QUÉBEC, le 14 juin 2021 /CNW Telbec/ - Afin de favoriser la sécurité des victimes de violence conjugale et d'améliorer l'évaluation des situations à haut risque de danger ou d'homicide, le Secrétariat à la condition féminine lance un nouvel appel de projets pour le développement de cellules d'intervention rapide, dont la période de dépôt prendra fin le 9 août 2021. La ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, en a fait l'annonce aujourd'hui.

À ce titre, l'appel de projets vise deux objectifs :

  • développer des cellules d'intervention rapide servant à assurer un filet de sécurité autour des victimes de violence conjugale, de leurs enfants et de leur conjoint ou ex-conjoint, et ce, afin de prévenir les homicides conjugaux;
  • assurer la formation, la concertation et le travail des intervenantes et intervenants visant à prévenir des homicides conjugaux.

L'appel de projets est financé dans le cadre du Plan d'action spécifique pour prévenir les situations de violence conjugale à haut risque de dangerosité et accroître la sécurité des victimes 2020-2025, lancé en décembre 2020, et à l'aide des sommes de 222,9 millions de dollars annoncées en avril dernier par le gouvernement du Québec pour lutter contre la violence conjugale et les féminicides. Le montant total de la mesure s'élève à 14,1 millions de dollars.

Citations :

« La sécurité des femmes est au cœur de mes préoccupations en tant que ministre responsable de la Condition féminine. Je suis très fière de lancer ce nouvel appel de projets qui permettra de soutenir la mise en place de cellules d'intervention rapide à travers l'ensemble des régions du Québec, en plus de celles qui existent déjà. Étant donné la complexité de la problématique de la violence conjugale, on doit mobiliser tous les intervenants impliqués pour agir efficacement. Il est important pour notre gouvernement de s'assurer que les actions en matière de violence conjugale soient concertées, répondent aux besoins sur le terrain et portent des fruits rapidement. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« La violence conjugale est un phénomène intolérable qui demande l'engagement de tous, des politiciens aux citoyens. La crise des féminicides qui touche le Québec depuis le début de l'année a demandé des actions rapides, fortes et ciblées de la part de votre gouvernement. Les cellules d'intervention rapide sont efficaces et innovantes, et sont destinées à mieux outiller nos communautés pour qu'elles interviennent et accompagnent les victimes. Qu'importe sa forme, la violence, c'est non. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

Faits saillants :

  • La durée des projets peut être de un à trois ans.
  • Montant maximal annuel admissible par projet : 70 000 $.
  • La date limite pour participer à l'appel de projets est le lundi 9 août 2021 à 23 h 59.
  • Plus d'un projet peut être déposé pour une même région. Il faut cependant que les projets soient complémentaires, c'est-à-dire qu'ils ne doivent pas servir le même territoire.
  • Les organismes admissibles à cet appel de projets sont :
    • les organismes à but non lucratif immatriculés au Registraire des entreprises du Québec (REQ), ayant déposé une déclaration annuelle au REQ;
    • les communautés autochtones qui, à défaut d'être légalement constituées en organismes, sont parrainées par un organisme répondant aux critères formulés ci-dessus ou par un conseil de bande par lequel va transiter la subvention accordée ainsi que le prévoit une entente conjointe, participant à l'une des cellules d'intervention rapide ci-dessus et qui agissent à titre de mandataires pour l'une de celles-ci;
    • les municipalités régionales de comté (MRC) et les municipalités du Québec participant à l'une des cellules d'intervention rapide ci-dessus et qui agissent à titre de mandataires pour l'une de celles-ci;
    • les organisations du réseau de la santé et des services sociaux du Québec participant à l'une des cellules d'intervention rapide ci-dessus et qui agissent à titre de mandataires pour l'une de celles-ci.

Liens connexes :

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2021/14/c6530.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 14 juin 2021