté.

9 – Côte-Nord – Marie-Angèle Bellefleur

Marie-Angèle Bellefleur a d’abord été attirée par le bénévolat il y a 25 ans, car elle souhaitait transmettre ses connaissances, ses valeurs innues et partager son vécu après avoir traversé plusieurs épreuves personnelles. Femme résiliente et rassembleuse, elle dégage une grande force et prend toujours le temps d’écouter et de comprendre la réalité des personnes qu’elle rencontre.

Au fil de discussions et de cercles de partage, elle rejoint les gens qui ont besoin d’aide. Toujours accompagnée de son mari Charles Api Bellefleur, également très impliqué dans la communauté et avec qui elle forme un couple modèle des plus inspirants, elle a notamment été intervenante au pénitencier de Port-Cartier. Elle a ainsi contribué au mieux-être des personnes incarcérées en établissant la communication et en mettant de l’avant des moyens de guérison spirituelle. À tous, elle offre une oreille attentive, sans jugement.

Elle est toujours motivée à transmettre la riche culture innue aux autres générations, que ce soit en concoctant des plats traditionnels lors d’évènements culturels ou encore à travers son art, par l’artisanat ou la confection d’objets traditionnels.

Mme Bellefleur a fait beaucoup de bien autour d’elle au fil des années, mais sa plus grande réalisation est d’avoir encouragé un bon nombre de femmes à prévenir et combattre la violence. Par son discours positif, teinté de son expérience personnelle, elle contribue à briser l’isolement des femmes et à briser des chaines de violence intergénérationnelle. Elle est un véritable phare dans sa communauté, qui continue à inspirer et à ouvrir la voie aux autres.

10 – Nord-du-Québec – Darquise St-Georges

Dès sa jeunesse, Darquise St-Georges a eu à cœur de contribuer au mieux-être des gens qui l’entourent, y compris celui des aînés de son voisinage. Depuis maintenant plus de 60 ans, elle donne de son temps sans compter, d’abord au sein de sa paroisse, puis à titre d’enseignante, au comité social de deux écoles, Notre-Dame-du-Rosaire et Vinette.

Outre cet engagement social, Mme St-Georges a apporté sa contribution à de nombreux organismes locaux, notamment au club de natation et au club de villégiature, dont elle a été secrétaire-trésorière. Elle a également participé à des levées de fonds pour différentes organisations caritatives.

Son engagement auprès des aînés est également remarquable, entre autres au sein du conseil d’administration (CA) du Club de l’âge d’or Les Intrépides de Chibougamau, dont elle a été vice-présidente et présidente plusieurs années. Elle a su s’y démarquer par son sens de l’initiative et son leadership, en organisant divers événements tels qu’une soirée contre la maltraitance et la fête des 80 ans de l’organisme. Il faut par ailleurs ajouter que Mme St-Georges est membre du CA de l’APPUI de la Jamésie. Elle y participe d’ailleurs actuellement à un projet de répit pour les proches aidants.

Par sa détermination, sa constance et son dynamisme, Darquise St-Georges participe à l’amélioration de la qualité de vie de ces concitoyens, et tout particulièrement celle des aînés. Aimant travailler en équipe et partager ses idées, elle aide les gens de sa communauté, ce qui la comble de bonheur.

11 – Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine – Diane Bérubé

Il y a quelques années, Diane Bérubé a été attirée vers le bénévolat, car elle voulait apporter du réconfort aux trop nombreux aînés qui se sentent seuls.

Chanteuse de talent, elle a commencé à se déplacer bénévolement dans les résidences pour personnes aînées afin de les divertir avec sa musique et ses chansons d'hier à aujourd'hui. Depuis la pandémie, Mme Bérubé a fait preuve de créativité et d’innovation et a continué ses prestations virtuellement sur Facebook en direct, ou en les offrant à l’extérieur des résidences. Ainsi, son auditoire reconnaissant peut passer un bon moment, de manière sécuritaire. Ses rendez-vous musicaux sont toujours très populaires et contribuent à briser l’isolement de nombreux aînés.

Diane Bérubé est également présidente, depuis quelques années, du Relais pour la vie de la Côte-de-Gaspé et s'implique comme bénévole lors d'autres événements autant qu'elle le peut.

Au-delà de toutes ses heures de bénévolat, elle entretient des liens amicaux avec les aînés, auprès desquels elle joue parfois le rôle d’une confidente. Elle est toujours prête à contribuer au mieux-être de la communauté et est un exemple inspirant d'entraide et de bonté. Sa joie de vivre et son humanisme sont contagieux. Nul doute que sa musique réchauffera encore longtemps les cœurs, et ce, bien au-delà de la région de la Gaspésie.

12 – Chaudière-Appalaches – Rosaire Roy

Motivé à améliorer la qualité de vie des aînés, Rosaire Roy a commencé son engagement auprès de la FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches en 2005 à titre d’administrateur. Il a cumulé plusieurs fonctions au sein de l’organisation, notamment comme président de la section locale et administrateur au conseil d’administration du réseau FADOQ.

