QUÉBEC, le 15 août 2022 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ainsi que le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, se sont rendus le 12 août dernier au Nunavik afin de rencontrer les autorités locales de santé pour aborder la situation du manque de personnel de santé dans sept communautés de la région, qui pose un défi important d'accès aux services.

Au cours de cette visite, les deux ministres ont rencontré l'équipe de la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik (RRSSSN), et notamment sa directrice générale par intérim, Jennifer Munick-Watkins, afin de tracer un portrait de la situation depuis les dernières semaines. De plus, des discussions constructives ont eu lieu avec la directrice générale par intérim du Centre de santé Inuulitisivik (CSI), madame Claude Bérubé, afin d'aborder les enjeux actuels et les changements à apporter en vue de favoriser une meilleure gestion de la situation. Ces échanges ont également permis la tenue d'une rencontre avec la directrice des services infirmiers, suivie d'une visite de l'installation. Certains membres du personnel de l'établissement ainsi que des représentants syndicaux locaux ont aussi été rencontrés afin de comprendre la réalité vécue sur le terrain et les enjeux quotidiens. 

La visite s'est terminée par un bilan des discussions de la journée, en compagnie des différents intervenants concernés ainsi que de l'établissement de pistes de solution pour contribuer à réduire la problématique de pénurie de logements dans la région.

Les ministres tiennent à souligner que la situation est prise très au sérieux, en raison de l'ampleur des difficultés qu'elle présente pour le réseau de santé local et pour les communautés touchées. Nous avons agi rapidement pour mobiliser nos équipes en soutien à l'établissement en vue d'apporter des solutions rapides qui viendront pallier les difficultés d'accès aux services pour les communautés affectées, avec l'appui fourni par la Croix-Rouge. Certains progrès ont d'ailleurs été observés sur le terrain dans les derniers jours.

Ceci dit, aucun risque ne doit être pris, et c'est pourquoi un plan de contingence a été élaboré de manière urgente, de même que la formation d'une cellule de crise pour faciliter la communication entre les différentes parties impliquées et pour assurer la résolution rapide des difficultés rencontrées. Les ministres rappellent que plusieurs actions ont déjà été déployées, notamment l'envoi d'ambulanciers, un appel à des ressources médicales du sud de la province et d'autres provinces et territoires, et ils espèrent que ces mesures permettront de stabiliser la situation d'ici peu.

Il est à noter qu'une entente est en voie d'être conclue entre le Centre de santé Inuulitisivik  et la Croix-Rouge pour apporter une aide sur le terrain, en vue d'offrir un soutien médical complémentaire dans les meilleurs délais. À court terme, cette entente a le potentiel de mobiliser sept infirmières, ce qui améliorerait rapidement l'accès aux services pour ces communautés.

Citations :

« Cette situation préoccupante est au cœur de nos priorités en ce moment. Avec mon collègue Ian Lafrenière, nous avons rapidement été sur le terrain pour parler aux gens concernés, et je tiens à remercier toutes les personnes qui sont sur place pour prêter main-forte. Je réitère que nous avons agi rapidement pour mobiliser nos équipes et soutenir l'établissement, mais il demeure que les communautés sont grandement affectées actuellement, et que nous devons continuer le travail à moyen et à long terme pour que l'accès aux services de santé soit grandement amélioré. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Les enjeux actuels d'accès aux services de santé dans la région sont majeurs. C'est pourquoi il est important que l'on trouve ensemble les bonnes solutions adaptées à la réalité du Nunavik et qui répondront aux besoins des Nunavimmiut. Les autorités locales peuvent compter sur notre entière collaboration. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

« La situation particulière que nous traversons ici depuis quelques semaines au Nunavik est hautement critique. Je me réjouis d'avoir pu en parler aujourd'hui avec les ministres Dubé et Lafrenière, en vue de trouver ensemble des pistes solutions pérennes, de concert avec l'ensemble du milieu de la santé, dans un esprit de solidarité et d'équité pour les membres des communautés du Nunavik. »

Jennifer Munick-Watkins, directrice générale par intérim de la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik

« Que M. Dubé ait pu voir notre réalité sous ses yeux et discuter avec notre personnel, ça n'a pas de prix. Ce que nous cherchons, ce sont quelques personnes capables de donner des services, autant en soins infirmiers que dans le secteur psychosocial, qui peuvent venir travailler aux côtés des équipes qui sont déjà là. Nos besoins ne sont pas grands, mais extrêmement difficiles à combler. »

Claude Bérubé, directrice générale par intérim du Centre de santé Inuulitisivik

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2022/15/c0864.html

Dernière mise à jour : 15 août 2022