La collection du Hirshhorn Museum and Sculpture Garden

QUÉBEC, le 8 juin 2022 /CNW Telbec/ - Les États-Unis d'Amérique, quel pays fascinant, quel pays de contrastes! Les artistes américains ont marqué le dernier siècle et nous ont fait vivre tous les bouleversements sociaux et culturels de leur histoire. L'effervescence de cette culture aux multiples paradoxes constitue l'essence même de l'exposition estivale présentée au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) du 9 juin au 5 septembre 2022, America. Entre rêves et réalités.

Morris Louis, Point of Tranquility, vers 1959-1960.Magna sur toile, 258,2 × 344,9 cm. Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Smithsonian Institution, Washington, DC, don de Joseph H. Hirshhorn, 1966 (66.3111) // Rosalyn Drexler, Chubby Checker, 1964. Huile, acrylique et reproductions photomécaniques sur toile, 190,3 × 165,6 cm. Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Smithsonian Institution, Washington, DC, don de Joseph H. Hirshhorn, 1966 (66.1422) (Groupe CNW/Musée national des beaux-arts du Québec)

 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Cette exclusivité mondiale, créée sur mesure pour le MNBAQ à partir de la prestigieuse collection du Hirshhorn Museum and Sculpture Garden (Washington, DC), le musée national d'art moderne de la Smithsonian Institution, propose un vaste panorama de l'art américain de 1914 à aujourd'hui. Elle regroupe 82 artistes de tous les horizons et 96 œuvres - peintures, sculptures, œuvres sur papier et vidéos - qui vont nous en mettre plein la vue et surtout plein le cœur.

Parmi les créateurs rassemblés, il faut mentionner les Louise Bourgeois, Edward Hopper, Arthur Jafa, les Guerrilla Girls, Willem de Kooning, Ana Mendieta, Louise Nevelson, Isamu Noguchi, Jackson Pollock, Lorna Simpson, Andy Warhol et plusieurs autres, qui viennent illustrer l'impact de l'histoire sociale et culturelle sur la création artistique aux États-Unis, reflétant ainsi la grande diversité de l'art américain des 20e et 21e siècles. Certains figurent parmi les plus célèbres du siècle dernier, alors que d'autres représentent de belles découvertes. Tous ces artistes sont nés aux États-Unis ou se sont installés à demeure dans le pays.

Cette exposition exceptionnelle s'articule autour de sept thèmes, montrant comment les artistes ont contribué à définir et à réinventer le rêve américain. Il est question notamment de l'imaginaire du territoire, du spectacle de la vie quotidienne, des révolutions technologiques ou encore des enjeux de la mondialisation. L'exposition présente des pratiques engagées et met aussi en valeur les questions d'identité individuelle et collective.

« Les œuvres présentées montrent que les grands enjeux qui déterminent la société américaine d'aujourd'hui sont aussi les nôtres. L'histoire récente du Québec et du monde est intimement liée à celle des États-Unis, et l'art américain peut certainement nous permettre de mieux comprendre notre propre américanité. », de rajouter Jean-Luc Murray, directeur général du MNBAQ.

Le public est interpellé dès son arrivée au MNBAQ par une sculpture iconique, la Souris géométrique (1971) de Claes Oldenburg, qui est présentée sur le parvis du pavillon Pierre Lassonde, à l'entrée principale du Musée. L'œuvre convoque le plus emblématique de tous les personnages de dessins animés, Mickey Mouse, symbole par excellence de la culture populaire américaine, et rejoint ainsi bon nombre de questions qui traversent cette exposition. Du paysage désertique aux gratte-ciel new-yorkais, en passant par Harlem ou les plages de la Californie; de la canette de 7-Up aux oreilles de Mickey Mouse; du twist de Chubby Checker aux lèvres pulpeuses de Marylin Monroe, toute une myriade de symboles forts ponctuera ce voyage inédit au cœur des USA. God bless America!

Parmi les chefs-d'œuvre de l'exposition

Pour moi, l'art moderne n'est rien de plus que l'expression des aspirations de l'époque où nous vivons.
Jackson Pollock, 1951

Ce panorama inédit propose une vaste sélection d'œuvres. Orchestrée autour de sept thèmes pertinents - Rêves et réalités, Paysages imaginés, Le corps social, Migrations, Éloge du quotidien, Nouvelles technologies, Pluralismes - l'exposition offre une large diversité d'approches et de nombreux points de vue, permettant de découvrir une multitude d'œuvres et d'artistes d'exception.

