QUÉBEC, le 12 mai 2022 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec vient de déposer un amendement au projet de loi no 4 visant à assurer la présence d'au moins un membre représentatif de la diversité de la société québécoise au sein de chaque conseil d'administration des sociétés d'État.

Le projet de loi n4, Loi renforçant la gouvernance des sociétés d'État et modifiant d'autres dispositions législatives, sous la responsabilité du ministre des Finances, vise à moderniser la Loi sur la gouvernance des sociétés d'État (LGSE) et à en étendre l'application.

Cet amendement est un geste fort qui favorise la présence des personnes issues notamment des minorités visibles et ethniques au sein des conseils d'administration des sociétés d'État.

Le gouvernement québécois s'était engagé à donner suite à l'ensemble des recommandations formulées, en décembre 2020, dans le rapport du Groupe d'action contre le racisme, intitulé Le racisme au Québec : Tolérance zéro. L'action no 8 de ce rapport a pour but de « garantir la présence d'au moins un membre provenant d'une minorité visible au sein de la majorité des conseils d'administration des sociétés d'État d'ici cinq ans ». Le gouvernement poursuit ses efforts afin de soutenir une progression de la présence des minorités visibles au sein des conseils d'administration des sociétés d'État.

Citations :

« Le projet de loi no 4 vise à fournir aux sociétés d'État un cadre de gouvernance adapté aux réalités d'aujourd'hui, et misant sur l'efficacité et la transparence. Une plus grande diversité, au sein de leurs conseils d'administration pourra contribuer à l'atteinte de cet objectif, tout en renforçant la confiance des citoyens envers nos institutions publiques. »

Eric Girard, ministre des Finances

« Notre gouvernement continue son action concrète et durable au bénéfice des minorités visibles et ethniques. Il s'agit là d'un nouveau geste fort pour l'atteinte d'une plus grande représentativité dans les instances. Le Québec innove, une fois de plus, en matière de diversité et d'inclusion, et son gouvernement donne l'exemple. »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la Lutte contre le racisme

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2022/12/c7563.html

Dernière mise à jour : 12 mai 2022