QUÉBEC, le 10 août 2022 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la Semaine québécoise des marchés publics, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, André Lamontagne, encourage les Québécoises et les Québécois à visiter les différents marchés publics, et ce, dans toutes les régions du Québec. L'initiative, lancée par l'Association des marchés publics du Québec (AMPQ) et présentée par Sollio Groupe Coopératif en partenariat avec l'Union des producteurs agricoles (UPA) et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en est à sa 14e édition qui se déroule sous le thème Des saveurs et des rencontres.

Le Ministre souhaite profiter de cette occasion pour souligner le rôle déterminant des marchés publics pour faire connaître et rendre accessibles les produits locaux aux consommateurs québécois. Ils sont des acteurs incontournables dans l'offre alimentaire des régions puisqu'ils permettent d'aller à la rencontre des producteurs dans une ambiance conviviale et de mieux comprendre la provenance des aliments. Reconnus comme étant l'extension des activités de production et de transformation à la ferme, les marchés publics sont des vitrines extraordinaires pour mettre en valeur le travail des producteurs et des artisans locaux.  

En plus de faire la promotion et la valorisation des produits bioalimentaires d'ici, les marchés publics sont également un excellent vecteur économique pour la vitalité des régions du Québec. Sur le plan touristique, ils sont une escale gourmande appréciée de ceux qui parcourent le Québec au cours de la saison estivale et une porte d'entrée sur les fermes. En effet, de nombreux producteurs profitent de leur présence au marché public pour inviter les consommateurs à visiter leur entreprise et à découvrir les activités qui y sont offertes.

Les effets positifs des marchés publics sur l'environnement sont reconnus : ils rendent accessibles localement les produits d'un territoire, ce qui permet de diminuer les répercussions environnementales de toute la chaîne d'approvisionnement, de la production à l'assiette.

Les marchés publics québécois permettent également aux consommateurs de se procurer des aliments produits ici, les incitant à relever le Défi 12 $. Si chaque ménage québécois remplace, chaque semaine, 12 $ d'achats d'aliments étrangers par 12 $ de produits bioalimentaires québécois, la demande auprès des agriculteurs, des pêcheurs et des transformateurs alimentaires québécois augmentera d'un milliard de dollars. Une action simple qui contribue à la relance de l'économie du Québec.

Le ministre rappelle également tout le travail de collaboration effectué entre le MAPAQ et l'AMPQ depuis plus de 10 ans. Du démarrage jusqu'à la consolidation d'un marché public, l'Association offre à ses membres un soutien qui permet d'élever la qualité des services offerts aux consommateurs du Québec. Cette collaboration permet d'atteindre de nombreux objectifs fixés par la Politique bioalimentaire 2018-2025, Alimenter notre monde.

Citation

« Visiter les marchés publics, c'est encourager l'économie locale, la consommation des produits d'ici et aussi, c'est favoriser l'autonomie alimentaire du Québec. Pour ces raisons, j'invite les Québécoises et les Québécois à profiter des marchés publics près de leur domicile ou lors de leurs escapades estivales. C'est également une invitation à revisiter des lieux qui ont marqué nos papilles gustatives! Acheter dans un marché public, c'est une occasion de s'approvisionner en aliments frais et de qualité dans une ambiance exceptionnelle! »

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches

Faits saillants 

  • Il y a près de 200 marchés publics au Québec;
  • 1052 producteurs agricoles déclarent utiliser les marchés publics comme lieu de vente;
  • L'incidence économique des marchés publics avoisine les 145 M$ et crée l'équivalent de 1 092 emplois par année.

Lien connexe

Semaine québécoise des marchés publics Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Youtube Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2022/10/c5983.html

Dernière mise à jour : 10 août 2022