MAGOG, QC, le 13 mai 2021 /CNW Telbec/ - Afin d'atténuer les difficultés rencontrées par les propriétaires de restaurants et de salles d'entraînement de la région de l'Estrie, actuellement en zone rouge, le gouvernement du Québec souhaite rappeler les ajustements apportés au programme Aide d'urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME), au Programme d'action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) et au volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM).

Ainsi, les propriétaires de restaurants et de salles d'entraînement de l'Estrie ont droit à une aide d'un montant maximal de 10 000 $ pour compenser les frais de fermeture de leur établissement suivant l'ordre de refermeture dû à la pandémie de la COVID-19.

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, en a fait l'annonce aujourd'hui, en compagnie de la ministre déléguée à l'Économie, Mme Lucie Lecours.

Citations :
« La situation critique que nous vivons en ce moment en Estrie nécessite un effort supplémentaire de la part des propriétaires de restaurants et de salles d'entraînement, et notre gouvernement le reconnaît. Depuis le début de la crise, nous faisons preuve de flexibilité pour répondre aux défis auxquels les entreprises continuent de faire face. Nous avons entendu les préoccupations des entrepreneurs de l'Estrie et nous répondons présent encore une fois aujourd'hui pour les soutenir. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation

« Notre gouvernement offre aux PME des régions qui en ont besoin les liquidités nécessaires pour répondre aux défis auxquels elles font face depuis mars 2020. Nous commençons à voir la lumière au bout du tunnel, mais nous sommes conscients que certaines entreprises ont besoin de notre aide pour traverser les prochaines semaines. En Estrie, le soutien gouvernemental est d'autant plus important, car les restaurateurs y sont fortement représentés. »

Lucie Lecours, ministre déléguée à l'Économie

Faits saillants :

  • Depuis le début de la pandémie, les PME de l'Estrie se sont partagé plus de 11 millions de dollars d'aides financières pour faire face à la crise et 6,5 millions de dollars en prêts issus de l'AERAM, dont 3,7 millions pour les restaurants seulement.
  • Le PAUPME vise à soutenir, par le biais de prêts d'un montant de moins de 50 000 $, le fonds de roulement des PME dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la COVID-19.
  • Le PACTE appuie, par l'entremise de prêts ou de garanties de prêt d'un montant minimal de 50 000 $, le fonds de roulement des entreprises afin qu'elles puissent poursuivre leurs activités.
  • L'AERAM s'adresse aux entreprises bénéficiant du PAUPME ou du PACTE. Elle permet aux établissements visés par des ordres de fermeture d'obtenir un pardon de prêt pouvant aller jusqu'à 15 000 $ par mois (maximum de 80 % du montant du prêt accordé) afin de payer certains frais fixes admissibles.
  • Les frais fixes admissibles dans le cadre de l'AERAM sont :
    • les taxes municipales et scolaires;
    • le loyer;
    • les intérêts payés sur les prêts hypothécaires;
    • les frais liés aux services publics (ex. : électricité et gaz);
    • les assurances;
    • les frais de télécommunication;
    • les permis et les frais d'association.
  • Les demandes d'aides financières dans le cadre de l'AERAM doivent être reçues au plus tard quatre semaines après la levée de l'ordre de fermeture du secteur économique visé.

Ministère de l'Économie et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2021/13/c1985.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 17 février 2022