QUÉBEC, le 19 mai 2022 /CNW Telbec/ - C'est sous le thème Pour une plus grande autonomie alimentaire durable que le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, M. André Lamontagne, a ouvert la 3e Rencontre annuelle des partenaires de la Politique bioalimentaire 2018-2025 - Alimenter notre monde. Pour propulser les échanges de la journée, le ministre a mis la table en présentant les résultats remarquables de la dernière année concernant la progression des cibles de la politique et les mesures mises en place pour augmenter l'autonomie alimentaire du Québec. Déjà, le gouvernement confirme que les résultats dépassent les projections pour plusieurs cibles.

Tout d'abord, la cible sur les investissements progresse de façon remarquable, notamment en raison des investissements importants dans la production et la transformation. Pour l'ensemble de l'agriculture, des pêches et de la transformation alimentaire, les investissements cumulatifs ont atteint 12,0 milliards de dollars (G$) en 2021. Cette somme représente une augmentation de 2,5 G$ entre les années 2019 et 2021, comparativement à 1,5 G$ pour la période 2016-2018.

La Stratégie de croissance des serres au Québec 2020-2025 est l'un des moteurs pour accroître l'offre d'aliments québécois. Déjà, plus de 270 projets ont été autorisés depuis le mois de décembre 2020, ce qui représente des investissements de 342 millions de dollars (M$). Au total, de nouvelles serres de fruits et légumes de 61 hectares seront construites. Cette superficie correspond à plus de 50 % de l'objectif, qui est de doubler la superficie de serres de fruits et légumes pour passer de 123 à 246 hectares.

Le gouvernement du Québec montre aussi l'exemple. La Stratégie nationale d'achat d'aliments québécois, annoncée en septembre 2020, est portée par la vision ambitieuse que l'ensemble des institutions publiques québécoises se dotent d'une cible d'achat d'aliments québécois d'ici l'année 2025. Les institutions publiques répondent présentes. Dix-huit mois après la mise en place de la stratégie, 46 % des 1 382 établissements publics des réseaux de la santé et des services sociaux, de l'éducation et de l'enseignement supérieur se sont dotés d'une telle cible.

La réussite en matière d'autonomie alimentaire passe également par une visibilité accrue des produits d'ici. Une somme de 17,5 M$ a été versée à Aliments du Québec pour renforcer les actions visant la promotion et la désignation des aliments québécois auprès des consommateurs. Présentement, Aliments du Québec compte plus de 1 500 adhérents pour plus de 25 000 produits. Il s'agit d'une hausse de 22 % du nombre d'entreprises adhérentes et de 15 % du nombre de produits désignés depuis le mois d'avril 2020.

La rencontre des partenaires, avec plus de 800 participants inscrits, témoigne d'un secteur bioalimentaire en pleine effervescence et engagé à assurer la continuité de la Politique bioalimentaire. L'autonomie alimentaire durable est au cœur des priorités du Québec depuis deux ans, et le ministre profite de cette rencontre pour souligner le travail accompli par l'ensemble des partenaires et poursuivre la mobilisation vers l'atteinte de cet objectif. À l'ouverture de la rencontre, le premier ministre, M. François Legault, a répété que l'accroissement de l'autonomie alimentaire du Québec constitue une priorité pour le gouvernement et une manière de créer de la richesse chez nous en misant sur le talent de nos entrepreneurs, ce qui réduit par conséquent la quantité de gaz à effet de serre générée par le transport, et en mettant des aliments de qualité dans nos assiettes.

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, et le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoît Charette, seront également présents durant cette journée pour solidifier la collaboration interministérielle qui fait la force de la Politique bioalimentaire du Québec.

Citation

« Fierté est le premier mot qui me vient en tête quand je vois tout le travail effectué par les partenaires du secteur bioalimentaire québécois. L'autonomie alimentaire du Québec n'est pas un slogan, mais un réel catalyseur de développement économique pour l'ensemble de nos régions. Les résultats exceptionnels présentés aujourd'hui confirment que notre vision porte ses fruits. La rencontre des partenaires témoigne de la mobilisation sans précédent du secteur agroalimentaire et du leadership du Québec pour réussir à atteindre notre ambition d'une plus grande autonomie alimentaire durable. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

Faits saillants

  • L'accroissement de l'autonomie alimentaire s'articule autour de quatre piliers :
    • Favoriser l'achat local au moyen des achats institutionnels et par la promotion des aliments du Québec.
    • Accroître l'offre québécoise par la croissance de la culture en serre, l'appui aux filières à potentiel de croissance, l'agriculture de proximité et l'agrotourisme local.
    • Renforcer la chaîne d'approvisionnement avec l'aide de la productivité de la main-d'œuvre, de la robotisation, de l'automatisation et de l'innovation.
    • Accélérer le virage écologique en appuyant la transition vers une agriculture, des pêches et une aquaculture durables.

En 2021, les cibles de la Politique bioalimentaire ont progressé positivement :

  • Les investissements cumulés dans la production agricole, les pêches et la transformation alimentaire ont atteint 12 G$ des années 2016 à 2021. Ils ont ainsi dépassé de près de 4 G$ la projection de 8,3 G$ pour l'année 2021.
  • Le contenu québécois dans les produits bioalimentaires achetés au Québec a atteint 31 G$ en 2021, ce qui dépasse la projection de 30,1 G$.
  • Les exportations bioalimentaires ont atteint 10,2 G$, une hausse de 300 M$. Elles se situent toutefois en deçà de la projection de 11 G$ en 2021.
  • La cible de 98 000 hectares de production biologique a été atteinte en 2019, et les superficies totalisaient 112 240 hectares en 2021.
  • Les produits aquatiques québécois étaient écocertifiés à 61 % en 2021 par rapport à une projection de 52 %.
  • La cible sur l'adoption de pratiques d'affaires responsables et celle sur la valeur nutritive des aliments transformés ont été fixées en 2021 en vue d'une amélioration de 5 % d'ici l'année 2025. À cet effet, plusieurs mesures ont été mises en place afin d'aider les entreprises agricoles et les entreprises de transformation alimentaire à atteindre ces cibles.
  • En novembre 2020, un budget de 279,8 M$ a été annoncé notamment pour accroître l'autonomie alimentaire. Parmi les principales mesures, on compte les suivantes :
  •  
    • le financement de projets d'investissement en transformation alimentaire et en agriculture afin d'accroître la production et la productivité des entreprises;
    • la Stratégie nationale d'achat d'aliments québécois pour une alimentation locale dans les institutions publiques;
    • la Stratégie de croissance des serres au Québec 2020-2025, qui vise à doubler le volume de production de fruits et légumes de serre;
    • le Plan d'agriculture durable 2020-2030, doté d'une enveloppe de 125 M$ pour accélérer l'adoption de pratiques agroenvironnementales performantes.
  • Ce montant s'ajoute au budget de 2019-2020 de 285 M$, notamment pour appuyer des mesures d'investissement dans le secteur agroalimentaire.
  • Dans le budget 2022-2023, le gouvernement a prévu 562 M$ sur trois ans pour assurer la poursuite d'initiatives dans le cadre de la politique jusqu'en 2025 et pour maintenir l'accélération des investissements pour une plus grande autonomie alimentaire.

Liens connexes :

Politique bioalimentaire du Québec - Alimenter notre monde Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Programme de la rencontre: https://www.quebec.ca/gouvernement/politiques-orientations/politique-bioalimentaire/rencontres-partenaires Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2022/19/c3853.html

Dernière mise à jour : 19 mai 2022