Parmi les incontournables, il faut voir Hôtel près d'une voie ferrée (1952) d'Edward Hopper. Partisan d'une peinture réaliste, qui a choisi de représenter la vie ordinaire des citoyens de New York et de la Nouvelle-Angleterre, en transformant de banales scènes de genre en images énigmatiques. Hopper continue de marquer l'imaginaire avec ses cadrages cinématographiques et les jeux d'éclairage fortement contrastés.

On peut aussi apprécier une œuvre d'un des artistes les plus célèbres du 20e siècle, Jackson Pollock. Numéro 3, 1949 : Tiger (1949) du maître de l'abstraction et concepteur d'une nouvelle technique - connue sous le nom de dripping - qui consiste à faire couler le pigment liquide sur la toile déposée au sol et en travaillant à partir des quatre côtés du canevas.

Dans Chubby Checker (1964), Rosalyn Drexler - artiste, dramaturge, romancière… et lutteuse professionnelle - a campé le célèbre chanteur en plein twist. Cette mise en valeur du musicien afro-américain, à une époque où le mouvement de défense des droits civiques prend de l'ampleur, a tout pour émouvoir.

La fascination d'Andy Warhol pour la célébrité n'échappe pas à la toile intitulée Les lèvres de Marilyn Monroe (1962). Ce dernier a découpé la bouche de Marilyn Monroe, actrice iconique américaine, et l'a reproduite par sérigraphie. La répétition des lèvres ne révèle pas uniquement le statut de Monroe, réduite à une icône sexuelle, mais aussi l'omniprésence du matériel publicitaire dans la société de l'époque.

Impossible de ne pas tomber sous le charme de Scène de plage (1968) de Malcolm Morley, l'un des principaux représentants de l'hyperréalisme des années 1960. Cette reproduction de reproduction, minutieusement peinte à la main, offre une satire grinçante de la marchandisation des loisirs, où une famille prend la pose, réalisant son rêve de vacances idéales dans une station balnéaire de Floride.

L'envoutant Point of Tranquility (1959-1960) de Morris Louis - l'un des protagonistes de la Washington Color School, un groupe de peintres abstraits actifs dans la capitale américaine - appartient à la série Florals et fait allusion de façon suggestive à l'abstraction organique des premiers modernistes américains.

Enfin, If I don't, someone should as you are so deserving (2020), d'Henry Taylor, traite d'enjeux sociaux complexes et proposent une réflexion sur l'expérience noire aux États-Unis. L'œuvre représente Elan Supreme, championne d'échecs, membre de l'équipe de basketball de l'Université Princeton et étudiante à la Fordham Law School, qui exprime avec assurance la question inscrite dans le phylactère : « Tu vas me donner ce que je veux…? » Ce tableau nous invite à mieux regarder, écouter et répondre aux femmes noires.

En nouveauté, 3 visites guidées en mode surprise!

Comme l'exposition America. Entre rêves et réalités propose une multitude de facettes passionnantes, l'équipe du MNBAQ a développé, pour la première fois, trois visites guidées différentes. Du 11 juin jusqu'au 5 septembre, les visiteuses et les visiteurs auront la surprise de découvrir un panorama complet de l'exposition, mais selon l'un des trois angles suivants : célébrité*, secrets d'atelier**, histoire et politique***. Chaque thématique sera une occasion unique d'aller à la rencontre d'artistes qui se sont inspirés de l'identité américaine, tout en contribuant à la façonner à travers leurs œuvres.

* Célébrité explore les sujets et surtout les personnalités phares des 20e et 21e siècles. Des icônes du cinéma hollywoodien aux références nichées de la mythologie grecque, cette visite présente les célébrités qui ont inspiré et insufflé leur charisme à d'autres artistes.

** Secrets d'atelier permet de découvrir des techniques de production d'œuvres ciblées dont le secret est bien gardé, mais aussi des aspects insoupçonnés de la vie des artistes. 

