QUÉBEC, le 1er févr. 2022 /CNW Telbec/ - Considérant les restrictions encore en vigueur et leurs conséquences sur plusieurs restaurants, le ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional, M. Pierre Fitzgibbon, confirme que ces derniers demeureront admissibles à l'Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM) dans le cadre du programme Aide d'urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) et du Programme d'action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) pour le mois de février. Les autres entreprises admissibles qui sont aussi concernées par un ordre de fermeture peuvent toujours bénéficier de l'aide gouvernementale.

Les restaurants se qualifiant au programme pourront donc obtenir un pardon de prêt sur les frais fixes admissibles (voir les faits saillants) déboursés en février 2022. Par la suite, les établissements bénéficiant de l'AERAM pourront réclamer un pardon de prêt supplémentaire lié aux frais de réouverture, lequel s'appliquera selon la durée de la période de restriction imposée.

Citation :

« Les restaurants ont eu un début d'année difficile et notre gouvernement en est bien conscient. C'est pourquoi nous demeurons à leur écoute et faisons preuve de flexibilité. Avec cette prolongation de l'AERAM, on leur offre les ressources et la souplesse dont ils ont besoin pour poursuivre leurs activités et être partie prenante de la relance économique. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional

Faits saillants :

  • L'AERAM s'adresse aux entreprises bénéficiant du PAUPME ou du PACTE. Elle permet aux établissements visés par des ordres de fermeture d'obtenir un pardon de prêt pouvant aller jusqu'à 15 000 $ par mois (maximum de 80 % du montant du prêt accordé) afin de payer certains frais fixes admissibles :
  • les taxes municipales et scolaires;
    • le loyer;
    • les intérêts payés sur les prêts hypothécaires;
    • les frais liés aux services publics (ex. : électricité et gaz);
    • les assurances;
    • les frais de télécommunication;
    • les permis et les frais d'association.
  • Le PAUPME vise à soutenir, par le biais de prêts d'un montant de moins de 50 000 $, le fonds de roulement des PME ayant des besoins de liquidités afin qu'elles soient en mesure de maintenir, de consolider ou de relancer leurs activités.
  • Le PACTE appuie, par l'entremise de prêts ou de garanties de prêt d'un montant minimal de 50 000 $, le fonds de roulement des entreprises afin qu'elles puissent poursuivre leurs activités.
  • Rappelons que le 5 janvier 2022, le gouvernement du Québec avait annoncé une aide financière destinée aux restaurants pour atténuer les conséquences de la fermeture des salles à manger depuis le 31 décembre 2021. Les restaurants qui bénéficiaient d'une contribution financière dans le cadre du volet AERAM étaient ainsi admissibles à une contribution non remboursable supplémentaire d'un montant maximal de 10 000 $ par établissement afin de couvrir les coûts des articles périssables non utilisés.

Liens connexes :

Ministère de l'Économie et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2022/01/c7284.html

Dernière mise à jour : 1er février 2022