Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs effectue un suivi rigoureux de l’abondance et de l’exploitation du saumon atlantique. L’objectif est de veiller à sa conservation et à sa mise en valeur.

Saumon avec un hameçon dans la bouche

Ainsi, le Bilan de l’exploitation du saumon 2020 présente des données sur l’abondance des saumons atlantiques adultes. De plus, il brosse le tableau des activités de pêche associées à cette espèce au Québec de 1984 à 2020.

Le document révèle que :

  • En 2020, 30 291 saumons adultes ont été dénombrés dans 38 rivières pour lesquelles des dénombrements ont été effectués.
  • Les captures totales par la pêche sportive se chiffrent à 14 163 saumons, dont 9 769 ont été remis à l’eau (69 %).
  • L’année 2020 se caractérise par une hausse de 19 % des montaisons totales, comparativement à la moyenne des cinq dernières années.
  • La récolte de petits saumons a été de 25 % inférieure à la moyenne ainsi que celle des grands saumons qui est en baisse de 43 %.
  • La fréquentation des rivières à saumon s’est chiffrée à 67 809 jours-pêche en 2020, ce qui est semblable à la moyenne des cinq dernières années.

Les données d’exploitation et d’abondance sont présentées de façon plus détaillée sous forme de tableaux et de figures à l’échelle du Québec et par zone salmonicole dans le Bilan de l’exploitation du saumon au Québec en 2020 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Par ailleurs, les données des 10 dernières années démontrent que la mise en œuvre du Plan de gestion du saumon atlantique 2016-2026 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. a contribué à réduire la récolte des grands saumons de 51 %. Elles dénotent aussi une augmentation de plus de 5 % de la fréquentation des rivières par les pêcheurs.

Les règles de pêche actuelles pour le saumon permettent donc de répondre à leurs deux principaux objectifs, soit d’assurer la conservation de l’espèce et de favoriser sa mise en valeur durable.

Dernière mise à jour : 27 avril 2021