QUÉBEC, le 18 janv. 2021 /CNW Telbec/ - Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a tenu à rappeler que c'est demain que s'amorceront les consultations, en collaboration avec les groupes d'opposition, en ce qui concerne les effets de la pandémie sur la santé mentale de la population québécoise. Elles avaient été annoncées en décembre dernier.

Ces consultations, qui rassembleront divers participants, se dérouleront virtuellement, pendant deux jours. L'objectif est de donner la parole à certains groupes afin de réfléchir ensemble, de manière non partisane, sur les besoins de la population en santé mentale, en temps de pandémie. Différents thèmes seront abordés, dont l'impact de la pandémie sur l'incidence liée à l'anxiété et à la dépression, de même que la stigmatisation liée à la santé mentale.

Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l'élaboration du prochain Plan d'action interministériel en santé mentale. Elle vient s'ajouter aux efforts déjà déployés en ce sens, notamment les deux forums sur la santé mentale tenus au cours de la dernière année, l'un portant sur la jeunesse et l'autre sur les adultes ainsi que les Premières Nations et les Inuits.

Pour en savoir davantage et visionner en direct les consultations, veuillez consulter l'adresse suivante : https://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/sante-mentale/consultations-concernant-les-effets-de-la-pandemie-sur-la-sante-mentale/.

Citation :

« La tenue de ces deux journées de consultations va nous aider à mieux comprendre les enjeux de santé mentale vécus en cette période critique. Nous pourrons ainsi mieux circonscrire les besoins des personnes, et tout particulièrement des personnes les plus vulnérables, afin de leur offrir des services mieux adaptés à leur situation, à la fois mieux intégrés et plus diversifiés, mais surtout encore plus accessibles. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

Faits saillants :

Rappelons que la démarche vise globalement à soutenir les travaux entourant l'élaboration du prochain Plan d'action interministériel en santé mentale.

Il est à noter que des consultations en santé mentale auprès des établissements du réseau de la santé et des services sociaux ainsi que des Premières Nations et des Inuits sont aussi prévues au cours des prochains mois.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2021/18/c2065.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 18 janvier 2021