QUÉBEC, le 17 juin 2021 /CNW Telbec/ - À la suite d'une nouvelle mise à jour d'un avis du Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ), le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) tient à apporter de nouvelles précisions quant à l'administration de la seconde dose de vaccin après avoir reçu une première dose de celui d'AstraZeneca.  

Selon le CIQ, il apparait préférable que les personnes qui ont reçu une première dose du vaccin d'AstraZeneca puissent recevoir un vaccin ARNm (Pfizer ou Moderna) comme deuxième dose. Toutefois, l'offre d'une deuxième dose du vaccin d'AstraZeneca reste une option tout à fait valable et demeurera disponible, puisque la vaccination avec deux doses de ce vaccin a été largement étudiée et offre une très bonne protection contre la COVID-19.  

Il demeure que les personnes qui ont eu une thrombose avec plaquettes basses à la suite d'une première dose d'Astrazeneca, ou encore qui ont des antécédents de thrombocytopénie (baisse des plaquettes) associées à l'héparine, devraient éviter l'AstraZeneca pour leur deuxième dose et recevoir plutôt un vaccin ARNm. 

Ainsi, comme mentionné par le docteur Arruda et recommandé par celui-ci, une personne ayant reçu une première dose du vaccin d'AstraZeneca pourra, si elle le souhaite et après consentement éclairé, recevoir une seconde dose du même vaccin ou opter pour un vaccin ARNm. La recommandation de la santé publique n'a pas changé. Un nombre suffisant de doses d'ARNm seront d'ailleurs disponibles au sein des centres de vaccination de masse.  

Par ailleurs, le vaccin d'AstraZeneca demeure recommandé pour les personnes âgées de 18 ans et plus qui présentent une contre-indication à l'utilisation d'un vaccin à ARNm et qui doivent débuter ou compléter leur vaccination.

Citation: 

« La deuxième dose d'AstraZeneca demeure une option sécuritaire et valable. Tous les vaccins qui sont offerts au Québec ont démontré sans équivoque leur efficacité. Il est important de recevoir la deuxième dose, qui permet de réduire le risque d'avoir et de transmettre la COVID-19, d'augmenter le taux de protection du vaccin et d'offrir une protection optimale à plus long terme. » 

Horacio Arruda, directeur national de la santé publique 

Faits saillants: 

  • Les personnes qui ont reçu le vaccin d'AstraZeneca comme première dose ont l'option de devancer, en ligne, leur rendez-vous pour la deuxième dose et de choisir si elles souhaitent obtenir le même vaccin ou un vaccin à ARNm. Notons toutefois qu'il est possible que pour l'instant, les quantités de doses ne soient pas suffisantes dans certaines régions. Si l'option de devancer le rendez-vous n'est pas disponible pour l'instant, il est recommandé de réessayer dans quelques jours, lorsque les nouveaux arrivages des doses de vaccins seront livrés dans les établissements partout au Québec. Il est toujours possible de se rendre directement en clinique sans rendez-vous offrant la deuxième dose du vaccin d'AstraZeneca.
  • L'intervalle de 8 semaines ou plus entre les deux doses est toujours recommandé pour les personnes qui optent pour un scénario mixte ou pour deux vaccins d'AstraZeneca.
  • Notons enfin que l'ensemble des recommandations sur les vaccins contre la COVID-19 sont révisées au besoin selon l'évolution de la situation épidémiologique, de la circulation des variants, des nouvelles données qui deviennent disponibles et du nombre de doses disponibles. 

Lien connexe :

Pour obtenir toutes les informations pertinentes sur la vaccination : Québec.ca/vaccinCOVID

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2021/17/c4170.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 17 juin 2021