TROIS-RIVIÈRES, QC, le 15 févr. 2021 /CNW Telbec/ - Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. François Bonnardel, et le député de Nicolet-Bécancour et adjoint parlementaire du premier ministre (volets projet Saint-Laurent et zones d'innovation), M. Donald Martel, soulignent qu'avec le lancement d'importants appels d'offres, le projet de doublement de l'autoroute 55 poursuit rapidement sa progression.

Dès aujourd'hui, un appel d'offres de services professionnels pour la réalisation de la conception et des plans et devis de la configuration de la route et des structures sera lancé. Suivront, dans les prochaines semaines, des appels d'offres pour la réalisation des études de caractérisation écologique et archéologique requises dans le cadre du projet.

Citations

« Le lancement d'appels d'offres tôt en 2021 démontre bien la priorité accordée à ce projet d'importance pour les citoyennes et les citoyens du Centre-du-Québec et de la Mauricie. Ce projet est inscrit à la Loi concernant l'accélération de certains projets d'infrastructure, et nous déployons tous les efforts afin de commencer les travaux en 2022. Il s'agit d'une étape importante qui, à terme, permettra aux usagers de circuler sur une route plus sécuritaire. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie

« Je constate que le dossier avance rondement, et c'est une excellente nouvelle pour nos régions. Cela démontre bien la volonté d'amorcer les travaux le plus rapidement possible. Chaque étape franchie nous rapproche de la première pelletée de terre sur le terrain. »

Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour et adjoint parlementaire du premier ministre (volets projet Saint-Laurent et zones d'innovation)

Faits saillants

  • Le projet a pour objectifs d'accroître la sécurité des usagers de la route, d'augmenter la fluidité de la circulation sur le tronçon ciblé et d'améliorer l'infrastructure de l'autoroute 55.
  • Le projet d'amélioration de l'autoroute 55 entre Bécancour et Sainte-Eulalie consiste à doubler les voies sur 27,1 kilomètres, à ajouter une séparation physique entre les deux directions et à réaménager les quatre intersections à niveau situées sur ce tronçon.
  • L'avant-projet préliminaire est en voie d'être finalisé. Cette phase de préparation d'un projet routier comporte notamment les étapes suivantes :
    • identifier les caractéristiques de la route et des intersections à réaménager;
    • réaliser les études géotechniques;
    • réaliser les relevés d'arpentage;
    • commencer l'évaluation des besoins en acquisition;
    • évaluer et intégrer les considérations environnementales et agricoles.
  • Les études de caractérisation écologique et archéologique ont pour objectif de vérifier la présence de zones ou d'éléments nécessitant une attention particulière d'un point de vue environnemental ou historique. Le cas échéant, des mesures adéquates pourraient être mises en place, si cela est nécessaire.
  • Le projet est inscrit à la Loi concernant l'accélération de certains projets d'infrastructure.
  • Le projet est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d'infrastructure publique, un processus qui détermine et encadre les mesures requises pour assurer la gestion rigoureuse des projets d'envergure.

Lien connexe

Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2021/15/c7147.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 9 mars 2021