*** Enfin, la visite Histoire et politique présente les artistes qui se sont nourris de l'ère du temps et des grands événements de l'Histoire pour créer, contribuant ainsi à la culture américaine. Ce regard porté sur l'histoire et la politique permet de faire des ponts avec l'actualité d'aujourd'hui.

La liberté et la richesse du parcours audio

Pour celles et ceux qui aiment visiter l'exposition à leur rythme, le parcours audio créé spécialement pour America. Entre rêves et réalités est l'outil par excellence pour enrichir ce moment. L'audioguide permet d'approfondir les périodes marquantes de l'histoire américaine des 20e et 21e siècles et ainsi mieux replacer les œuvres présentées dans leur contexte de création. L'exploration de ces événements incontournables, qui prend la forme de capsules informatives essentiellement historiques et artistiques, a été réalisée en collaboration avec Christophe Cloutier-Roy, directeur par intérim de l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l'Université du Québec à Montréal.

L'audioguide est accessible, en français et en anglais, sur les appareils mobiles. Écoutez la version française : ici Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Un catalogue pour revisiter le rêve américain à travers le regard de ses artistes

Pour faire écho au riche panorama artistique et social offert par l'exposition, quoi de mieux qu'un catalogue éponyme, édité par le MNBAQ, comme introduction à l'art américain des 100 dernières années! Créé sous la direction d'André Gilbert, commissaire d'expositions au MNBAQ, l'ouvrage de 152 pages, abondamment illustré par près de 109 photographies, réjouira les amatrices et les amateurs de beaux livres d'art grâce à la conception graphique raffinée de Paquebot design et sa reliure caisse.

Les sept chapitres d'America. Entre rêves et réalités correspondent aux sept sections de l'exposition du MNBAQ et ont été rédigés par les deux commissaires, Katherine Markoski (HMSG) et André Gilbert (MNBAQ).  Une description du thème amorce chaque chapitre, précédant les reproductions des œuvres exposées. L'ensemble de celles-ci sont accompagnées de notices décrivant l'approche de l'artiste et l'œuvre présentée. Enfin, un essai écrit par Stéphane Aquin, conservateur en chef du Hirshhorn de 2015 à 2020, présente la collection et l'histoire fascinante de ce musée américain. Un voyage inédit et captivant au cœur des USA attend donc les lectrices et les lecteurs.

Distribué par Dimedia, America. Entre rêves et réalités est un ouvrage en français en vente à la Librairie-Boutique du MNBAQ, ainsi qu'en librairie à travers le Québec, au prix de 49,95 $.
ISBN 978-2-550-91700-7

Les crédits

Une exposition organisée par le Musée national des beaux-arts du Québec et le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden. Washington, DC. Elle est rendue possible grâce à une contribution qui provient de la Mesure d'aide financière à l'intention des musées d'État pour des expositions internationales majeures.

Commissariat
Katherine MARKOSKI
Commissaire invitée, HMSG

André GILBERT
Commissaire d'expositions, MNBAQ

Gestion MNBAQ
Jean-Luc MURRAY
Directeur général, MNBAQ

Annie GAUTHIER
Directrice des expositions et des partenariats internationaux, MNBAQ

Marie-Hélène AUDET
Cheffe du Service de la médiation, MNBAQ

Yasmée FAUCHER
Cheffe du Service de la muséographie, MNBAQ

Catherine GAUMOND
Cheffe du Service des collections,
MNBAQ

Design et graphisme
Marie-France GRONDIN
Designer, MNBAQ

Médiation en salle et audioguide
Jacinthe OTIS, MNBAQ

Gestion HMSG
Melissa CHIU
Directrice, HMSG

Evelyn C. HANKINS Conservatrice en chef, HMSG

Jay KAVEESHWAR
Directeur adjoint, HMSG

Al MASINO
Directeur des expositions, du design et des projets spéciaux, HMSG

Liza STRELKA
Gestionnaire de la planification des expositions et de la conservation, HMSG

Le Musée national des beaux-arts du Québec est une société d'État subventionnée par le gouvernement du Québec.

America. Entre rêves et réalités
La collection du Hirshhorn Museum and Sculpture Garden
Pavillon Pierre Lassonde
Du 9 juin au 5 septembre 2022

Cision Consulter le contenu original pour télécharger le multimédia : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2022/08/c8368.html

Dernière mise à jour : 8 juin 2022