MONTRÉAL, le 28 août 2018 /CNW Telbec/ - Après avoir convoqué la Société de transport de Montréal et le syndicat représentant les employés d'entretien, le Tribunal administratif du travail a été saisi d'une demande de l'employeur pour suspendre la convocation à une conciliation et à une audience.

L'employeur souhaite suivre l'évolution de la situation concernant l'acceptation par des salariés de faire des heures supplémentaires à la suite de discussions avec le syndicat.

Le Tribunal a reçu une demande d'intervention de la Société de transport de Montréal (STM) qui alléguait que depuis le 21 août, il y aurait un refus concerté, de la part d'employés du secteur de l'entretien, d'effectuer des heures supplémentaires. Ces moyens de pression empêcheraient la STM de fournir les services habituels de transport par autobus et par métro, privant ainsi la population du service auquel elle a droit.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2018/28/c1151.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 28 août 2018