ALMA, QC, le 10 nov. 2021 /CNW Telbec/ - La Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean a entrepris la réalisation de son projet Réemploi +, une initiative d'économie circulaire ayant pour objectif de réduire l'empreinte carbone de la région en détournant des matières de l'enfouissement, tout en valorisant l'intégration professionnelle d'une main-d'œuvre locale. Cette initiative est rendue possible grâce à une aide financière de 1 298 565 $ accordée par le gouvernement du Québec dans le cadre du programme Climat municipalités - Phase 2, du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d'œuvre (FDRCMO) et du Fonds régions et ruralité (FRR).

C'est ce qu'ont annoncé ce mercredi, dans le cadre de la conférence de presse de lancement du projet, le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, et la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest.

Le projet Réemploi + vise principalement à détourner de l'enfouissement jusqu'à 5 000 tonnes de matières afin de les récupérer et de les revaloriser. Cette initiative permettra à la communauté de Mashteuiatsh et à la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean de réduire jusqu'à 20 % de leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici les trois prochaines années, en éliminant une partie des émanations issues de l'enfouissement et du transport des matières résiduelles.

En plus de prolonger la durée de vie utile des matières récupérées, le projet permettra l'intégration professionnelle de gens de la région, qui recevront une formation spécialisée leur permettant de recueillir, trier et revaloriser adéquatement les divers objets récupérés. Ces derniers seront, au besoin, réparés ou transformés avant d'être remis en marché.

Entreprise d'économie sociale, le projet Réemploi + permettra aussi l'ouverture de deux autres quincailleries du réemploi, comme celle qui a été inaugurée aujourd'hui, dans la région. Ces quincailleries proposeront à la communauté les objets revalorisés, favorisant ainsi l'essor d'une économie locale et écoresponsable. L'initiative engendrera la création de 34 emplois directs et permettra de former plus de 200 personnes annuellement aux principes de l'économie circulaire.

Citations :  

« Les organismes municipaux jouent un rôle clé dans la lutte contre les changements climatiques et l'adaptation des communautés aux changements climatiques. Bien au fait des enjeux propres à leur territoire, ils sont en mesure de proposer des solutions concrètes et durables, adaptées au milieu. En soutenant l'économie circulaire dans les communautés de sa région, la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean poursuit son engagement à adopter des pratiques exemplaires en matière de développement durable. Bravo pour cette initiative rassembleuse et inspirante qu'est Réemploi +! » 

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval 

« Je suis très fière que notre gouvernement soutienne ce projet qui allie plusieurs causes. Les effets positifs de cette initiative se feront sentir sur l'environnement, sur l'employabilité dans la région et sur le plan socioéconomique. De plus, je remercie les dynamiques acteurs de cette initiative ambitieuse pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle aura des impacts positifs dans notre belle région, notamment au chapitre de l'économie circulaire. Il s'agit du genre d'initiative porteuse que notre gouvernement voulait encourager en créant le Fonds régions et ruralité! »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

« Des projets comme Réemploi + sont essentiels pour relever les défis que présente la rareté de la main-d'œuvre, spécialement dans le contexte actuel. Nous devons en effet poursuivre nos efforts pour favoriser la mise en place d'outils et de formations qui permettront d'intégrer le plus possible les personnes éloignées du marché du travail. Vous comprendrez donc qu'il était important pour mon ministère de soutenir cette belle initiative de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean. Votre engagement et votre mobilisation sauront certainement en inspirer d'autres! »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie 

« Je suis fier du projet Réemploi + qui est un bel exemple de la synergie exceptionnelle que l'on peut retrouver dans notre région. En effet, ce projet est rendu possible grâce à l'engagement de nombreux partenaires qui, par leurs expertises respectives en transport, en formation de la main-d'œuvre et en employabilité, en entrepreneuriat et en innovation - pour ne nommer que celles-là, assureront le succès de ce projet novateur. Voici une belle initiative qui contribuera aussi à soutenir l'économie et la consommation locales au Saguenay-Lac-Saint-Jean. »

Éric Girard, député de Lac-Saint-Jean et adjoint parlementaire du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles

Faits saillants :

  • Ce projet bénéficie d'une aide financière de 1 M$ du gouvernement du Québec tirée du programme Climat municipalités - Phase 2 et rejoint les objectifs du Plan pour une économie verte 2030. Ce programme vise à soutenir le passage à l'action des municipalités dans la lutte contre les changements climatiques. Il comporte deux volets, dont le volet 2 permet de subventionner des projets pilotes de lutte contre les changements climatiques. C'est en vertu de ce volet que le projet Réemploi + est soutenu par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.
  • Ce projet est également soutenu par le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation à hauteur de 200 000 $, par l'intermédiaire du Soutien au rayonnement des régions du FRR.
  • Enfin, ce projet profite d'une aide financière de 98 565 $ du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale en vertu de la mesure « Projets stratégiques de développement de la main-d'œuvre et de l'emploi en région » du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d'œuvre (FDRCMO). Cette mesure est administrée par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMR). La promotion et la mise en œuvre du programme dans les régions relèvent des 17 conseils régionaux des partenaires du marché du travail (CRPMT).

Liens connexes :  

Pour en savoir davantage sur :

Twitter, Facebook

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2021/10/c2267.html

Dernière mise à jour : 15 février 2022