QUÉBEC, le 30 sept. 2021 /CNW Telbec/ - Le premier ministre, M. François Legault, a profité, aujourd'hui, de sa présence à l'ouverture du Congrès de la Fédération québécoise des municipalités pour réitérer sa volonté de placer les régions au cœur la nouvelle économie du Québec, notamment en favorisant l'innovation et la création d'emplois payants. Il a d'ailleurs indiqué que l'État montrera l'exemple en transférant des milliers d'emplois de la fonction publique québécoise en région au cours des prochaines années.

Le premier ministre a rappelé que le Québec est l'un des endroits, au Canada, qui a le plus soutenu ses entreprises pendant la pandémie, notamment grâce à l'excellente collaboration entre le gouvernement et les municipalités. Près de 400 millions de dollars ont en effet été versés afin d'aider plus de 11 700 entreprises à traverser cette tempête. Le gouvernement du Québec souhaite maintenant prendre les devants et construire, avec les régions et les acteurs du monde municipal, une véritable nouvelle économie qui lui permettra de rattraper son écart de richesse avec l'Ontario en créant plus d'emplois payants, partout sur le territoire.

« On ne veut pas seulement revenir où on était il y a deux ans. Avec la pandémie, les changements se sont accélérés. On doit donc bâtir une nouvelle économie avec plus d'emplois payants. Et on veut que nos régions soient au cœur de ces changements », a expliqué le premier ministre.

Cette nouvelle économie sera plus verte. Le Québec doit devenir un pôle d'expertise mondiale en électrification, qui s'appuiera sur les initiatives, les compétences et les richesses propres à chacune des régions, sans miser seulement sur celles des grands centres. Plusieurs entreprises innovantes font en effet le choix de s'installer en région, notamment pour la qualité de vie, et le gouvernement entend soutenir l'implantation de ces projets.

Consommer les produits du Québec
L'autonomie alimentaire est un levier essentiel pour stimuler la croissance économique des régions. Actuellement, seulement la moitié des aliments consommés proviennent du Québec. Le gouvernement a comme objectif d'augmenter cette proportion aux deux tiers, en aidant les agriculteurs dans leurs activités, par exemple pour la production en serre. Jamais un gouvernement n'en aura fait autant pour l'autonomie alimentaire.

« L'autonomie, ce n'est pas seulement bon pour l'agriculture. On veut miser sur les produits fabriqués au Québec dans tous les secteurs manufacturiers, incluant celui des forêts. Il y a aussi le secteur du tourisme. On veut encourager les Québécois à continuer de voyager dans nos belles régions. Amenez-nous des projets pour faire grandir nos places d'hébergement », a ajouté le premier ministre.

Résoudre les problèmes de main-d'œuvre dans le réseau public et au privé
Beaucoup de changements sont à faire dans le réseau de la santé. Le premier ministre a notamment abordé le manque de travailleurs dans le secteur public, particulièrement dans les services aux citoyens et dans le réseau de la santé, qui est actuellement fragilisé en raison de la pandémie. Il y a de gros défis, dans certaines régions éloignées, et les problèmes trainent depuis longtemps. Le plan déposé par le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Christian Dubé, afin d'attirer plus d'infirmières à temps plein vise à améliorer cette situation.

Le gouvernement souhaite également attirer plus de personnes dans les entreprises privées situées en région, notamment dans les secteurs des technologies de l'information, du génie et de la construction, pour lesquels les emplois sont très payants. De nouveaux programmes incitatifs en ce sens seront annoncés bientôt.

Créer des places en services de garde
L'accès aux services de garde est une préoccupation qui a souvent été soulevée lors des visites du premier ministre dans les régions du Québec. Le gouvernement est en train de changer le système en place et procédera, sous peu, à l'annonce d'un plan d'action qui viendra compléter le réseau. « On a promis de fournir une place à chaque enfant et on va le faire », a assuré le premier ministre.

Construire plus de logements abordables
Le premier ministre a également évoqué la question de l'accès à des logements abordables. Il rappelle que le gouvernement a déjà investi 730 millions de dollars dans le programme Accès Logis et qu'il est allé récupérer 2,3 milliards de dollars du gouvernement fédéral afin d'accélérer, en respect de ses compétences, la construction des logements sociaux au Québec.

Brancher toutes les régions à Internet haute vitesse
En 2021, l'accès à Internet haute vitesse, dans toutes les régions du Québec, est un service essentiel. Le gouvernement en est bien conscient. C'est pourquoi il injecte plus d'un milliard de dollars afin de brancher toutes les maisons du Québec. Le premier ministre s'est dit convaincu de répondre aux attentes et de terminer le réseau au cours du présent mandat, comme il s'y était engagé.

Régler le problème du transport aérien régional
Enfin, le premier ministre a rappelé l'importance d'assurer une desserte aérienne fiable dans les régions éloignées; un secteur qu'il connait bien.

« Pour les régions éloignées, c'est un service essentiel. Ce qu'on va faire, c'est de cibler chaque aéroport qui doit être desservi. On va fixer un prix maximum et une fréquence minimum et octroyer une subvention annuelle à la compagnie aérienne qui nous fera la meilleure offre. On va régler le problème une fois pour toutes! » a expliqué M. Legault.

Citation :
 « En terminant, je veux dire aux municipalités qu'on a beaucoup de défis devant nous. Mais on a surtout beaucoup de belles occasions. On a l'occasion de bâtir une nouvelle économie avec plus d'emplois payants dans toutes les régions. On a l'occasion de bâtir ensemble un Québec plus prospère, un Québec plus vert, un Québec plus fier! »

François Legault, premier ministre du Québec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2021/30/c9149.html

Dernière mise à jour : 30 septembre 2021