QUÉBEC, le 9 juill. 2021 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, ainsi que le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, annoncent aujourd'hui la mise sur pied de programmes visant certaines mesures temporaires relatives à certains services médicaux, optométriques et dentaires en raison de la pandémie de la COVID-19.

Ces mesures temporaires visent à venir en aide aux personnes ayant perdu leur admissibilité à certains services médicaux, optométriques et dentaires entre le 16 mars et le 1er septembre 2020. En effet, en raison des mesures d'urgence sanitaire en cours pendant cette période, certains services habituellement assurés ont été fournis au moment où ces personnes n'étaient alors plus admissibles au régime public. En conséquence, ces personnes doivent assumer elles-mêmes le coût de certains services qui auraient normalement été couverts.

Le gouvernement souhaite donc rembourser les personnes admissibles à ces mesures exceptionnelles, sur présentation d'une demande de la part celles-ci. Cela permettra de compenser, de façon équitable, les conséquences financières qui découlent de la fermeture des cliniques aux soins non urgents dans le contexte de la pandémie de la COVID-19.

Citations :

« C'est dans un souci d'équité que nous avons opté pour la création de ces programmes temporaires de remboursement. Les circonstances exceptionnelles que nous avons connues au printemps dernier ont pu engendrer des situations qui ont fragilisé la situation financière de certaines personnes, et nous avons à cœur de faire en sorte qu'elles aient le même accès à ces services qu'en temps normal, en dépit du contexte. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux 

« Dans le contexte financier précaire qu'amène la pandémie chez certaines familles, il est primordial qu'elles puissent continuer à être supportées financièrement pour des soins qui sont normalement couverts par le régime public. Nous nous assurons aujourd'hui, avec ces programmes de remboursement, que les enfants pourront entre autres continuer de recevoir les soins dentaires et optométriques de qualité auxquels ils ont droit pour continuer de se développer en santé. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

« Nous nous assurons, par ces programmes, de soutenir les personnes dont la situation financière ne leur permet pas de payer pour des services qui auraient normalement dû être couverts. C'est une question d'équité et de solidarité, dans ce contexte de crise sanitaire. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale

Faits saillants :

  • Sauf pour l'achat de verres ou de lunettes, dont le remboursement maximal est fixe dans le cadre du programme Mieux voir pour réussir, le remboursement offert par la RAMQ correspondra à celui qui a été facturé par le professionnel pour les services qui auraient normalement été assurés.
  • Le remboursement sera fait à la personne admissible aux différents programmes sur présentation de la facture et de la preuve de paiement. 
  • Les informations relatives à l'admissibilité des soins et au processus de réclamation seront disponibles sur le site Internet de la Régie de l'assurance maladie du Québec préalablement à l'entrée en vigueur de ces nouvelles mesures.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/July2021/09/c6151.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 9 juillet 2021