MONTRÉAL, le 30 juin 2022 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec investit, par l'intermédiaire d'Investissement Québec, une somme de 25 millions d'euros sous forme de prises de participation dans le capital-actions de Flying Whales et de 15 millions d'euros dans celui de sa filiale Les dirigeables Flying Whales Québec. La prise de participation du gouvernement du Québec s'inscrit dans une étape de financement globale de l'entreprise de 122 millions d'euros. Cette troisième phase de financement accueille deux nouveaux partenaires stratégiques, l'État français, via French Tech Souveraineté, qui s'inscrit dans le cadre de France 2030, piloté par le Secrétariat général pour l'investissement et géré par Bpifrance et la Principauté de Monaco, via la Société nationale de financement.

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional, M. Pierre Fitzgibbon, en a fait l'annonce aujourd'hui.

Équivalant à près de 55 millions de dollars canadiens, ces contributions visent le développement et la certification de ballons dirigeables à faible empreinte environnementale destinés au transport de charges lourdes et surdimensionnées en territoires difficilement accessibles par voie terrestre.

Ce partenariat d'affaires entre le gouvernement du Québec et Flying Whales assurera la réalisation, dès 2022, d'un volet de recherche et développement dont la propriété intellectuelle demeurera au sein de la filiale québécoise de l'entreprise. Il permettra éventuellement l'implantation d'une société opératrice de dirigeables pour les Amériques et d'une usine de production d'aéronefs LCA60T ayant l'exclusivité sur le marché américain. Les premiers vols de certification et commerciaux sont prévus en 2025-2026.

Collaborant déjà avec des sociétés québécoises de l'industrie dans le cadre de son programme aéronautique, Flying Whales transférera ses activités dans sa filiale québécoise. Ainsi, des volets majeurs seront développés au Québec, tels que le système de propulsion hybride électrique, l'avionique et la cabine d'équipage, générant des retombées supérieures au montant investi. Plus d'une centaine d'emplois bien rémunérés devraient être créés ou maintenus au cours des trois prochaines années.

Citations :

« Avec ces partenaires, dont le gouvernement français, Flying Whales franchit une autre étape de sa croissance, où l'expertise québécoise permettra le développement d'une nouvelle génération d'aéronefs. Le Québec est un leader mondial en aérospatiale. On doit miser sur l'innovation pour garder cette force chez nous et créer des retombées économiques ici. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional

« Le Québec est le grand partenaire stratégique de la France pour cet ambitieux projet industriel aux multiples composantes. Il est partie prenante du programme aéronautique, auquel prennent part des acteurs clés québécois, et c'est ici que nous produirons et exploiterons la solution LCA60T pour les continents américains. Nous sommes honorés et heureux du renouvellement de la confiance du ministère de l'Économie et de l'Innovation et d'Investissement Québec aux côtés des actionnaires français. »

Sébastien Bougon, président-directeur général et fondateur de Flying Whales

Faits saillants :

  • Société française fondée en 2012, Flying Whales Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. développe des dirigeables-cargos pour le transport de charges lourdes et surdimensionnées en territoires éloignés et dépourvus de routes, dont le programme LCA60T. Destiné aux marchés du débardage du bois, du transport exceptionnel et du fret, ce dirigeable permettra de transporter à coût réduit jusqu'à 60 tonnes de cargaison. L'aéronef sera doté d'une propulsion hybride dans un premier temps, puis entièrement électrique à terme, tandis que la sustentation sera générée par l'hélium. Le chargement en vol stationnaire confère une très faible empreinte environnementale à ce moyen de transport.
  • Avec le financement annoncé aujourd'hui, l'entreprise renforce son actionnariat grâce à cette entrée au capital de l'État français par le fonds French Tech Souveraineté, qui est géré par Bpifrance, le groupe Société générale et la Principauté de Monaco, par l'entremise de la Société nationale de financement. Deux actionnaires stratégiques actuels participent aussi à cette étape de financement, soit ALIAD (fonds d'Air Liquide) et le Groupe ADP.
  • Le gouvernement du Québec a approuvé en 2019 l'octroi par Investissement Québec de 15 millions d'euros sous forme de prises de participation dans le capital-actions de Flying Whales et de 5 millions d'euros dans celui de sa filiale québécoise. Le projet d'implantation de cette filiale ne s'est pas concrétisé, en raison d'une décision en lien avec la Loi sur Investissement Canada, mais Flying Whales est en mesure d'exercer des activités commerciales au Canada depuis janvier 2022.
  • Avec 35 000 emplois dans quelque 230 entreprises et des ventes annuelles de 15,2 milliards de dollars en 2021, l'aérospatiale constitue un secteur économique stratégique pour le Québec.

Ministère de l'Économie et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2022/30/c8066.html

Dernière mise à jour : 30 juin 2022