QUÉBEC, le 10 déc. 2020 /CNW Telbec/ - Le mandataire du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le CHU de Québec-Université Laval, a publié aujourd'hui dans le Système électronique d'appel d'offres du gouvernement du Québec (SEAO) l'ensemble des contrats de gré à gré réalisés depuis le début de la pandémie. Ces contrats ont été conclus afin d'approvisionner et de sécuriser les usagers et les travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux du Québec en équipement de protection individuelle (ÉPI). 

Les acquisitions ont été réalisées dans le contexte difficile d'état d'urgence sanitaire. Le décret permettait de procéder à des acquisitions urgentes dans le cadre de la pandémie de la COVID-19, et ce, sans délai. C'est un montant global d'environ 3 G$ qui a été investi pour fournir des ÉPI aux travailleurs du réseau de la santé et à d'autres secteurs d'activités, notamment les écoles, les garderies, les organismes communautaires et les refuges, depuis mars 2020. En tout, 669 contrats ont été conclus en lien avec les acquisitions d'ÉPI. Ces acquisitions ont permis de constituer une réserve provinciale d'ÉPI pour faire face à la deuxième vague. Par ailleurs, la planification des livraisons est prévue sur encore plusieurs mois. 

Rappelons que la première vague de la COVID-19 a été marquée par des difficultés d'approvisionnement, l'augmentation significative des besoins en ÉPI et une grande incertitude de la chaîne d'approvisionnement mondiale. La priorité du gouvernement du Québec était donc de procéder rapidement à l'acquisition d'un maximum d'ÉPI disponibles sur le marché et ainsi protéger les usagers ainsi que les travailleurs de la santé et des autres secteurs. 

Enfin, le ministère de la Santé a tiré des leçons de cette pandémie. C'est pourquoi il a été précisé dans le plan de préparation à la deuxième vague de la COVID-19 que l'achat de matériel de protection fait au Québec aurait priorité. Depuis le début de la pandémie et particulièrement après le dépôt de ce plan, le gouvernement a favorisé des compagnies québécoises qui importent et exportent des produits, ainsi que des manufacturiers québécois dans la mesure du possible, notamment pour des visières, des blouses lavables, des masques de procédure et du gel désinfectant.

Faits saillants: 
Les contrats de gré à gré ont été octroyés en fonction des critères suivants : un fournisseur ou importateur local, la qualité et la conformité des produits, le délai de livraison ainsi que le juste prix dans les circonstances. 

Soulignons que la démarche d'acquisitions massives d'ÉPI fait partie d'une stratégie de plusieurs moyens mis en place pour assurer l'approvisionnement aux établissements du réseau et des autres organismes. Mentionnons également, parmi ces moyens :

  • la poursuite de l'achat d'ÉPI auprès des distributeurs réguliers;
  • l'achat local, notamment pour des visières, des blouses, du gel désinfectant, des masques de procédure (depuis juillet dernier) ainsi que des masques N95 (d'ici quelques semaines);
  • la réutilisation d'ÉPI, selon les protocoles approuvés, et la réintroduction de l'utilisation des blouses lavables au sein des établissements de santé;
  • l'allocation d'ÉPI par le gouvernement fédéral.

Lien connexe: 

Pour en savoir davantage sur les contrats réalisés depuis le début de la pandémie, consultez msss.gouv.qc.ca/presse

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2020/10/c5263.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 9 mars 2021