MONTRÉAL, le 31 août 2022 /CNW Telbec/ - La CNESST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête sur l'accident du travail ayant coûté la vie à un travailleur de l'entreprise Quincaillerie Richelieu ltée, le 5 janvier 2022, dans l'arrondissement Saint-Laurent, à Montréal.

Chronologie de l'accident

Le jour de l'accident, le travailleur s'affairait à la préparation d'une commande dans un entrepôt de Quincaillerie Richelieu ltée. Au moment de l'accident, il récupérait de la marchandise entreposée au deuxième niveau d'un palettier, à l'aide d'un chariot tracteur et d'une remorque. Pour ce faire, le travailleur était debout, un pied sur la dernière marche de l'échelle du chariot tracteur et l'autre pied sur le dessus de la remorque. Alors qu'il manutentionnait de la marchandise, le travailleur a perdu l'équilibre. Il a fait une chute, et sa tête a frappé le sol. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux, mais le travailleur a refusé d'être transporté à l'hôpital. Le lendemain, il a été retrouvé sans vie dans sa résidence.

Causes de l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident :

  • Le travailleur, qui était debout sur le dessus de la remorque et la dernière marche de l'échelle fixe du chariot tracteur, a perdu l'équilibre, a fait une chute d'environ 1,5 m vers l'arrière et s'est frappé la tête au sol.
  • La méthode de travail, la formation et la supervision des travailleurs concernant l'utilisation du chariot tracteur et de sa remorque pour atteindre la marchandise entreposée au deuxième niveau du palettier étaient déficientes.

À la suite de l'accident, la CNESST a interdit à l'employeur la méthode de préparation de commandes qui consiste à se maintenir debout sur la remorque du chariot tracteur. De plus, la CNESST a exigé de l'employeur qu'il forme et informe ses travailleurs sur l'utilisation sécuritaire des chariots tracteurs et des remorques utilisés dans l'entreprise. Elle a de plus exigé que l'employeur applique les méthodes et les techniques visant à identifier, à contrôler et à éliminer le risque de chute d'un travailleur lors de l'utilisation de ces équipements et de la collecte de marchandises situées au deuxième niveau du palettier. L'employeur s'est conformé à ces exigences.

Comment éviter un tel accident

Pour prévenir les accidents liés à la collecte de marchandises entreposées au deuxième niveau d'un palettier, des solutions existent, notamment :

  • utiliser une méthode de travail sécuritaire;
  • utiliser des équipements conformes et sécuritaires pour effectuer le travail en hauteur, tel un chariot élévateur à poste de conduite élevable;
  • former et informer les travailleurs sur les méthodes de travail sécuritaires à appliquer ainsi que sur les équipements utilisés, et assurer leur supervision.

Par la loi, l'employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité physique et psychique de ses travailleurs et travailleuses. Il a également l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs et travailleuses doivent faire équipe avec l'employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l'enquête

La CNESST transmettra les conclusions de son rapport d'enquête aux associations sectorielles paritaires, à l'ensemble des gestionnaires de mutuelles de prévention ainsi qu'à l'Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction afin que leurs membres en soient informés.

Liens utiles

Rapport d'enquête : www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004343.pdf Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Photo (libre de droits) | Source : CNESST : www.cnesst.gouv.qc.ca/sites/default/files/images-communiques/2022-08/quincaillerie-richelieu.jpg Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Pour plus d'information sur l'utilisation sécuritaire d'un chariot élévateur: www.cnesst.gouv.qc.ca/fr/organisation/documentation/formulaires-publications/securite-chariots-elevateurs Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs ainsi qu'aux travailleurs et aux travailleuses une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.), Twitter (twitter.com/cnesst Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.).

Source :

Chantale Beaudoin, communicatrice régionale 


CNESST - Direction de la prévention-inspection - Rive-Nord


Téléphone : 450 753-2600, poste 2719, ou 1 800 461-4489

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2022/31/c5838.html

Dernière mise à jour : 31 août 2022