QUÉBEC, le 26 nov. 2021 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la conclusion du Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec, le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, a fait état des nombreuses mesures prévues pour augmenter l'implication des Premières Nations et des Inuits dans la relance économique et favoriser la croissance durable au sein de leurs milieux de vie. Le ministre a pris la parole au nom de Mme Lucie Lecours, M. Jean Boulet, Mme Sonia Lebel et M. Eric Girard et Mme Andrée Laforest respectivement responsables de l'économie, du travail, du Secrétariat du Conseil du trésor et des finances des affaires municipales et de l'habitation et a présenté un tableau global des interventions qui seront mises en branle rapidement par les différents ministères participants afin d'atteindre les divers objectifs gouvernementaux concernant l'essor et l'autonomie des communautés autochtones.

L'économie

Les mesures élaborées par le ministère de l'Économie et de l'Innovation visent à stimuler l'entrepreneuriat au sein des communautés autochtones et à faciliter leur développement économique et celui de tout le Québec.

  • Le Ministère souhaite financer l'embauche de deux ressources au sein de la Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) :
    • la première facilitera le développement d'un parcours de compétences adapté aux conseillers en développement économique dans les communautés;
    • la seconde fera le pont entre les donneurs d'ouvrage privés et publics et les entreprises sur le terrain. Cette ressource mobilisera ainsi les acteurs concernés et élaborera des activités pertinentes pour le milieu.
  • Les entreprises autochtones pourront bénéficier de certaines initiatives déjà lancées ou à venir dans le cadre de l'offensive de transformation numérique. C'est le cas des entreprises d'économie sociale autochtones et du projet du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité permettant de sensibiliser, de former et d'accompagner les entreprises collectives dans leur processus de transformation numérique.

Les finances

En ce qui concerne les finances, le gouvernement cherche principalement à faire face à l'augmentation du coût de la vie, à contrer la rareté de la main-d'œuvre, à soutenir les familles et les communautés et à poursuivre les efforts pour renforcer le système de santé. Pour ce faire, il est notamment prévu de :

  • d'accroître la main-d'œuvre dans le secteur de la construction, notamment en favorisant l'embauche de travailleurs autochtones;
  • de bonifier le financement de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse pour lui permettre d'intervenir davantage en région, notamment auprès des communautés autochtones, et de traiter plus rapidement les plaintes.

Le travail

Le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale accordera un soutien financier de 3,2 millions de dollars à la Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec (CDRHPNQ) pour favoriser l'intégration en emploi des membres des Premières Nations. La Commission embauchera 15 agents de liaison et 2 coordonnateurs afin de jumeler la main-d'œuvre disponible issue des Premières Nations aux entreprises qui ont besoin de travailleurs.

Ces agents, choisis par les autorités autochtones, complèteront l'offre gouvernementale actuelle et soutiendront la mise en œuvre des objectifs poursuivis par la Stratégie ministérielle pour l'intégration professionnelle des Premières Nations et des Inuits, qui comprennent la valorisation et le développement de la main-d'œuvre autochtone sur le marché du travail.

Le Secrétariat du Conseil du trésor

Le Secrétariat du Conseil du trésor entend trouver des solutions qui permettront de faire évoluer les règles en matière de marchés publics et qui auront des retombées positives pour les entreprises autochtones.

L'État souhaite pouvoir donner l'exemple en priorisant, dans le respect des accords de libéralisation des marchés publics, les acquisitions de biens, de services et de travaux de construction québécois.

Par ailleurs, le gouvernement souhaite également procéder à des modifications législatives visant à offrir de nouvelles possibilités aux organismes publics et de nouvelles occasions d'affaires aux entreprises. Ces changements pourraient, notamment, favoriser l'accès aux marchés publics pour les entreprises autochtones.

Citations :

« Le Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec marquera un moment décisif dans l'histoire des relations entre notre nation et les nations autochtones. Le gouvernement du Québec est à présent pleinement disposé à inclure les communautés autochtones dans l'ensemble de ses grands projets économiques, ce qui ne peut que créer davantage de bénéfices pour tous les citoyens du Québec. J'ai espoir qu'ensemble nous mettrons en marche une relance spectaculaire qui éclipsera bientôt les épreuves pandémiques et solidifiera la place du Québec sur l'échiquier économique mondial. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

« Nous croyons que des mesures annoncées dans la mise à jour budgétaire que j'ai présentée hier permettront de répondre à certaines préoccupations des communautés autochtones. À la lumière des discussions des deux derniers jours, je suis plus convaincu que jamais du rôle important des Premières Nations dans le développement économique du Québec. »

Éric Girard, ministre des Finances

« Notre gouvernement présentera bientôt une nouvelle approche en matière de marchés publics, qui fera davantage de place à l'achat local. Cette série d'actions visera à rendre les marchés publics plus accessibles aux entreprises d'ici. Cela entraînera également une multiplication des possibilités économiques pour les entreprises autochtones. Des annonces en ce sens seront faites très prochainement. J'ai très hâte de pouvoir vous en dire davantage! »

Sonia LeBel, ministre responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor

« Le Québec a besoin de l'apport des entrepreneurs autochtones, de leur savoir-faire et de leurs idées pour développer son économie. On doit mettre en place des moyens qui répondent à leurs besoins et qui les amèneront à développer et à mener à bien leurs projets. Je salue la concertation du milieu pour le développement économique des peuples autochtones. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional

« L'annonce d'aujourd'hui vise non seulement à fournir des services d'employabilité aux individus et aux entreprises autochtones, mais aussi à consolider le partenariat que le Ministère a développé avec les communautés autochtones. D'autre part, ce projet renvoie aux appels à l'action du rapport de la Commission Viens déposé en septembre 2019, recommandant de fournir à la clientèle autochtone un accès aux services du gouvernement du Québec en créant des points de relais entre les communautés et les services publics québécois. C'est ce que notre gouvernement fait en donnant une suite à cette recommandation. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale

« Ces mesures démontrent une volonté claire de la part de notre gouvernement de travailler de façon constructive et respectueuse avec les peuples autochtones pour trouver des solutions qui nous permettent de développer l'économie québécoise ensemble. Je suis convaincue qu'elles généreront des retombées intéressantes au sein des communautés autochtones et de tout le Québec. »

Lucie Lecours, ministre déléguée à l'Économie

« Les milieux de vie sont au cœur de notre vitalité, de notre santé et de notre identité. En tant que ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, j'ai l'intention de continuer à collaborer avec les communautés autochtones pour que nos milieux de vie soient adaptés à chacune de nos réalités. Il faut rendre notre Québec plus vert, plus sain et plus prospère, puis c'est ensemble que nous y arriverons. Le Grand Cercle des Autochtones et du Québec aura été constructif et nos échanges continueront de guider nos actions. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2021/26/c8489.html

Dernière mise à jour : 26 novembre 2021