QUÉBEC, le 1er déc. 2020 /CNW Telbec/ - La présidente de la Commission de la culture et de l'éducation, Mme Lise Thériault, a déposé, aujourd'hui à l'Assemblée nationale, le rapport unanime de la Commission dans le cadre de son mandat d'initiative portant sur l'avenir des médias d'information.

Les observations et recommandations de la Commission sont regroupées selon cinq thèmes : le financement des entreprises et des organismes de presse, la viabilité des modèles d'affaires à l'ère du numérique, la présence régionale et la valorisation du rôle local de l'information, l'indépendance des médias d'information et le droit du public à l'information.

Des membres de la Commission et du comité directeur élargi mandaté pour préparer le rapport se sont exprimés sur le sujet.

« Au cours des dernières années, les médias ont envoyé de nombreux signaux aux précédents gouvernements sur l'importance de trouver des solutions concrètes. C'est avec beaucoup de fierté que nous constatons le fruit de notre demande de mandat d'initiative. Nous croyons que les citoyens méritent des médias et de l'information de qualité, et ce, dans toutes les régions du Québec. Jamais un rapport de l'Assemblée nationale n'avait été aussi important et aussi costaud concernant l'avenir des médias. », ont déclaré Mme Nancy Guillemette et MM. Louis Lemieux et Samuel Poulin.

« Ce rapport est le résultat d'un travail de longue haleine de tous les partis et je remercie mes collègues. De nombreux groupes ont également témoigné de l'ampleur de la crise médiatique, tant dans les grands centres qu'en région. Le rapport contient 20 recommandations et 10 observations et le gouvernement a tout en mains pour agir dès maintenant. J'aurais souhaité que la Commission retienne certaines actions afin que le gouvernement du Québec encadre et régisse les géants du web. C'est une occasion ratée de faire payer les milliardaires de la Californie et de rétablir l'équité qui est nécessaire à la survie de nos médias. », a ajouté Mme Isabelle Melançon.

« L'avenir de nos médias se joue maintenant. Ce rapport apporte quelques solutions à cette crise majeure et je remercie mes collègues députés pour le travail accompli. Il nous reste encore beaucoup à faire pour nous assurer d'avoir un écosystème médiatique diversifié et en santé. », a poursuivi Mme Catherine Dorion.

« Ce rapport sur l'avenir des médias c'est le travail de tous les partis ensemble, d'une seule équipe. Il y a vingt recommandations fortes et notamment des revendications sérieuses auprès du gouvernement fédéral pour améliorer la situation de nos médias et pour donner à tous les Québécois.es une information accessible et de la qualité. On veut montrer qu'au Québec on a ce souci de faire vivre nos médias en région et nos médias communautaires, parce qu'ils sont la base de notre démocratie. On est fiers de ce qu'on dépose aujourd'hui, mais des gestes concrets devront suivre. », a conclu M. Harold LeBel.

Rappelons que pour mener à terme ses travaux, la Commission a reçu 87 mémoires et entendu plus de 50 intervenants, tous acteurs ou observateurs des médias, que ce soit de la presse écrite, de la radio, de la télévision ou du numérique.

Pour plus d'information ou pour lire le rapport, veuillez consulter la page du mandat de la Commission dans le site Internet de l'Assemblée nationale du Québec dans la section « Travaux parlementaires ».

Source et renseignements :

Olivier Champagne
Secrétaire de la Commission de la culture et de l'éducation
Assemblée nationale du Québec
Téléphone : 418 643-2722
Courriel : cce@assnat.qc.ca

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2020/01/c0839.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 9 mars 2021