Pour lui, toutes les tribunes sont une belle occasion de lutter contre les stéréotypes et de promouvoir une image positive du vieillissement, tout en défendant les droits des aînés. Porte-parole hors pair pour les personnes aînées de sa communauté, il a accordé de nombreuses entrevues tout au long de son mandat comme président de la FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches. Il s’est aussi notamment impliqué dans la construction d’une résidence pour aînés et, durant la pandémie, a participé à la chaîne téléphonique Prenons soin des autres afin de briser l’isolement des aînés.

Il prend le temps d’écouter ceux qui ont besoin d’une oreille attentive et sait toujours trouver les bons mots pour apaiser et encourager.

M. Roy est reconnaissant de la chance qu’il a, et estime qu’on a le devoir de redonner au suivant et de venir en aide à ceux qui ont été moins choyés par la vie. Pour lui, de simples gestes comme un sourire, ou prendre le temps de dire bonjour et merci, sont des pépites d’amour qui peuvent apporter beaucoup de réconfort.

13 – Laval – Pierre Lynch

Pierre Lynch est un homme engagé et déterminé. Énergique et professionnel, il a une grande capacité organisationnelle. Ne comptant pas ses heures en tant que bénévole, il se consacre presque à temps plein aux causes qu’il défend, notamment lorsqu’il est question d’améliorer la qualité de vie des aînés, de défendre leurs droits et de sensibiliser la société aux enjeux qu’ils vivent.

C’est la raison pour laquelle il s’est engagé en 2010 au sein du conseil d’administration (CA) de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) Laval-Laurentides, dont il est président depuis 2014. Sa contribution a permis entre autres de remettre en priorité les droits des aînés, d’augmenter la présence de l’organisme au sein des lieux de concertation et de remettre les finances en ordre.

Doté d’une très bonne écoute et d’une grande capacité de mobilisation, il est également un excellent administrateur, notamment au chapitre financier. Ces qualités l’ont également mené au sein du CA de l’AQDR nationale dès 2014, qu’il préside également depuis l’an dernier. À cela s’ajoute sa participation au comité des usagers du CSSS de Laval, dont il assure la présidence depuis 2016.

Dans chaque organisme auquel il se joint, il sait mettre à contribution son leadership, en le plaçant au service de la communauté, et tout particulièrement à celui des aînés, dont le mieux-être lui tient grandement à cœur. Lutter pour que ces personnes reçoivent les services auxquels elles ont droit demeure une mission essentielle à ses yeux, à laquelle il se consacre corps et âme.

14 – Lanaudière – Diane Garand St-Denis

Inspirée par sa mère, qui a toujours aimé rendre service à son entourage, Diane Garand St-Denis a une longue expérience de bénévolat derrière elle. Elle a en effet débuté dans les années 1970 à la bibliothèque de Ville Saint-Pierre, où elle vivait alors. Elle y accomplissait différentes tâches, en plus d’animer des cours de cuisine pour les enfants de 5e et de 6e année.

Mue par son désir d’aider les gens et de donner à sa communauté, mais aussi par sa grande passion de l’artisanat, elle a participé à la fondation du Cercle des Fermières de cette communauté en 1976. Pendant 19 ans, elle y a occupé différents postes, jusqu’à son déménagement dans la région de Lanaudière, à Sainte-Mélanie. Dans sa communauté d’adoption, elle a poursuivi son engagement dans un autre cercle de Fermières, de même qu’à la bibliothèque Louise-Amélie-Panet, où elle est bénévole depuis maintenant 24 ans.

Très engagée à promouvoir le mieux-être des personnes aînées, Mme Garand St-Denis a contribué à divers organismes tels que l’Association de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) Brandon, notamment au sein du conseil d’administration. Son passage au sein de l’AQDR lui a permis entre autres d’organiser des activités intergénérationnelles, de participer à la publication d’un livre de cuisine avec des enfants et de joindre sa voix à une chorale de Noël.

Reconnue comme une personne rassembleuse, créative et dévouée, Mme Garand St-Denis aime mettre à profit ses talents et ses connaissances pour en faire bénéficier l’ensemble de sa communauté, qui lui en est très reconnaissante.

15 – Laurentides – Frances Jones

Passionnée de littérature, Frances Jones s’occupe bénévolement du service de bibliothèque d’Arundel depuis maintenant 25 ans. Offrant à sa clientèle près de 4 000 livres ainsi que des services d’accès à un ordinateur et à Internet, cette bibliothèque fait environ 1 600 prêts par an et offre ses services à plus de 1 000 personnes.

Bien que le service soit offert un total de six heures par semaine, 50 semaines par année, Mme Jones n’hésite pas à dépanner les personnes à qui l’horaire d’ouverture ne convient pas en leur ouvrant personnellement la bibliothèque sur demande. Elle s’occupe également de commander les livres demandés par les citoyens auprès du Réseau BIBLIO des Laurentides, de gérer le classement des livres reçus et d’organiser des conférences destinées à la population.

