QUÉBEC, le 8 sept. 2021 /CNW Telbec/ - Dans le but de soutenir les milieux autochtones en développant des réponses concrètes aux problématiques de violences sexuelles et de violence conjugale et familiale en contexte autochtone, la ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, invite les communautés et les organismes admissibles à déposer des initiatives dans le cadre de l'appel d'intention 2021-2022 - Violences sexuelles et de violence conjugale et familiale en contexte autochtone.

La période de mise en candidature débute aujourd'hui et se termine le 22 octobre prochain. Les projets soumis devront s'insérer dans l'un ou l'autre des trois volets suivants :

  • Le volet Violence conjugale et familiale vise à soutenir des projets novateurs et structurants en lien avec la sensibilisation, la prévention et l'intervention en matière de violence conjugale et familiale;
  • Le volet Violences sexuelles encourage des projets de sensibilisation, de prévention et d'intervention concernant l'exploitation sexuelle et les autres formes de violences sexuelles;
  • Le volet Hommes et guérison a pour objectif d'appuyer des services de proximité culturellement pertinents qui viennent en aide aux hommes autochtones, ainsi qu'à leur entourage, en contexte de violence conjugale et familiale.

Des séances d'information auront lieu dans les prochaines semaines pour faciliter le dépôt des projets et permettre de répondre aux diverses questions des organismes. Le guide d'information et le formulaire de présentation de projet sont fournis par le Secrétariat à la condition féminine. 

Citations :

« Nous devons toutes et tous nous unir pour lutter contre la violence. Cet appel d'intention permettra à de nombreux organismes dans les milieux autochtones de déposer des projets novateurs et structurants. Les projets retenus se traduiront, nous l'espérons, par des avancées concrètes. Grâce à ces projets culturellement pertinents pour les communautés autochtones, notre gouvernement pourra travailler en collaboration avec les organisations intervenant spécifiquement auprès des femmes autochtones et de leur entourage. Cette importante annonce confirme que le gouvernement continue d'agir pour enrayer la violence faite aux femmes sous toutes ses formes. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Deux ans après le dépôt du rapport de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes demeure une priorité. À titre d'ex-président de la Commission spéciale sur l'exploitation sexuelle des mineurs, j'ai espoir que cet appel d'intention permettra aux organisations du milieu de proposer des solutions adaptées aux réalités qui répondront au besoin de sécurité des femmes et des filles autochtones dans leur communauté. Il est important de rappeler que les hommes doivent faire partie de la solution. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

Faits saillants :

  1. Prévenir et contrer les violences sexuelles, dont les agressions sexuelles et l'exploitation sexuelle, en milieux autochtones;
  2. Prévenir et contrer la violence conjugale et familiale en milieux autochtones;
  3. Élaborer des réponses culturellement pertinentes et sécurisantes aux problématiques de violences sexuelles et violence conjugale et familiale, incluant les femmes, les hommes ainsi que l'ensemble de la population autochtone;
  4. Élaborer des partenariats structurants avec les gouvernements et les organisations autochtones visant à prévenir et à contrer les violences sexuelles et la violence conjugale et familiale en milieux autochtones.
  • Les projets du volet Violence conjugale et familiale pourront se dérouler sur une période maximale de deux ans, tandis que ceux des volets Violences sexuelles et Hommes et guérison seront d'une durée maximale de quatre ans.

  • L'aide financière maximale accordée pourra s'élever à 200 000 $ par année, pour un même projet.

  • Les dates des séances d'information seront communiquées sous peu sur le site Web et la page Facebook du Secrétariat à la condition féminine.

Lien connexe :
https://fr-ca.facebook.com/ConditionFeminineQc/

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2021/08/c8577.html

Dernière mise à jour : 8 septembre 2021