MONTRÉAL, le 7 mai 2021 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Justice et procureur général du Québec, M. Simon Jolin-Barrette, annonce aujourd'hui l'octroi d'une aide financière de 965 000 $ au Centre d'expertise Marie-Vincent pour soutenir des projets venant en aide aux victimes de violence sexuelle de la région de Montréal.

Cette subvention permettra :

  • l'embauche d'intervenantes et intervenants qualifiés en vue de mettre fin à la liste d'attente qui compte actuellement 500 personnes mineures victimes de violence sexuelle;
  • la création d'une plateforme d'apprentissage en ligne offrant deux formations intitulées Les conséquences de l'agression sexuelle chez les jeunes et Victimologie de l'agression sexuelle chez les jeunes;
  • la bonification de son offre de services par la mise sur pied de thérapies de groupe.

Les projets découlent de l'appel de projets extraordinaire visant à moderniser l'accessibilité et l'offre de services aux personnes victimes d'infractions criminelles en contexte pandémique, annoncé en novembre 2020. Leur mise en œuvre contribuera au développement de services, de connaissances et d'expertise pour venir en aide aux personnes victimes d'infractions criminelles dans la région.

Citations

« Le dévouement et l'implication des intervenantes qui travaillent au Centre d'expertise Marie-Vincent sont remarquables et surtout essentiels. Il est primordial pour votre gouvernement de soutenir les organismes qui, comme celui-ci, offrent du soutien aux personnes victimes de violence sexuelle. La crise sanitaire actuelle a engendré son lot de difficultés; malgré tout, plusieurs organismes assurent la continuité des services et apportent leur soutien à celles et ceux qui en ont besoin. C'est donc une priorité pour nous de mettre à leur disposition les ressources financières nécessaires afin qu'ils puissent poursuivre leur mission. Nous sommes résolument engagés à améliorer l'accompagnement des personnes victimes, et le Centre d'expertise Marie-Vincent y contribue. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et procureur général du Québec

« Je me réjouis de l'aide financière accordée par le gouvernement du Québec aujourd'hui. Celle-ci assurera à des centaines d'enfants et d'adolescentes et adolescents victimes de violence sexuelle d'être mieux accompagnés et mieux soutenus pour favoriser leur rétablissement à la suite d'un traumatisme. Cette somme permettra également au Centre d'expertise Marie-Vincent de bonifier son offre de services en proposant de nouvelles thérapies de groupe. Je suis persuadé que ces projets auront une incidence notable dans la vie de nos jeunes. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux et député de Taillon

« Nous remercions le gouvernement du Québec qui, avec ce soutien financier, donne à l'équipe de Marie-Vincent les moyens d'offrir plus rapidement l'accompagnement psychosocial et psychothérapeutique nécessaire à la réduction de l'impact de la violence sexuelle dans la vie de jeunes victimes. Au Québec, 1 fille sur 5 et 1 garçon sur 10 rapportent avoir été victimes d'agression sexuelle avant l'âge de 18 ans. Tant que ces jeunes auront besoin de nous, Marie-Vincent sera là pour les soutenir et les aider à surmonter cette épreuve. »

Stéphanie Gareau, directrice générale, Centre d'expertise Marie-Vincent

Complément d'information

Les projets visant à soutenir les clientèles victimes d'infractions criminelles ont été retenus dans le cadre d'un appel de projets extraordinaire lancé en novembre 2020.

La somme exceptionnelle de l'appel de projets provient principalement des constats d'infraction délivrés dans le contexte de l'état d'urgence sanitaire. Elle a été versée au Fonds d'aide aux victimes d'actes criminels. 

Le financement accordé permettra le maintien ou l'amélioration des services en contexte pandémique, à la lumière des besoins observés dans les milieux d'aide au Québec au cours des derniers mois. L'appel de projets se décline en trois volets :

  • la modernisation des équipements technologiques et des lieux;
  • le développement d'applications et de plateformes numériques;
  • l'élaboration d'initiatives en matière de recherche, d'information, de sensibilisation et de formation au profit des personnes victimes en contexte pandémique.

Lien connexe

Pour en savoir plus sur les projets retenus, visitez le : justice.gouv.qc.ca.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2021/07/c3616.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 7 mai 2021