Le gouvernement du Québec bonifie le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) et le programme Aide d’urgence pour les petites et moyennes entreprises (PAUPME). Ces deux programmes, mis en place au début de la pandémie, continuent de s’appliquer, alors que le nouveau volet créé, soit Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM), permettra de soutenir les entreprises devant cesser en totalité ou en partie leurs activités parce qu’elles sont situées dans les zones en alerte maximale (zones rouges).

Ce dernier prendra la forme d’une aide non remboursable (pardon de prêt) selon les critères suivants :

  • s’applique aux prêts accordés dans le cadre de ces deux programmes;
  • couvre certains frais fixes déboursés pour la période de fermeture visée, soit :
    • les taxes municipales et scolaires,
    • le loyer (la portion non couverte par un autre programme gouvernemental),
    • les intérêts payés sur les prêts hypothécaires,
    • les frais liés aux services publics (ex. : électricité et gaz),
    • les assurances,
    • les frais de télécommunication,
    • les permis et les frais d’association;
  • peut atteindre 80 % des dépenses admissibles, et ce, jusqu’à concurrence de 15 000 $ par mois de fermeture.

Pour plus de détails sur ces deux programmes, consultez :

Pour rester informé à propos de l’ensemble des mesures du gouvernement du Québec, visitez Québec.ca/coronavirus Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Dernière mise à jour : 1er octobre 2020