Le 3 décembre aura lieu la Journée internationale des personnes handicapées. Cette journée souligne l’importance d’agir afin que ces personnes puissent s’épanouir dans toutes les sphères de leur vie. En matière d’accessibilité, les organisations qui offrent des services à la population jouent un rôle de premier plan, mais ce n’est pas toujours simple de savoir par où commencer.

Des mesures simples et peu coûteuses existent

Plus d’un million de Québécoises et de Québécois vivent avec une incapacité. L’accès à des services adaptés est un facteur déterminant pour leur permettre de contribuer à la société. Pourtant, que ce soit au travail, à l’école, dans les loisirs et partout ailleurs, les personnes handicapées rencontrent des obstacles.

Vous offrez des services à la population? Êtes-vous en mesure de reconnaître les obstacles rencontrés par les personnes handicapées et de trouver des solutions? Voici des idées pour vous aider, selon différents types d’incapacité.

Incapacité motrice

  • Dégagez les allées et les corridors de tout obstacle;
  • Aménagez les comptoirs à la bonne hauteur;
  • Disposez la marchandise pour qu’elle soit facilement atteignable;
  • Aménagez une salle d’attente inclusive qui prévoit des espaces pour les aides à la mobilité comme les fauteuils roulants, les ambulateurs et les chiens d’assistance.

Incapacité visuelle

  • Demandez à la personne si elle souhaite être guidée;
  • Prévoyez un espace suffisant pour qu’un chien guide puisse circuler;
  • Décrivez un endroit ou donnez une direction en utilisant des mots précis comme « à droite », « à gauche », « devant », « derrière »;
  • Maintenez l’entrée, les passages et les portes libres de tout obstacle.

Incapacité auditive

  • Privilégiez un endroit calme afin d’éliminer les bruits ambiants;
  • Assurez-vous que la personne vous regarde avant de lui parler;
  • Parlez-lui lentement et articulez davantage;
  • Adressez-vous directement à la personne même si elle est accompagnée par une ou un interprète.

Incapacité intellectuelle

  • Utilisez des phrases courtes et des mots simples;
  • Utilisez des éléments visuels pour illustrer vos propos;
  • Donnez-lui le temps d’exprimer son besoin sans l’interrompre;
  • Aidez la personne qui a de la difficulté à lire ou à écrire en lisant les informations à voix haute;
  • Simplifiez l’information ou les consignes.

Pour d’autres idées, visionnez l’autoformation Mieux accueillir les personnes handicapées Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Cette formation en ligne présente huit courtes capsules vidéo. Elles démontrent les meilleures pratiques à adopter, selon différents types d’incapacité. On y apprend comment améliorer l’accessibilité des services, des communications ou des lieux en fonction des embûches rencontrées par les personnes handicapées.

L’accessibilité pour le bénéfice de toute la communauté

Améliorer l’accessibilité des services, c’est aussi offrir une expérience conviviale à toute la clientèle. En plus des personnes handicapées, ce sont les familles, les enfants et les personnes aînées qui pourront en profiter. Par exemple :

  • Une femme qui se rend à la bibliothèque de son quartier avec une poussette ou de jeunes enfants appréciera l’installation d’ouvre-portes automatiques, de boutons-poussoirs et d’une rampe d’accès.
  • Un enfant qui utilise la toilette publique du centre communautaire sera content d’y trouver des lavabos à sa hauteur.
  • Une personne aînée qui a de la difficulté à entendre aimera que la personne qui l’accueille dans un bureau gouvernemental prenne le temps de lui parler plus lentement et qu’elle reformule, au besoin.

Mieux accueillir les personnes handicapées, ce n’est pas si compliqué

Consultez la page Web de l’Office portant sur la Journée internationale des personnes handicapées Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Vous y trouverez une panoplie d’idées pour devenir un acteur de changement et contribuer à la promotion de cette journée.

Dernière mise à jour : 1er décembre 2022