Après avoir revu les règles du Programme de coopération climatique internationale du Québec, le ministre Charette souligne ses retombées positives et annonce le lancement d'un troisième appel à projets

MADRID, le 9 déc. 2019 /CNW Telbec/ - Des mécanismes de financement climatique innovants peuvent accélérer la transition des pays en développement vers un avenir sobre en carbone et résilient aux changements climatiques, tout en bénéficiant à l'ensemble de la communauté internationale. C'est le message qu'a lancé ce lundi le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, invité à prononcer une allocution dans le cadre d'un événement organisé par l'Organisation des Nations Unies (ONU) pour promouvoir les lauréats du Prix de l'action climatique mondiale. Rappelons que le 26 septembre dernier, l'ONU a décerné ce prix au Programme de coopération climatique internationale (PCCI) du Québec, dans la catégorie « Financement pour des investissements respectueux du climat ».

Le ministre Charette a expliqué les bénéfices qu'il s'attend d'obtenir des projets financés par le PCCI, dont il vient de revoir les règles. En favorisant les partenariats innovants d'entreprises, d'organismes de coopération internationale et d'instituts de recherche du Québec avec des acteurs locaux de pays en développement, le Programme répond aux besoins et aux priorités des populations locales, tout en favorisant une croissance économique plus résiliente et plus sobre en carbone. Pour les acteurs québécois, les projets représentent autant d'occasions de mettre en valeur leur expertise, de la développer et de s'ouvrir aux marchés mondiaux.

Québec lance un troisième appel à projets

Le ministre a profité de cette tribune internationale pour donner le coup d'envoi d'un troisième appel à projets, invitant les entreprises et les organisations québécoises intéressées à soumettre leur projet d'ici le 28 février 2020.

À ce jour, le Programme a permis de soutenir 23 projets de transfert technologique et de renforcement des capacités dans treize pays francophones d'Afrique et des Antilles.

Citation :

« Le Québec jouit d'une économie forte, diversifiée et riche en ressources. Nos centres de recherche, nos organisations de coopération internationale et nos entreprises de technologies propres ont maintes fois démontré leur efficacité et leur capacité d'innover. Le Programme de coopération climatique internationale, tel que revu, donne l'occasion de mettre en valeur le savoir-faire du Québec au profit de ceux qui en ont grandement besoin. C'est un partenariat gagnant-gagnant. »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Lien connexe :

Twitter
Facebook

 

Source :

Information :



Louis-Julien Dufresne

Relations avec les médias

Attaché de presse

Ministère de l'Environnement

Cabinet du ministre

et de la Lutte contre les changements climatiques

de l'Environnement et de la Lutte

Tél. : 418 521-3991

contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911



 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2019/09/c6665.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 9 décembre 2019