SHERBROOKE, QC, le 22 avril 2022 /CNW Telbec/ - Les gouvernements du Canada et du Québec et Investissement Québec accordent des aides financières totalisant 3 412 520 $ à Chocolat Lamontagne pour appuyer la modernisation de ses installations de Sherbrooke. Le projet, évalué à plus de 5,8 millions de dollars, permettra à l'entreprise d'augmenter sa productivité, de diversifier ses activités et de mettre en place une stratégie de commercialisation pour développer le marché américain.

La députée de Sherbrooke et secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé, Mme Élisabeth Brière, au nom de la ministre des Sports et ministre responsable de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), l'honorable Pascale St-Onge, et la députée de Saint-François, Mme Geneviève Hébert, au nom de la ministre déléguée à l'Économie, Mme Lucie Lecours, en ont fait l'annonce aujourd'hui.

Pour la réalisation de ce projet, le gouvernement du Canada verse une contribution remboursable de 1,2 million de dollars, consentie en vertu du programme Croissance économique régionale par l'innovation (CERI) de DEC.

Le gouvernement du Québec accorde pour sa part un prêt de 1,68 million de dollars, issu en parts égales du programme ESSOR et des fonds propres d'Investissement Québec, ainsi qu'une aide financière de 300 000 $ dans le cadre du volet 2 du programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité. Des contributions non remboursables de 228 520 $ complètent le financement, soit 50 000 $ provenant du programme PME en action, 50 687 $ de la Mesure de formation de la main-d'œuvre et 127 833 $ du Programme de soutien à la commercialisation et à l'exportation (PSCE).

Chocolat Lamontagne deviendra l'une des premières entreprises au Canada à utiliser un équipement automatisé d'enrobage de chocolat vaporisé pour la production de masse. Cette technologie servira à développer des produits innovants en matière de saveurs et de textures.

Citations :

« Le gouvernement du Canada a notamment pour priorité d'assurer la prospérité des collectivités. C'est pourquoi DEC appuie les petites et moyennes entreprises dans leurs efforts pour accroître leur productivité, mettre au point de nouveaux produits et améliorer leurs produits et services existants. Chocolat Lamontagne contribue grandement à la vitalité économique de l'Estrie, et le succès de son projet rejaillira sur toute la région. »

Élisabeth Brière, députée de Sherbrooke et secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé

« Depuis 1978, la famille Lamontagne et son équipe ont fait progresser leur entreprise de sorte qu'elle est aujourd'hui considérée comme l'une des plus importantes dans le secteur de la fabrication de produits de chocolat au Canada. Après le marché canadien, c'est au tour des États-Unis et du Mexique de découvrir les confiseries de l'Estrie. Chocolat Lamontagne contribue à l'économie de notre région et de tout le Québec, en plus de faire rayonner notre industrie de la transformation alimentaire. »

Geneviève Hébert, députée de Saint-François

« Aider les entreprises à croître et innover afin qu'elles puissent renforcer leur compétitivité est au cœur de nos priorités. Voilà pourquoi nous apportons notre soutien à Chocolat Lamontagne, une entreprise dont le succès fait rayonner non seulement la région de l'Estrie, mais aussi l'économie canadienne dans son ensemble. Nous sommes là pour appuyer les PME québécoises; nous les aidons à s'outiller adéquatement pour qu'ensemble nous puissions rebâtir une économie plus forte, résiliente et durable. »

L'honorable Pascale St-Onge, députée de Brome-Missisquoi, ministre des Sports et ministre responsable de DEC

« Nos entreprises doivent accélérer leur transformation numérique afin d'augmenter leur productivité. L'innovation, c'est la clé. Elle est indispensable à leur succès et à leur prospérité. En misant sur la technologie et l'automatisation, Chocolat Lamontagne sera plus concurrentielle pour conquérir de nouveaux marchés. »

Lucie Lecours, ministre déléguée à l'Économie

« Pour faire face à la concurrence internationale, les acteurs de l'industrie alimentaire québécoise doivent accroître leur compétitivité. La direction de Chocolat Lamontagne démontre qu'elle a bien compris cet enjeu en se dotant d'outils performants. L'entreprise familiale augmente ainsi sa productivité et continue à s'illustrer en offrant encore plus de confiseries de qualité. »

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches

« On le sait, la pénurie de main-d'œuvre cause des maux de tête aux entrepreneurs dans tous les secteurs d'activité et dans toutes les régions du Québec. Chocolat Lamontagne affronte avec aplomb ce défi avec un projet qui présente l'avantage de diminuer la dépendance à la main-d'œuvre tout en soutenant le développement des compétences des travailleurs. L'industrie de la transformation a besoin de plus de projets de ce genre, afin d'accroître la performance de ses entreprises. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Notre équipe régionale est fière d'avoir contribué à ce projet de croissance porteur pour le secteur manufacturier de l'Estrie. Nous sommes heureux de soutenir des entreprises comme Chocolat Lamontagne dans leur transformation et leur modernisation avec nos différents outils de financement et d'accompagnement. Investissement Québec favorise un développement économique fort, qui s'appuie sur l'innovation et les nouvelles technologies, pour un Québec plus productif et encore plus résilient dans le futur. »

Guy LeBlanc, président-directeur général d'Investissement Québec

« Sans l'aide de nos différents partenaires financiers, il aurait été difficile de réaliser ce projet d'envergure dans le contexte économique actuel. De plus, ces investissements nous permettront de consolider les emplois actuels, tout en nous donnant un avantage concurrentiel qui soutiendra notre croissance à long terme. »

Danny Lamontagne, directeur général de Chocolat Lamontagne

Faits saillants :

  • Figurant parmi les acteurs plus importants au Canada dans le domaine de la transformation et de la production de produits de chocolat, l'entreprise Chocolat Lamontagne Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. est active principalement en Amérique du Nord.
  • DEC Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. est le partenaire fédéral clé du développement économique régional au Québec. Grâce à ses douze bureaux régionaux, il accompagne les entreprises, les organismes et toutes les régions du Québec vers l'économie de demain.
  • Le programme CERI Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de DEC s'adresse aux entrepreneurs qui misent sur l'innovation pour faire croître leur entreprise et la rendre plus compétitive, de même qu'aux acteurs économiques régionaux qui contribuent à créer un environnement entrepreneurial propice à l'innovation et à une croissance pour tous, dans toutes les régions.
  • Géré par Investissement Québec au nom du gouvernement du Québec, le programme ESSOR Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. vise à appuyer, dans une perspective d'accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d'emplois et de développement durable, les projets d'investissement réalisés au Québec.
  • Le programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. vise à accroître les investissements dans ce domaine pour remédier au manque de main-d'œuvre et augmenter la compétitivité des entreprises.
  • Le programme PME en action - volet Appui à la productivité des PME Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. vise à accroître le niveau de productivité des entreprises du Québec afin de rehausser la compétitivité des entreprises et d'accélérer leur croissance. Depuis février 2022, il est remplacé par le nouveau programme ESSOR.
  • Le PSCE Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. se décline en trois volets : le renforcement de la capacité des PME à commercialiser leurs produits et services sur le marché québécois, un premier pas vers l'exportation; le renforcement de la capacité d'exportation des PME et l'accélération de leurs projets sur les marchés hors Québec; l'appui aux grandes entreprises dans la réalisation de leurs projets structurants sur les marchés internationaux.
  • Investissement Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. a pour mission de participer activement au développement économique du Québec en stimulant l'innovation dans les entreprises, l'entrepreneuriat ainsi que la croissance de l'investissement et des exportations dans toutes les régions.

Ministère de l'Économie et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

DEC sur les réseaux sociaux :

Sources :

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2022/22/c3438.html

Dernière mise à jour : 22 avril 2022