Particulièrement populaire auprès des personnes aînées de la communauté, ce service de bibliothèque permet également à plusieurs d’entre elles de s’engager à y offrir de leur temps. C’est alors Mme Jones qui s’occupe du recrutement et de la formation de ces personnes. Après avoir consacré une partie de sa vie au développement de la bibliothèque, elle songe d’ailleurs actuellement à préparer la relève, qui saura certainement bénéficier d’un exemple aussi vibrant de dévouement à la communauté et de don de soi.

16 – Montérégie – Georgette Leduc

Depuis maintenant 23 ans, Georgette Leduc est bénévole pour la Popote roulante de Valleyfield, organisme pour lequel elle a commencé son engagement à titre de chauffeuse pour la livraison des repas. Très rapidement, elle en est devenue la présidente du conseil d’administration, et ce, pendant 17 ans.

Infirmière de formation, c’est à la retraite qu’elle s’est tournée vers cet organisme dont elle a fini par devenir un des piliers, en raison de ses immenses qualités, dont son leadership, sa rigueur et sa grande disponibilité. Grâce au travail de Mme Leduc et au caractère visionnaire de ses idées, la Popote roulante a connu une expansion sans précédent, et a su maintenir une très grande qualité des services offerts.

Pendant toutes ces années de dévouement, Mme Leduc a su faire preuve d’une fiabilité remarquable. Répondant toujours à l’appel, notamment pour établir le premier contact avec les bénéficiaires du service, elle a cette capacité admirable de tisser facilement des liens de confiance durables avec eux, contribuant à lutter contre l’isolement que peuvent vivre certains aînés de sa communauté et à améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes vulnérables.

Pour Georgette Leduc, rien n’est aussi valorisant que de pouvoir aider sans rien attendre en retour. C’est ce qui explique le mieux la longévité de son engagement qui est devenu une source d’inspiration pour l’organisme et l’ensemble de la communauté.

17 – Centre-du-Québec – Jacqueline Pettigrew

Depuis sa retraite en 2008, Jacqueline Pettigrew a contribué à l’amélioration de la qualité de vie des personnes aînées. Passionnément engagée au sein de plusieurs conseils d’administration, elle a également collaboré au déploiement de plusieurs initiatives visant toujours le bien-être et le respect des personnes dans le besoin ou en situation de vulnérabilité.

Avec compassion et sollicitude, elle a consacré temps et énergie aux personnes aînées de sa communauté de Lyster, au Centre-du-Québec, mais aussi à celles de sa région et de l’ensemble du Québec. Elle a contribué au rayonnement des organismes engagés au soutien des personnes aînées, notamment la Table de concertation pour les personnes aînées de l’Érable, dont elle a été présidente de 2011 à 2018, mais aussi la FADOQ Centre-du-Québec, l’Association des proches aidants Arthabaska-Érable (APAAE), et l’Appui Centre-du-Québec.

Ce ne sont là que quelques exemples de son dévouement remarquable, qui viennent s’ajouter à d’autres réalisations telles que sa participation au Cercle des Fermières de Lyster et son travail bénévole pour Héma-Québec, où elle œuvre depuis 2008 à assurer l’accompagnement des donneurs lors des collectes de sang. Ajoutons qu’elle agit également à titre de proche aidante pour une amie depuis déjà plusieurs années.

Jacqueline Pettigrew est une femme de cœur, à la fois humble et forte, qui a su au cours de sa vie remplir de nombreux rôles avec succès, que ce soit celui de présidente, de bénévole ou de femme dévouée. Ses compétences et ses connaissances ont outillé plusieurs milieux, et ce, toujours au bénéfice de l’ensemble de la collectivité.

18 – Nunavik – Elijah Grey

Certaines personnes dégagent un leadership naturel et inspirent ceux et celles qui ont la chance de les côtoyer au quotidien. Elijah Grey fait assurément partie de ces personnes, et est apprécié et reconnu de tous à Kangirsuk, au Nunavik.

Guidé par des valeurs d’entraide, de compassion et de respect de l’autre, il place le bien-être de chacun au centre de ses priorités. Comme ancien maire, et maintenant comme citoyen, il est une présence rassurante et bienveillante pour l’ensemble de la communauté, et particulièrement pour les personnes aînées.

Le bénévolat est une partie importante de sa vie depuis plus de 20 ans, alors qu’il donne généreusement de son temps sans compter. Il est doté d’un dévouement sans pareil et est toujours prêt à aider son prochain, sans égard à leur appartenance à la communauté inuite ou non.

Les échanges intergénérationnels sont également très importants pour lui. En ce sens, il ne rate jamais une occasion pour partager ses connaissances et favoriser les liens entre les personnes aînées et les plus jeunes dans sa communauté, afin qu’ils puissent apprendre les uns des autres. Nul doute que l’immense respect que M. Grey suscite de la part de l’ensemble de ces concitoyens est amplement mérité.

Dernière mise à jour : 9 novembre 2020

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec