MONTRÉAL, le 22 févr. 2021 /CNW Telbec/ - En 2020, le marché du travail au Québec a subi les contrecoups de la pandémie de COVID-19 : une perte nette de 208 500 emplois a été enregistrée. Le nombre d'emplois a ainsi diminué de près de 5 % par rapport à 2019, et cette baisse a été la plus forte notée depuis 1976, soit depuis que les données sont disponibles. C'est ce qui ressort de la publication intitulée État du marché du travail au Québec - Bilan de l'année 2020 , rendue publique aujourd'hui par l'Institut de la statistique du Québec, à la suite de la diffusion par Statistique Canada des données officielles finales de l'Enquête sur la population active pour 2020. Ce bilan présente une analyse détaillée de l'évolution du marché du travail au Québec en 2020.

Le nombre de personnes en chômage s'est élevé à près de 400 000 en 2020, une augmentation importante par rapport à 2019 (+ 165 000). Quant au taux de chômage, il est passé de 5,1 % en 2019 à 8,9 % en 2020.

Les pertes d'emplois se sont surtout produites dans le secteur privé, et tant l'emploi à temps plein que celui à temps plein partiel ont reculé

Les emplois perdus en 2020 l'ont été dans le secteur privé (−178 500) et chez les travailleurs autonomes (− 30 300). Aucune variation significative de l'emploi du côté du secteur public n'a été notée. En outre, l'emploi à temps partiel (− 106 900) ainsi que l'emploi à temps plein (− 101 500) ont reculé. La baisse en pourcentage a toutefois été plus forte pour l'emploi à temps partiel (− 13,0 % c. - 2,9 %).

Par ailleurs, la baisse globale de l'emploi s'est concentrée dans l'emploi non syndiqué (− 139 800) et dans les établissements de moins de 20 employés (− 127 800).

Certains groupes ont été plus touchés que d'autres par les pertes d'emplois

Entre 2019 et 2020, les femmes sont plus nombreuses à avoir perdu leur emploi (- 113 100) que les hommes (- 95 400). Le taux de chômage de ces dernières est toutefois demeuré en moyenne inférieur à celui des hommes (8,6 % c. 9,1 %) en 2020.

Les jeunes travailleurs, âgés de 15 à 24 ans, ont, quant à eux, enregistré une perte d'environ 69 000 emplois, et leur taux de chômage a doublé entre 2019 (8,5 %) et 2020 (17,2 %). En comparaison, en 2020, le taux de chômage était de 7,3 % chez les 25-54 ans et de 8,3 % chez les 55 ans et plus.

L'emploi a diminué dans toutes les provinces canadiennes en 2020

Dans l'ensemble du Canada, près de 1 million d'emplois (− 986 400) ont été perdus en 2020, ce qui correspond à un recul du niveau d'emploi de 5,2 % par rapport à 2019. L'Alberta (− 6,6 %), la Colombie-Britannique (− 6,6 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (− 5,7 %) sont les provinces qui ont connu les baisses relatives les plus importantes.

La publication État du marché du travail au Québec - Bilan de l'année 2020 inclut également des sections sur les régions administratives du Québec, la population immigrante, les industries, la rémunération horaire et les heures de travail hebdomadaires. Elle met aussi en perspective les résultats de l'année 2020 avec les tendances observées au cours des 10 dernières années et présente des comparaisons avec la situation de l'emploi ailleurs au Canada.

L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d'intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Site Web de l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca
Compte Twitter : twitter.com/statquebec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2021/22/c0202.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 9 mars 2021