La saison estivale approche. Avec elle, les camps de jour se préparent à recevoir une ribambelle d’enfants. Le défi de recrutement pour les accueillir est grand en raison de la rareté de la main-d'œuvre. Et si embaucher des personnes handicapées faisait partie de la solution?

Les possibilités d’emploi dans les camps de jour sont vastes et diversifiées, en plus d’être disponibles partout au Québec. Que ce soit dans un camp régulier, spécialisé ou adapté, il existe une multitude de tâches qui peuvent être effectuées par des personnes handicapées. Pourquoi pas l'animation, l'accompagnement, les tâches administratives, l'entretien ou encore la cuisine? Les inclure dans le processus de recrutement leur permettra d’évoluer dans un milieu stimulant tout en enrichissant l’expérience des enfants.

Afin d’offrir un bon équilibre entre le travail et le bien-être, les camps de jour offrent souvent la possibilité d’ajuster les horaires aux besoins individuels. Ce milieu propose également un cadre de travail dynamique idéal pour l’épanouissement personnel et professionnel. C’est une belle occasion à saisir pour développer ses compétences et évoluer dans un environnement qui peut fournir un encadrement personnalisé.

La bonne personne au bon poste

C’est en reconnaissant la diversité des profils que les employeurs peuvent valoriser les forces de chacun. À travers une discussion ouverte, il est possible de trouver le poste qui correspond le mieux aux intérêts et aux compétences de l’employé. En offrant un environnement inclusif et respectueux, chaque individu peut s'épanouir pleinement dans son rôle.

Un responsable des ressources humaines a d'ailleurs saisi l’occasion de recruter un jeune ayant un trouble du spectre de l’autisme. « L’année dernière, nous avons embauché Marc qui faisait partie de notre équipe à titre d’animateur de soutien. Il a réalisé ses tâches avec la même efficacité que les autres jeunes sans incapacité. Pour lui permettre de bien effectuer son travail, le camp a mis en place quelques adaptations. Marc écoutait de la musique d'une oreille pour s'autoréguler. Il se retirait quelques fois dans la journée pour lire un livre et il travaillait 27 heures par semaine plutôt que 35. C'est bien peu lorsqu’on s'imagine que le camp aurait pu se priver d'un animateur aussi passionné, amical et intéressé! Son expérience au camp nous a apporté beaucoup, mais nous croyons également que le camp a apporté beaucoup de bonheur à Marc. S'il veut revenir cet été, il a sa place! »

L'intégration des personnes handicapées comme employées dans les camps de jour permet de mettre en valeur tous les talents. Lorsque l’environnement de travail est adapté à leurs besoins, les employeurs peuvent compter sur des personnes engagées et performantes.

Des ressources existent pour aider les employeurs qui souhaitent embaucher des personnes handicapées Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. dans leur organisation.

Bonne saison!

Dernière mise à jour : 17 mai 2024