QUÉBEC, le 18 nov. 2021 /CNW Telbec/ - La ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Mme Diane Lebouthillier, au nom de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Mme Joyce Murray, et le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, accompagnés du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Jonatan Julien, annoncent des investissements conjoints de 1 279 660 $ pour le financement de six projets innovants de l'industrie gaspésienne des pêches et de l'aquaculture commerciales. De cette somme, la contribution du gouvernement du Canada s'élève à 895 761 $, tandis que le gouvernement du Québec assume une part de 383 899 $. Cette participation entraînera un investissement total de 2 379 464 $.

Cette somme provient du Fonds des pêches du Québec (FPQ). Ce programme conjoint doté d'un budget de 42,8 millions de dollars sur cinq ans, soit de 2019-2020 à 2023-2024, est financé à 70 % par le gouvernement du Canada et à 30 % par le gouvernement du Québec. Les projets retenus visent la productivité, la compétitivité, la durabilité et l'adaptation aux conditions environnementales imprévisibles et changeantes de l'industrie des pêches et de l'aquaculture québécoise.

La ministre Lebouthillier et le ministre Lamontagne dressent un bilan plus que positif du FPQ depuis son annonce en décembre 2018 et sa mise en œuvre en avril 2019. Au cours de cette période, le Fonds a reçu plus d'une centaine de demandes officielles pour le financement de projets. De cette centaine de demandes, les gouvernements ont approuvé 59 projets pour un investissement de plus de 21 M$. De plus, près de 40 projets sont présentement en analyse et pourraient faire l'objet d'investissements supplémentaires.

Citations

« La protection et l'amélioration de la santé de nos océans devraient être importantes pour tous les Canadiens, en particulier ceux qui gagnent leur vie dans le secteur du poisson et des fruits de mer. Grâce à des investissements dans de nouvelles technologies des entreprises, comme celles-ci, sont de plus en plus en mesure d'améliorer leurs opérations tout en réduisant au minimum leurs effets sur l'environnement. »

L'honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Je suis fier que notre gouvernement contribue au développement du secteur des pêches en participant activement au Fonds des pêches du Québec, un programme que nous avons lancé il y a trois ans. Le secteur des pêches et de l'aquaculture commerciales évolue dans un environnement d'affaires hautement compétitif, autant sur le marché intérieur que sur les marchés d'exportation. De plus, ses résultats dépendent des conditions environnementales, imprévisibles et changeantes. Pour demeurer performantes, les entreprises doivent innover, tant pour s'adapter aux besoins des consommateurs qu'aux exigences des marchés et de la société. Les projets que nous finançons aujourd'hui faciliteront le travail des pêcheurs tout en favorisant la durabilité des activités de pêche à long terme. Je tiens aussi à mentionner qu'ils témoignent d'une collaboration fructueuse entre le Québec, le Canada et les acteurs de l'industrie. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches

« Je suis fière que la collaboration entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada contribue à l'innovation, à la transformation, à la protection et à la durabilité du secteur du poisson et des fruits de mer au Québec de même qu'à la croissance d'entreprises gaspésiennes ». 

L'honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national et députée de Gaspésie--Les Îles-de-la-Madeleine

« Près de trois ans après le lancement du Fonds des pêches, nous constatons à quel point c'est un outil important pour le développement de l'économie de la Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine et de toutes les régions côtières du Québec. Les projets annoncés aujourd'hui vont permettre à plusieurs entreprises de la région de demeurer compétitives dans un environnement où on ne peut se permettre d'accuser un retard. »

M. Jonatan Julien, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Faits saillants

Les six projets retenus (voir Annexe 1)

  • Avec une aide de 371 563 $, le centre de recherche Merinov développera des cages pourvues d'appâts lumineux pour la capture du flétan du Groenland. Cet engin de pêche de nouvelle génération minimise les impacts environnementaux et réduit les prises accidentelles ainsi que la pression sur les populations fourragères utilisées comme appâts.

  • L'entreprise de M. Yan Bourdages (9182-7683 Québec inc.) réalisera deux projets :
    • Le premier obtient 90 389 $ pour implanter un système de monitorage Simrad* sur le bateau de pêche à la crevette Meridian 66.
    • Le second récolte 99 999 $ pour l'installation d'un système de monitorage Marport M5* sur le bateau de pêche à la crevette Amélie Zoé II.

  • Pêcheries Desbois et Filles inc. touche 99 999 $ en vue d'implanter un système de monitorage Marport M5* sur le bateau de pêche à la crevette Le Royale III.

  • Du côté de Pêcheries Mario B. inc., une somme de 96 544 $ servira à munir le bateau de pêche à la crevette Mario B. 1 d'un système de monitorage Simrad Trawl Eye*.

    * Notons que les systèmes Simrad et Marport sont des échosondeurs avec hydrophone qui améliorent l'efficacité de la pêche et sa durabilité environnementale en évitant le contact du chalut avec le fond marin.

  • À l'aide d'une contribution de 521 166 $, le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie inc. pourra se conformer aux nouvelles exigences de Pêches et Océans Canada en créant un nouveau journal de bord électronique, le JOBEL national, pour la déclaration des captures des pêcheries stratégiques au Canada.

    Bilan du FPQ (du 24 avril 2019 au 15 octobre 2021)

  • Les 125 demandes reçues durant cette période se répartissent comme suit :
    • 59 projets approuvés, pour une valeur de 9 196 092 $;
    • 15 projets en processus d'approbation ministérielle, pour une valeur totale de 2 464 845 $;
    • 27 projets non admissibles (dont 8 qui ont été retirés par le promoteur);
    • 24 projets en cours d'analyse ou en attente d'informations du bénéficiaire.

  • L'investissement total généré par les 59 projets approuvés s'élève à 20 458 685 $.

Lien connexe

Fonds des pêches du Québec : www.fondspechesquebec.ca

Annexe 1

Ventilation détaillée du financement des projets retenus

Nom du requérant

Coût total
du projet
($)

Subvention du FPQ (en $)

Total

Canada

Québec

Merinov

527 395

371 563

260 094

111 469

9182-7683 Québec inc. (Yan Bourdages)

100 432

90 389

63 272

27 117

9182-7683 Québec inc. (Yan Bourdages)

113 369

99 999

69 999

30 000

Pêcheries Desbois et Filles inc.

111 975

99 999

69 999

30 000

Pêcheries Mario B. inc.

107 271

96 544

67 581

28 963

Le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie inc.

1 419 022

521 166

364 816

156 350

Totaux

2 379 464

1 279 660

895 761

383 899

 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2021/18/c8867.html

Dernière mise à jour : 18 novembre 2021