Sept-Îles, le 16 août 2019. – Le gouvernement du Québec porte à 80 millions de dollars sa contribution à un projet d’investissement global de 180 millions de dollars qui vise à actualiser les équipements de la Société ferroviaire et portuaire Pointe-Noire (SFP Pointe-Noire), afin que ceux-ci répondent mieux aux exigences environnementales, liées à la croissance de ses activités, de même qu’à la demande grandissante des sociétés minières.

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, en a fait l’annonce, aujourd’hui, à la SFP Pointe-Noire, à Sept-Îles, en présence de M. Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, et du ministre des Transports du gouvernement du Canada, M. Marc Garneau. M. Legault s’est dit particulièrement heureux de participer à cette annonce, qui permettra la création et la consolidation d’environ 185 emplois payants dans la région.

En plus de cette prise de participation supplémentaire de 50 millions de dollars par le gouvernement du Québec, 50 millions de dollars ont aussi été accordés par l’entremise du Fonds national des corridors commerciaux du gouvernement du Canada. Enfin, un investissement privé de 50 millions de dollars de la SFP Pointe-Noire et ses partenaires, complète le montage financier.

Le projet d’optimisation permettra notamment à la SFP Pointe-Noire d’améliorer sa compétitivité en augmentant la capacité de traitement de ses installations et en maximisant l’efficacité de transbordement de minerai.

Ces investissements permettront à la SFP Pointe-Noire de moderniser ses activités. Concrètement, la SFP Pointe-Noire fiabilisera les infrastructures de la cour d’entreposage de minerai Wabush et procèdera à la construction d’un nouveau convoyeur afin de relier la cour au quai multiusager du port de Sept-Îles. Elle améliorera finalement les systèmes électriques, le chemin de fer et la gare de triage de son site ainsi que le système de gestion des eaux dans un contexte de forte croissance des activités.

Par ailleurs, plus tôt en journée, le premier ministre François Legault et le ministre Jonatan Julien ont échangé avec des élus nord-côtiers et des acteurs économiques au cours d’un déjeuner-rencontre à Sept-Îles. Cela a été l’occasion, pour le premier ministre, de réaffirmer l’engagement de son gouvernement de prolonger la route 138 dans des délais raisonnables, afin de faciliter l’accès au territoire. M. Legault a également réitéré sa volonté de créer des emplois payants dans toutes les régions du Québec et de soutenir le développement économique de la Côte-Nord.

Citation :

« Je suis fier que mon gouvernement soutienne le développement de la Société ferroviaire et portuaire Pointe-Noire, puisque son projet permettra de maintenir et de créer des emplois payants dans la région. Le Québec doit créer de tels emplois de qualité s’il veut rattraper son écart de richesse avec le reste du Canada. De plus, les perspectives d’exploitation de la fosse du Labrador, notamment en ce qui a trait aux métaux stratégiques, sont encourageantes. Il s’agit du moment propice pour faire passer le site de Pointe-Noire au niveau supérieur et ainsi favoriser les retombées économiques pour la Côte-Nord et tout le Québec.  »

François Legault, premier ministre du Québec

« La Société ferroviaire et portuaire Pointe-Noire est une pièce-clé de notre vision pour le développement socioéconomique du Nord québécois. L’aide financière annoncée aujourd’hui lui permettra sans aucun doute de se positionner de manière stratégique afin de poursuivre ses avancées. Il s’agit d’une excellente nouvelle qui favorise la création et le maintien d’emplois sur la Côte-Nord.  »

Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

Faits saillants :

  • Le projet global d’optimisation des équipements de la SFP Pointe-Noire totalise 180 millions de dollars. Avec cette contribution supplémentaire, le gouvernement du Québec financera une portion de 80 millions de dollars dans le projet, tandis que le gouvernement du Canada et la SFP Pointe-Noire ainsi que ses partenaires y ajouteront 50 millions de dollars chacun.
  • L’aide du ministère des Transports du Québec (30 M$), versée par le gouvernement actuel, provient du Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport maritime, pour améliorer l’accès et l’efficacité des installations de transbordement de la SFP Pointe-Noire.
  • La SFP Pointe-Noire a expédié un million de tonnes de minerai en 2017. Son volume d’expédition est passé à plus de huit millions de tonnes en 2018.
  • Avec ce projet, ce sont maintenant 185 emplois payants qui seront consolidés ou créés à la SFP Pointe-Noire. D’ici quelques années, des centaines d’autres seront ajoutés, grâce à l’émergence de projets miniers prometteurs au Québec, qui auront besoin des installations de transbordement modernisées de Sept-Îles.