SAINT-SÉBASTIEN, QC, le 27 août 2020 /CNW Telbec/ - Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. François Bonnardel, et la ministre déléguée à l'Éducation, ministre responsable de la Condition féminine et députée de Brome-Missisquoi, Mme Isabelle Charest, annoncent le début des travaux de la phase III du projet de construction de l'autoroute 35.

La réalisation de ce nouveau tronçon entre Saint-Sébastien et Saint-Armand représente un investissement de 222,9 M$, incluant une contribution financière de plus de 82 M$ du gouvernement fédéral.

Le prolongement de l'autoroute 35 permettra d'améliorer la mobilité des personnes et des marchandises tout en augmentant la sécurité routière et la qualité de vie des riverains de la route 133.

Citations

« Je suis très heureuse de cette nouvelle étape du projet de l'autoroute 35. En plus de créer de l'emploi à court terme, les travaux visant son prolongement contribueront au développement économique de toute la région. La réalisation de la phase III aura des répercussions positives autant pour les citoyennes et citoyens de ce secteur que pour les échanges commerciaux et touristiques au Québec. Grâce au plan d'infrastructure du Canada, notre gouvernement investit dans des milliers de projets partout au pays et permet de bâtir des collectivités plus fortes. »

Lyne Bessette, députée de Brome-Missisquoi, au nom de l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités

« La réalisation de cette avant-dernière phase du projet de l'autoroute 35 est une étape de plus vers la finalisation de ce lien économique essentiel de près de 500 km entre Montréal et Boston. Une fois terminé, ce corridor facilitera les déplacements des citoyennes et citoyens, le transport des marchandises, les échanges commerciaux et le tourisme au Québec. Ce sont tous les Québécois et les Québécoises qui en profiteront. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie

« Je me réjouis du début des travaux de la phase III. Le prolongement de l'autoroute 35 permettra de sécuriser les déplacements sur la route 133 en réorientant le trafic lourd vers une route plus adaptée. Je suis convaincue que cela sera bénéfique au quotidien pour les résidentes et résidents du secteur, qui verront la circulation de transit diminuer. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation, ministre responsable de la Condition féminine et députée de Brome-Missisquoi

« Il s'agit d'une excellente nouvelle. Attendu depuis de nombreuses années, le prolongement de l'autoroute 35 représente un gain important pour le développement socio-économique de la Montérégie. Ce projet sera profitable pour les citoyennes et citoyens et pour les nombreuses entreprises de la région. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice, ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Protection des renseignements personnels, ministre responsable de la Laïcité et de la Réforme parlementaire, ministre responsable de la Langue française et ministre responsable de la région de la Montérégie

Faits saillants

  • La phase III de l'autoroute 35 se situe entre la route 133, à Saint-Sébastien, et l'intersection de la route 133, du chemin Champlain et du chemin du Moulin, à Saint-Armand, ce qui correspond à un tronçon de 8,9 km.
  • Les travaux à réaliser comprennent :
    • la construction d'un pont d'étagement au-dessus de la route 202, à Pike River;
    • la construction d'un pont au-dessus de la rivière aux Brochets, à Pike River;
    • la construction d'un échangeur à la jonction de l'autoroute 35, du chemin Champlain et de la route 133, à Saint-Armand;
    • la construction d'un carrefour giratoire à l'intersection de la route 133 et des chemins Champlain et du Moulin, à Saint-Armand. 
  • Vu l'ampleur des travaux, la phase III a été séparée en deux lots. Les travaux du premier lot débutent dès maintenant, tandis que l'appel d'offres pour le second lot devrait être lancé au printemps 2021.
  • La mise en service de la phase III est prévue à l'automne 2023.
  • La phase IV du projet, entre Saint-Amand et la frontière américaine, est inscrite dans la catégorie « en planification » au Plan québécois des infrastructures 2020-2030. Le gouvernement du Canada s'est engagé à investir 13 M$ dans le cadre du Fonds sur l'infrastructure frontalière.
  • Le gouvernement du Québec a investi environ 200 M$ pour les phases I et II, et le gouvernement du Canada a investi 44 M$.

Liens connexes

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2020/27/c3388.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 9 mars 2021