QUÉBEC, le 29 janv. 2021 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec a retenu 8 projets et investi 8 M$, soit 1 M$ par projet, à la suite de son premier appel de propositions dans le cadre du Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains. Quatre de ces projets profiteront à la population du Grand Montréal et quatre autres bénéficieront aux populations de Drummondville, Gatineau, Saguenay et Sherbrooke.

C'est ce qu'ont fait savoir ce vendredi le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Christian Dubé, et le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette.

La préservation des milieux naturels, l'utilisation de matériaux perméables ou réfléchissant la chaleur, l'accroissement de la canopée, le verdissement et la création d'espaces verts en périmètre urbain seront privilégiés dans le cadre de ces projets, notamment dans des quartiers défavorisés où la population est plus vulnérable aux effets de la chaleur et à la pollution de l'air. Soulignons que l'expression « îlots et archipels de chaleur urbains » réfère à la différence de température observée entre les milieux urbains et les zones rurales environnantes.

Voici les projets retenus :

Titre du projet

Organisme porteur

Municipalité

Verdir le sud

Regroupement des éco-quartiers

Montréal (secteurs LaSalle,
Verdun, Le Sud-Ouest et
Ville-Marie) 

 

Vert le Nord

Ville en vert

Montréal (secteurs

d'Ahuntsic-Cartierville, Saint-

Laurent et de Villeray--Saint-

Michel--Parc-Extension)

Île en vert

CANOPÉE, le réseau des bois de Laval

 

Laval

Canopée et biodiversité

Saguenay

 

Eurêko

Saguenay

 

Coup de fraîcheur

Conseil régional de l'environnement

du Centre-du-Québec

 

Drummondville

Vent de fraîcheur
sur l'Est

 

Conseil régional de l'environnement

de l'Estrie

Sherbrooke

 

Vivre en vert

 

Conseil régional de l'environnement

et du développement durable de l'Outaouais

Gatineau

 

Verdir pour l'Avenir

 

Comité Écologique du Grand Montréal

 

Repentigny

Plusieurs bénéfices importants sont attendus de ces projets de verdissement : amélioration de la qualité de vie et de la santé physique et mentale, cohésion sociale et sentiment d'appartenance, création d'une trame verte active, augmentation de la biodiversité, sécurité alimentaire, etc.

Le Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains vise globalement à augmenter la résilience des collectivités face aux impacts des changements climatiques, principalement les îlots et archipels de chaleur urbains, et à réduire les risques liés aux extrêmes météorologiques comme la chaleur extrême.

Il est inspiré de la campagne ILEAU (Interventions locales en environnement et aménagement urbain) du Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-Montréal) et du programme Milieux de vie en santé (MVS) de Nature Québec, financés en partie dans le cadre du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques. Ces initiatives ont démontré l'importance d'une action concertée sur le territoire afin de transformer les villes par le verdissement.

Les projets financés bénéficieront d'ailleurs d'un accompagnement de la part du CRE-Montréal, s'ils visent la Métropole, ou de Nature Québec, s'ils visent une autre ville. Ainsi, l'expertise acquise depuis cinq ans par ces deux organismes sera mise à profit. Pour mener à bien leurs projets, les organismes porteurs pourront également compter sur un réseau important de partenaires, dont l'Institut national de santé publique du Québec.

Citations :

« Les vagues de chaleur peuvent être dangereuses pour les personnes fragiles, comme les enfants et les personnes âgées. Cela peut leur causer des malaises et de l'inconfort, voire la mort. En ville, à cause du phénomène des îlots et des archipels de chaleur, il fait encore plus chaud pendant les vagues de chaleur, et les risques pour la santé sont plus grands. Nous avons besoin de plus d'espaces verts dans nos milieux urbains si nous voulons agir efficacement contre ce danger. C'est ce que nous proposent ces projets de verdissement que nous soutenons. Ils sauront protéger efficacement la santé et la qualité de vie des populations concernées. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable de la région de la Montérégie

« Les îlots de chaleur sont des zones dans lesquelles il y a beaucoup de constructions de toutes sortes, qui absorbent les rayons solaires, et peu d'espaces verts. En outre, les activités humaines, qui sont plus nombreuses en ville, produisent de la chaleur et contribuent à la production de gaz à effet de serre, ce qui favorise les épisodes de smog. Tous ces phénomènes sont exacerbés par les changements climatiques. L'une des façons les plus efficaces d'augmenter la résilience des populations urbaines est donc d'ajouter des espaces verts. Bravo à tous ces organismes qui participent au Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains! »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval

Faits saillants :

  • Dans une perspective de santé publique, les populations les plus vulnérables à la chaleur habitent majoritairement en îlot de chaleur urbain. Les cartes d'îlots de chaleur urbains témoignent de leur prévalence en milieu urbain densément bâti, et la superficie totale des îlots et archipels de chaleur est fortement liée aux indicateurs de défavorisation matérielle et sociale.

  • Outre les efforts de verdissement, les organismes mèneront aussi des actions de sensibilisation de la population aux effets sanitaires des changements climatiques. Ils agiront également pour mobiliser la population et ses élus en faveur de la nécessaire transformation de l'aménagement des villes pour préserver ou améliorer la santé des populations les plus vulnérables.

Liens connexes :

Pour s'informer sur le programme MVS de Nature Québec : https://milieuxdevieensante.org/

Pour en savoir davantage sur la campagne ILEAU du CRE-Montréal : https://ileau.ca/campagne

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2021/29/c1177.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 29 janvier 2021